sakura-rivière-tokyo

Dans la vie de tous les jours, nous agissons conformément à nos valeurs et à nos codes culturels. Mais quand on s’expatrie ou que l’on voyage, il faut composer avec les codes de notre pays d’accueil. Histoire de ne pas choquer notre entourage. Même pour des choses anodines comme traverser au passage piéton lorsque le petit bonhomme est rouge si la route est déserte. En France, tout le monde le fait. Ailleurs, on peut être verbalisé pour cela. Lorsque nous sommes arrivés au Japon, nous ne connaissions rien aux codes culturels. Nous avons fait très attention et nous nous sommes renseignés, et j’espère que je n’ai pas contribué à donner une piètre image des Français… Je vous propose donc 10 choses à éviter au Japon.

Se moucher en public

Comme les Japonais sont très à cheval sur l’hygiène et la propreté, ils séparent clairement les choses propres des sales. Or, pour eux, se moucher en public est assez mal vu. Je ne parle pas seulement des gens qui se mouchent en produisant le bruit d’un barrissement, mais même de ceux qui se mouchent discrètement. Cette interdiction de se moucher entraîne deux conséquences : lorsque vous allez aux toilettes publiques, vous entendez les gens se moucher très fréquemment. Et, c’est bien pire à mon avis, vous entendez les gens renifler tout le temps. En même temps, vu la finesse de leurs mouchoirs en papier, je comprends que les Japonais trouvent sale de se moucher… Il faudrait qu’ils investissent dans des papier plus épais. En hiver, nous ramenons toujours des kleenex de France ;).

Fermer les portières des taxis

Que vous veniez à Tokyo en qualité de touriste ou d’expatrié, vous serez sans doute amené-e à prendre un taxi. Mais gare à vous ! Vous ne devez en aucun cas ouvrir ni fermer les portières vous-même. Elles sont automatiques. C’est même écrit sur des autocollants, mais peu de personnes les lisent. J’ai déjà vu des chauffeurs de taxi se crisper légèrement (mais sans oser rien dire, ils sont très polis) lorsque des passagers claquent leur portière. Je suppose que l’inverse doit être vrai et j’imagine la tête d’un taxi français obligé de sortir de son véhicule pour fermer la portière d’un client japonais…

Taxi-japon

Planter des baguettes dans les plats

Oui je sais vous allez penser qu’en ce moment je vous parle beaucoup de cuisine (et c’est vrai) mais là, c’est pour une tout autre affaire. Lorsque l’on mange du riz au Japon, il est très inconvenant de les planter dans le bol. Ce geste, qui pourrait nous paraître anodin, est choquant pour les Japonais car il évoque les bâtons d’encens que l’on plante lors de funérailles. Pensez donc plutôt à poser vos baguettes sur le bord ou à côté.

Encens-japon

Rester immobile sur la partie droite des escalators

Je ne sais pas si c’est parce qu’on roule à gauche au Japon, mais dans les escaliers, il y a des règles tacites à suivre. Parfois elles sont même clairement indiquées par des flèches au sol. Il y a un sens pour monter ou descendre les escaliers. Cela permet, même aux heures de pointe, d’éviter les bousculades. Mais sur les escalators aussi il y a une façon de se comporter. Si vous êtes immobile, vous devez attendre sur la partie gauche. Si au contraire vous êtes pressé et souhaitez aller plus vite, vous vous placerez à droite et doublerez tout le monde sans regard désapprobateur. Ce qui m’a surprise, c’est qu’à Osaka, c’est l’inverse et j’ignore totalement pourquoi ! Du coup, quand je rentre en France, je fais pareil… et je crée des bouchons…avant de me rendre compte de mon erreur.

Manger ou boire dans les transports publics

Décidément, je parle encore nourriture 😀 ! Je vous ai parlé des repas des Japonais, mais une chose est sûre, il est mal vu de manger ou boire dans le métro. Je n’ai vu que très rarement des gens le faire (souvent des étrangers qui ne savent pas que c’est inconvenant). C’est peut-être pour cette raison que les transports en communs sont si propres au Japon. Un jour, j’ai vu un enfant (non japonais) très petit, dans une poussette, faire tomber des bonbons dans le train. Au départ, sa mère n’a pas bronché. Mais devant les yeux furibonds des autres passagers, elle a fini par se résigner et ramasser les friandises. Bien sûr, si vous prenez le shinkansen pour vous rendre à Hiroshima par exemple, manger est autorisé car le temps de trajet est long. Mais dans Tokyo, évitez de grignoter dans le métro.

