Jardin de Rikugien, Tokyo
Jardin de Rikugien, Tokyo

Envie de nature ? Ce billet est fait pour vous ! Vous partez en vacances à Tokyo mais vous avez peur que la nature vous manque ? Pas d’inquiétude ! Vivre dans le béton n’est pas très agréable (et pourtant c’est une 100% citadine qui vous écris ce billet). Tokyo n’échappe pas à la règle des mégapoles grises – et laides en raison du manque d’unité dans l’architecture. Les Japonais adorent la nature, et ils ont bien raison. Eux-mêmes n’ont que rarement le privilège d’avoir un jardin à Tokyo, et dont ils s’occupent avec beaucoup de soin, si petit soit-il. Mais heureusement Tokyo possède aussi de très nombreux parcs et jardins aussi beaux qu’agréables. Les Japonais se promènent régulièrement dans ces havres de paix. Moi aussi je vais souvent, seule ou en famille, me ressourcer dans ces lieux de quiétude qui sont beaux en toute saison. 

Connaissez-vous les caractéristiques d’un jardin « japonais » par rapport aux autres types de jardins ? Un jardin « à la française » est un jardin très structuré, géométrique dans lequel les végétaux sont taillés au cordeau. Il évoque le classicisme, la symétrie, la perfection et la supériorité de l’homme sur cette nature qu’il parvient à maîtriser (ah ces Français, toujours à se prendre pour le centre du monde !). On peut en voir des exemples à Paris avec le jardin du Luxembourg, ou encore à Versailles autour du château. Un jardin « anglais » au contraire a des formes irrégulières pour mettre en valeur un élément naturel. C’est un peu comme une miniature de la campagne anglaise telle qu’elle est.

Mais au Japon, c’est encore différent. Il existe plusieurs types de jardins japonais mais tous ont le point commun de chercher à idéaliser la nature et à la mettre en valeur sans trop y ajouter d’éléments artificiels. Ils se veulent une miniature du monde naturel dans son ensemble, c’est pourquoi on y trouve de l’eau, des roches et une colline censée représenter la montagne, sans compter, bien sûr, des végétaux et des animaux (carpes, oiseaux, tortues etc.)

Prêts pour voir de la nature à Tokyo ? Attention, les parcs et jardins ferment très tôt, vers 16h30 ou 17h car le soleil se couche très vite au Japon. À noter qu’il est interdit de faire du vélo ou son jogging dans les parcs qui ferment, hélas.

Le parc de Shinjuku-gyoen

Je commence par celui-ci car il est immense (plus de 58 hectares !) et justement, on y trouve différentes zones avec un jardin à la française, un à l’anglaise et un jardin japonais. Il dispose aussi d’une serre avec des espèces tropicales. Moi, c’est la partie japonaise que je préfère.

Shinjukugyoen

Vous pourrez vous amuser à compter les 20 000 arbres qui le composent, dont 1 500 cerisiers.

Shinjuku-cerisier

On peut apporter une bâche et pique-niquer ou faire la sieste dans ce parc. Au printemps, les azalées sont éblouissantes et les glycines embaument ! Pour plus de photos, n’hésitez pas à consulter la partie qui le concerne dans mon billet sur le quartier de Shinjuku.

Shinjukugyoen

Il existe trois entrées (je n’en ai testé que deux). Prenez la ligne Toei Shinjuku et arrêtez-vous à la station Shinjuku sanchome sortie C6, ou la ligne Fukutoshin avec la station Shinjuku sanchome sortie E5. Par la ligne Marunouchi il faut stopper à Shinjukugyoenmae,  et à Sendagaya si vous prenez la JR. Le prix d’entrée est de 200 yens. Le parc est fermé le lundi, sauf en période de floraison des cerisiers au printemps et des chrysanthèmes à l’automne.

Le parc de Yoyogi 

Il est immense et on distingue plusieurs parties. Dans l’une se trouve le temple shinto dont je vous avais parlé précédemment. Dans la partie parc, vous pourrez admirer de magnifiques érables japonais. À l’automne c’est splendide. Les ginko sont d’un jaune flamboyant, tandis que les autres arbres montrent leurs ors et leur rouge.

Yoyogi-automne-1

Parc de Yoyogi en automne, Tokyo

Et au printemps, vous pourrez voir des roses, des tulipes en grand nombre.

tulips-yoyogi

On y vient en famille ou entre amis, surtout le dimanche lors de belles journées ensoleillées. On y pique-nique, on y joue au ballon, au badminton etc. On peut ainsi y observer les Japonais, leur façon de vivre et discuter avec eux. C’est vraiment un endroit très sympa que j’apprécie particulièrement. On peut y faire son jogging et y circuler à vélo car ce parc n’est pas fermé.

Yoyogi-hanami

Des musiciens amateurs jouent souvent près du plan d’eau, on voit aussi de temps en temps quelques spectacles de rues. Pour vous y rendre, prenez la ligne JR-Yamanote et arrêtez-vous à la station Harajuku. L’entrée est libre et gratuite. 

Le jardin de Rikugien

C’est un tout petit jardin comparé aux deux précédents, plus intimiste, mais il est très célèbre à Tokyo, et à juste titre. J’y suis allée à toutes les saisons, à toutes les heures, de jour comme de nuit (il est ouvert le soir uniquement au moment de la floraison des cerisiers, par temps maussade ou ensoleillé.

Rikugien-entree

C’est d’abord un vrai jardin japonais puisqu’on y trouve une colline, un plan d’eau, des animaux, des arbres et fleurs.

Rikugien-vue-colline

C’est aussi un des plus anciens puisque sa construction remonte à la fin du XVIIe siècle ! On peut y déjeuner et y prendre un thé en contemplant la nature.

Rikugien-salon-the

Caché dans la partie « forêt », un autre salon de thé, de l’époque Edo a été conservé et restauré.

Rikugien

Ce jardin invite à la promenade puisqu’un sentier fait le tour du plan d’eau. On y croise des lanternes, des ponts et souvent des femmes en kimono.

Rikugien-lanterne

Rikugien se trouve à la station Honkomagome de la ligne Nanboku. L’entrée est de 300 yens. Et en plus, on vous donnera un prospectus en français s’il vous plait 🙂

Le jardin de Kyu-Furukawa

Sur les conseils d’un de mes collègues, j’ai découvert récemment ce jardin. Il a la particularité d’abriter un manoir et une roseraie extraordinaires. Le manoir a été conçu par un architecte anglais, c’est pourquoi il est de style occidental.

Kyu-furukawa-manoir

En revanche, le jardin en contrebas, lui, est japonais. On en fait le tour grâce à un sentier et des ponts de pierres plates.

Kyu-furukawa-bassin

Entre les deux, des roses de toutes les couleurs se pavanent sous les flashes. 

Kyu-furukawa-roseraie

Je l’ai visité au printemps et bien m’en a pris car les roses étaient toutes épanouies, c’était magique. L’inconvénient, c’est que je n’étais pas seule : une armée d’appareils photos sortaient des bosquets.

Kyu-furukawa

Prenez la ligne JR Keihin-Tohoku et arrêtez-vous à la station Kami-Nakazato ou la Nanboku et descendez à Nishigahara. Il vous en coûtera 150 yens pour voir cette merveille.

Le parc de Korakuen

Je n’ai découvert que récemment ce jardin que j’ai trouvé vraiment splendide. Il est composé d’un vaste plan d’eau le long duquel on suit un sentier de pierres plates.

Korakuen

Il abrite aussi des plantations d’iris. Malheureusement, c’était la fin, très peu étaient encore fleuris.

Korakuen-iris

Plus loin se cache un petit point d’eau plus confidentiel.

Korakuen-3

Il est entouré de nénuphars au milieu desquels évoluent lentement des tortues.

Korakuen-nenuphar

Je l’aime beaucoup, ce jardin, parce qu’il est constitué de plusieurs zones très différentes et chaque endroit appelle au calme et à l’harmonie.

Korakuen-2

Vous pourrez trouver ce parc à la station Korakuen des lignes Marunouchi ou Nanboku ou à la station Hakusan de la ligne Mita. L’entrée est de 300 yens. L’avantage, c’est que vous pouvez monter gratuitement au 25e étage du Bunkyo Civic Center qui est situé juste à côté. De là vous pourrez admirer le jardin d’en haut, chose assez rare. Et si vous avez de la chance, vous verrez même derrière les buildings de Tokyo… le mont Fuji 😉 !