Regarder les gens dans les yeux,

Regarder quelqu’un fixement peut être interprété comme une agression au Japon. Il convient donc d’être discret si vous voulez observer quelqu’un. C’est même écrit dans le carnet de correspondance de ma fille, dans la rubrique du savoir-vivre au Japon ! De même, on ne doit pas pointer les gens du doigt. Mais en France non plus, ce n’est pas très recommandé.

regard

Porter des hauts à bretelles fines

On est encore bien loin de l’été : il a neigé la semaine dernière à Tokyo et tout n’a pas encore fondu. Toutefois, rien n’empêche de penser déjà à l’été prochain. À Tokyo et dans une grande partie du Japon, l’été est très chaud et très humide. Dans ces cas-là, on a envie de sortir des petits hauts à bretelles. Mais ici, les débardeurs sont plutôt vus comme des sous-vêtements, ou des vêtements d’intérieur. Il est donc très bizarre et malvenu de sortir ainsi accoutré. C’est un peu comme si l’on sortait en nuisette ou en pyjama. Parfois, les personnes âgées font paraît-il des remarques aux femmes ainsi vêtues en leur demandant si elles n’ont pas un gilet dans leur sac… Avis donc aux touristes réchauffées, il vaut mieux porter un vêtement léger avec des manches courtes ou mettre par dessus une petite veste si l’on ne veut pas choquer les Japonais.

Laisser un pourboire

Au restaurant, dans un taxi, ou dans n’importe quelle situation, ne laissez jamais de pourboire. Non, non, vus ne passerez pas pour un radin. Simplement au Japon, ça ne se fait pas. Les Japonais aiment recevoir l’appoint, et si tel n’est pas le cas, ils vous rendront votre monnaie. Même si c’est un tout petit yen de rien du tout. Ils vous courront même après dans la rue si vous partez sans votre monnaie, ça nous est déjà arrivé. Il n’y a qu’un endroit où on arrive à laisser un pourboire, c’est chez notre petit Népalais. Le menu est si peu cher que lorsqu’on n’a pas l’appoint on refuse de récupérer la monnaie. Et comme les serveurs ne sont pas japonais, ils acceptent. 😉

yen-japonais

Être mal à l’aise si vous avez un voisin de métro un peu collant…

Les transports en commun sont souvent bondés au Japon, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de vous en parler sur le blog. Du coup, il est rare que l’on puisse ne pas avoir de voisin direct dans le train ou le métro. D’autre part, les travailleurs parcourent de grandes distances entre leur logement et leur travail et ont des journées à rallonge. Du coup, certains sont épuisés. Il ne faut donc pas vous formaliser si quelqu’un s’endort… sur votre épaule alors même que les Japonais ne sont pas un peuple très tactile 😉 Cela arrive souvent : les voyageurs finissent leur nuit de bon matin ou la commencent en fin de journée sur votre épaule.

Dormeur-metro-japon

Garder ses chaussures à l’intérieur

Que vous soyez chez vous ou invité-e chez quelqu’un, il est impératif de vous déchausser en arrivant. Il y a un espace réservé à cet effet, pour vous permettre de vous déchausser tranquillement. Ne mettez pas vos chaussures dans le placard chez vos amis, mais laissez-les à l’entrée.

Enlever-chaussures-japon

Alors, すごい, non ? Qu’en pensez-vous ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

18 commentaires sur “10 choses à éviter au Japon

  • 30 janvier 2018 à 9 h 46 min
    Permalink

    Toujours très intéressant, et bon à savoir pour celles et ceux qui envisagent de se rendre au Japon. Je retrouve certains comportement également à éviter (en théorie) en France : je pense au grignotage dans les transports en commun (je suppose que tu ne m’en voudras pas de parler nourriture 😀 ). Dans un certain nombre de bus, il est inscrit qu’il est interdit de manger et/ou de boire. Le problème, c’est que ce n’est pas souvent respecté…
    En lisant ton commentaire sur les pourboires, je me suis dit que je devais avoir un côté japonais caché 😀 .
    Bonne semaine !!

    Réponse
    • 30 janvier 2018 à 9 h 55 min
      Permalink

      Je suis d’accord avec toi sur les grignotages dans les transports, ça ne devrait pas exister ou alors il faudrait que les gens soient vraiment disciplinés et qu’ils ne laissent aucune saleté derrière eux. Mais, ça, c’est une question d’éducation et au Japon, les gens sont très éduqués, dès leur plus jeune âge. Ici, les règles sont vraiment respectées et qu’est-ce que c’est agréable pour tous d’évoluer dans un univers propre !
      Concernant les pourboires, c’est même assez mal vu d’en laisser car cela sous-entend que le patron ne paie pas assez ses employés… Bonne fin de semaine, Vincent !