Tokyo-fuji
Vue du mont Fuji depuis Tokyo. Wikimedia commons.

En bonus, un dernier jardin !

Le jardin botanique (jardin de Koishikawa)

Créé à la fin du XVIIe siècle, ce jardin botanique étend ses 4000 espèces différentes sur plus de 16 hectares.

Tokyo-botanical-garden

Il permet une très jolie balade au milieu de couleurs superbes, selon la saison.

Botanical-garden

Il dispose bien sûr d’un plan d’eau et de petits ponts trop mignons.

Tokyo-parc-botanique

Tokyo-jardin-botanique

On y croise souvent des peintres amateurs et si Monet était venu ici, il se serait régalé !

Jardin botanique Tokyo

Le prix d’entrée est de 400 yens et vous devrez vous marcher un bon quart d’heure depuis la station Myogadani de la ligne Marunouchi ou 10 minutes de la station Hakusan de la ligne Mita.

Alors, ces parcs et jardins, すごい, non ? Lequel avez-vous préféré ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

22 commentaires sur “5 parcs ou jardins à voir à Tokyo

  • 15 mai 2018 à 9 h 04 min
    Permalink

    Tous ces jardins sont superbes et me plaisent beaucoup ! J’aime particulièrement me promener dans des jardins publics. Lorsque j’habitais la normandie, je bénéficiais d’un Jardin des Plantes où l’on pouvait voir la Baie du Mt St Michel, j’aimais m’y rendre régulièrement.

    Réponse
    • 15 mai 2018 à 14 h 19 min
      Permalink

      Tu m’étonnes ! Je ne suis allée qu’une fois au Mont Saint-Michel et j’en garde un excellent souvenir ! Ici, j’aime me promener dans les jardins, on y oublie le temps, c’est merveilleux !

      Réponse
  • 15 mai 2018 à 10 h 14 min
    Permalink

    A part s’appeler Monsieur Dutilleul, et encore, je veux bien croire que « vivre dans le béton » ne soit pas agréable :-D.
    Un nouveau papier passionnant ! Merci pour le rappel entre les différents types de jardins. Et que de belles photos ! J’ai trouvé une intrus parmi l’une d’elles :-D.
    Ce qui m’a notamment surpris, c’est le prix d’accès. Pas tant le montant (d’ailleurs, je n’ai pas fait la conversion), mais est-ce courant de faire payer l’entrée des parcs ?
    Très bonne semaine !

    Réponse
    • 15 mai 2018 à 14 h 23 min
      Permalink

      Merci à toi pour ta fidélité et tes commentaires toujours très sympathiques et encourageants 🙂
      La plupart des parcs à Tokyo sont payants, mais très honnêtement, c’est tout à fait justifié quand tu vois le soin avec lequel ils sont entretenus et le nombre de personnes qui y travaillent. En plus, c’est l’équivalent de petites sommes (entre 2 et 3 euros le plus souvent) pour plusieurs heures de détente ; un paradis, je te dis ! Bonne semaine à toi aussi !

      Réponse
      • 16 mai 2018 à 10 h 29 min
        Permalink

        J’inaugure la réponse à la réponse (je suis tout ému) 😀 .
        Le paradis pour 2 ou 3 € ? La concurrence est de plus en plus rude sur ce marché :D. Plus sérieusement, je ne doute pas l’entretien des jardins doit demander beaucoup de travail. J’aurais toutefois pensé qu’il était pris en charge par les impôts locaux, au sens large.
        Sans transition, est-ce moi qui ne le remarque que maintenant, ou le bandeau de ton blog a pris vie depuis peu ?

        Réponse
        • 19 mai 2018 à 4 h 40 min
          Permalink

          J’inaugure la réponse à la réponse de la réponse 😀 ! Oui tu vois, le paradis ne coûte pas si cher, on ne croirait pas ! Pour les impôts locaux, je ne comprends pas bien comment ça fonctionne car ici, ils sont prélevés à la source directement sur ton salaire et très honnêtement je ne sais pas ce qu’ils comprennent (ramassage des ordures, entretien des routes etc. ? Aucune idée !)
          Quant au bandeau de mon blog, oui, j’ai ajouté deux photos à celle qui était déjà là, j’espère que ça te plait 😉

          Réponse
  • 15 mai 2018 à 14 h 52 min
    Permalink

    Les couleurs sont époustouflantes!
    Que de diversité aussi. Il doit être fort agréable de s’y promener et il y a de quoi faire.
    Belle fin de journée Sandra.

    Réponse
    • 19 mai 2018 à 4 h 30 min
      Permalink

      Ah je suis contente que ça te plaise aussi ! C’est vrai que c’est vraiment très agréable de se balader dans ces jardins ! Bon week-end Marie !

      Réponse
  • 15 mai 2018 à 15 h 35 min
    Permalink

    Je les aime tous ! Et aussi le jardin du musée Nezu, le parc Shizen Kyōikuen (réserve naturelle à Meguro… la flore sauvage en pleine ville) et biensûr Hama Rikyu.

    Réponse
    • 19 mai 2018 à 4 h 34 min
      Permalink

      Haha ! Oui, ils ont chacun leur charme et leur splendeur. Pour celui de Nezu, j’y vais chaque année au moment de la fête des azalées, et je me régale ! Je ne connais pas le parc Shizen Kyōikuen, merci pour le conseil, je vais me renseigner…

      Réponse
  • 15 mai 2018 à 16 h 10 min
    Permalink

    Candide avait donc tort : mieux vaut profiter des merveilles du Japon que de cultiver son propre jardin ! :p
    (En tout cas quand comme moi on n’a pas la main verte)

    Réponse
    • 19 mai 2018 à 4 h 35 min
      Permalink

      Ils sont splendides, hein ? Je trouve très agréable de profiter d’espaces aussi beaux (sans avoir à s’en occuper soi-même !) 🙂

      Réponse
  • 15 mai 2018 à 19 h 35 min
    Permalink

    Ces endroits sont de vrais havre de paix ! Je comprends mieux ce qui attire tant mon mari qui ne rêve que de visiter ce pays !!! Merci pour ce joli partage !

    Réponse
    • 19 mai 2018 à 4 h 36 min
      Permalink

      Avec plaisir ! Je suis sûre que si vous y venez, toi aussi tu pourras prendre beaucoup de plaisir dans un pays aussi riche et varié !

      Réponse
  • 16 mai 2018 à 0 h 06 min
    Permalink

    Les jardins japonais sont vraiment magnifiques et si apaisants!

    Réponse
  • 17 mai 2018 à 3 h 25 min
    Permalink

    J’aime, j’aime, j’aime !!! Que ça me manque au Texas de voir de beaux parcs et jardins !!! J’ai une seule hâte, que Salomé et Robin grandissent et qu’on les emmène voir ce magnifique pays comme on leur a promis… Si tout va comme prévu, on a fixé ce voyage comme notre cadeau pour nos 40 ans 🙂

    Réponse
    • 19 mai 2018 à 4 h 41 min
      Permalink

      Oh voilà un beau cadeau ! Tu dois presqu’avoir hâte de vieillir 😀 !!! Bisous Sophie !

      Réponse
  • 23 mai 2018 à 8 h 28 min
    Permalink

    Ces parcs sont de toute beauté ! Je ne saurais lequel choisir pour m’y promener car j’aime le calme et ils me semblent tous très fréquentés…alors je crois que je commencerai par le parc botanique pour au moins apprendre le nom de toutes les plantes locales qu’on ne trouve pas chez nous…J’aime l’association de l’eau et de la végétation et ce charme fou des petits passages et autres constructions 🙂 Merci pour ce partage. Bonne journée

    Réponse
    • 25 mai 2018 à 23 h 29 min
      Permalink

      Ces jardins enchanteurs sont vraiment charmants et reposants ; on sent que chacun des éléments qui les compose est là exactement à sa place, tout est pensé et travaillé pour l’harmonie et la beauté du lieu. J’adore m’y promener !

      Réponse
  • 26 mai 2018 à 9 h 46 min
    Permalink

    J ai prévu de voyager à Tokyo et je retiens ta sélection de visite merci pour cet article

    Réponse
    • 31 mai 2018 à 13 h 23 min
      Permalink

      Avec plaisir, je suis sûre que ces endroits te plairont et c’est très reposant après des quartiers comme Shibuya ou Shinjuku. Très bon voyage !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.