      Réponse
  • 30 janvier 2018 à 10 h 07 min
    Permalink

    Surtout ne pas comparer avec la France car on est loin d’être aussi disciplinés que les japonais !! Au Japon tout semble codé et surtout il ne faut pas faire de « vagues » si j’ai bien compris 😉
    Peut être cela manque de spontanéité du coup et de convivialité ! non ?!
    Donc quand on est invité, on se retrouve en chaussettes … pas d’odeur, pas de trou au bout de l’orteil ?! 😉

    Réponse
    • 30 janvier 2018 à 10 h 39 min
      Permalink

      C’est exactement ça : pas de vagues, rester dans la norme. Du coup, moi qui viens du sud, je trouve que parfois ça manque un peu de fantaisie, même si je dois reconnaître que c’est très reposant moralement.
      Au Japon, on s’invite rarement chez soi, mais les trous aux chaussettes, bien sûr, ça peut arriver. Quant aux odeurs, les Japonais me semblent transpirer beaucoup moins que les Européens. Est-ce possible ou est-ce une fausse idée, je ne sais pas ! 🙂

      Réponse
  • 30 janvier 2018 à 10 h 50 min
    Permalink

    A Oman aussi les débardeurs et les chaussures dans la maison ne sont pas bien vus. Par contre les pourboires sont les bienvenus ! Ton article est super intéressant. Je te souhaite une belle journée

    Réponse
    • 30 janvier 2018 à 10 h 01 min
      Permalink

      Merci Stéphanie, je ne savais pas qu’à Oman non plus les débardeurs n’étaient pas plébiscités. Si on est obligé de mettre un gilet, il doit faire super chaud ! Pour les chaussures aussi, je suis surprise. Si ça se trouve, il n’y a qu’en France que l’on entre chaussé dans les maisons 😀 !!!

      Réponse
  • 30 janvier 2018 à 11 h 01 min
    Permalink

    Pendant mon voyage au Japon, j’ai attrapé un rhume et j’avais le nez qui coulait en permanence. J’essayais d’éviter de me moucher au maximum, mais c’était horrible! Une fois, je n’en pouvais plus et je suis entrée dans une espèce de parking souterrain pour me moucher en toute discrétion… Sauf que vu l’acoustique de ce genre de lieu, ça a résonné et fait un bruit épouvantable. D’après mon copain tous les passants ont sursauté et eu l’air scandalisé…

    Réponse
    • 30 janvier 2018 à 19 h 58 min
      Permalink

      Haha ! Pauvre de toi ! Cela ne m’étonne pas que les Japonais aient été scandalisés, la prochaine fois, va aux toilettes ! 😉 Même dans les toilettes publiques, ça passe beaucoup mieux que dans la rue ou autre. Mais bon, ce qu’il faut se dire, c’est que le comportement des Japonais peut aussi nous choquer comme par exemple quand ils font beaucoup de bruit pour manger leurs nouilles 🙂

      Réponse
  • 30 janvier 2018 à 21 h 05 min
    Permalink

    ah ah trop for pr les portes des taxis
    les pauvres le choc en France
    c vraiment un autre monde
    c codes vraiment à part

    Réponse
    • 31 janvier 2018 à 7 h 00 min
      Permalink

      Ah t’as vu ça ? Les codes sont vraiment très différents, c’est ce qui fait la richesse du monde 😉

      Réponse
  • 31 janvier 2018 à 9 h 13 min
    Permalink

    Merci pour toutes tes explications. Je vais les transmettre à une amie qui programme un voyage au Japon, je ne sais pas encore si ce sera en ville mais je pense que ce reportage va l’aider à y voir plus clair pour préparer ses valises 🙂 Merci pour tout ce que tu nous apprends sur ce joli pays où tu te plais à vivre. C’est très enrichissant ! Bonne journée

    Réponse
    • 31 janvier 2018 à 11 h 36 min
      Permalink

      Je suis ravie de voir que ça peut intéresser des personnes ! C’est toujours enrichissant en effet de découvrir d’autres façons de vivre partout dans le monde. Belle journée !

      Réponse
  • 31 janvier 2018 à 23 h 19 min
    Permalink

    Un article encore très intéressant. Je note pour si jamais je me rend au japon.
    Gros bisous :)!

    Réponse
    • 1 février 2018 à 8 h 16 min
      Permalink

      Merci Isa, disons que ça peut éviter de faire de grosses gaffes 😉

      Réponse
  • 1 février 2018 à 12 h 08 min
    Permalink

    J’aime beaucoup découvrir ces différences culturelles, merci du partage !

    Réponse
    • 2 février 2018 à 3 h 17 min
      Permalink

      C’est sûr qu’avec le Japon, le dépaysement est grand car c’est vraiment une culture très différente de la nôtre. Bonne journée !

      Réponse
  • 31 mars 2018 à 10 h 20 min
    Permalink

    C’est passionnant de lire tes articles ! J’anime un Club Japon avec une collègue qui part souvent au Japon et elle nous apprend plein d’anecdotes comme ce que tu peux expliquer dans tes billets (moi je m’occupe de la partie lecture / mangas).

    Je lui parlerai de ton blog et pourquoi pas aussi à mes élèves !

    Réponse
    • 31 mars 2018 à 16 h 44 min
      Permalink

      Oh merci c’est très gentil, ce commentaire ! Bienvenue dans mon petit univers ! Je suis contente si mon blog te plait. N’hésite pas à en parler aux amateurs du Japon, que ce soit tes collègues ou tes élèves, je sais qu’en France, le pays du soleil levant et sa culture sont très appréciés. Je vais aller voir ton blog aussi. Très bon week-end et à bientôt !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.