Bangkok canaux bateau

Balade en bateau

Après ma visite des temples les plus célèbres dont je vous ai parlé la semaine dernière, je décide de faire un tour en bateau. Là où me dépose le chauffeur de tuk-tuk, au bout d’une ruelle sale, il n’y a pas de bateau, juste un ponton et une demi-douzaine d’hommes occupés à ne rien faire. J’avoue que je me suis demandé un instant si ce n’était pas un guet-apens (je rappelle que je suis seule, et à ce moment-là pas très rassurée).

Une vieille femme souriante, que je n’avais pas vue encore, me propose d’acheter de l’eau bien fraîche qu’elle garde dans une glacière. J’achète une bouteille et attends. Un bateau en bois finit par arriver, fin et très long, pour moi toute seule. Un homme prend les commandes et nous partons sur les canaux du fleuve.

Je suis stupéfaite de voir autant de maisons sur pilotis, souvent en très mauvais état, habitées le long du Mekong.

Bangkok canaux maisons pilotis

Les habitants de ces maisons ont des paraboles mais semblent manquer du nécessaire.

Bangkok canaux maisons pilotis

J’aperçois quelques échassiers et même un varan qui se dore au soleil, brrrr ! Il est très gros (pas loin d’un mètre), je demande au conducteur du bateau si c’est un animal dangereux, il me répond que non mais je préfère voir ce genre d’animal de loin. Il ressemble trop aux alligators que j’avais pu voir dans les Everglades

thailande varan

Je poursuis ma route le long des berges. Les maisons défilent, des gens jettent je ne sais quoi dans l’eau pour faire venir les poissons qui se ruent par dizaines, créant des remous à la surface. Etonnamment, la population ne semble pas pratiquer la pêche à cet endroit. Peut-être est-ce pollué ou ces poissons-là sont-ils peu savoureux ? En tout cas, les gens que j’aperçois ont l’air heureux et tranquilles.

Thailande Bangkok Mekong

On m’avait annoncé un marché flottant et j’aperçois… 3 barques seulement. J’ai vraiment le sentiment de m’être fait gruger.

Bangkok marché flottant

Une femme vient coller son bateau contre le mien et veut absolument me vendre sa marchandise. Elle me harcèle mais je ne cède pas : j’ai oublié ma carte bleue à l’hôtel, j’ai très peu de liquide et il faut que je déjeune et que j’aie assez pour rentrer en taxi ou métro : avec 35°, je ne vais pas faire des kilomètres à pieds. La femme est très mécontente, mais tant pis ! Le conducteur du bateau me dépose sur la berge, mais pas au même endroit qu’au départ. Bref, je suis peut-être mal tombée mais je n’ai pas apprécié outre mesure cette promenade en bateau.

Le marché

Je me retrouve à côté du marché aux fleurs. C’est une sorte de halle couverte. Il y a un monde fou. De nombreuses femmes fabriquent des couronnes, tressent des fleurs à une vitesse surprenante et avec le sourire.

Bangkok marché aux fleurs

J’ai retrouvé ces bouquets partout dans la ville, qui servent d’offrande autour des diverses statues de Bouddha. Certaines fleurs sont odorantes et ça sentait vraiment très bon à certains endroits, ce qui est rarement le cas dans les marchés.

Bangkok marché aux fleurs

Ce marché partage les lieux avec les vendeurs de légumes, de fruits. Il règne une ambiance assez calme. Les vendeurs attendent le chaland, certains dorment, d’autres consultent leur portable, d’autres enfin discutent avec leurs collègues. Toute la famille est là, des bébés aux enfants en passant par les vieillards. 

Thaïlande Bangkok marché aux fleurs halle couverte

Les fleurs sont mises dans d’immenses sacs en plastique transparents. Ce qui m’a surprise, c’est que dans ce marché, on peut circuler à pieds mais aussi à vélo, à moto, cela ne surprend personne, sauf la touriste que je suis.

Thaïlande Bangkok marché aux fleurs halle couverte

À l’intérieur, un Bouddha trône, abondamment fleuri par les guirlandes et couronnes confectionnées par les marchands de fleurs.

Bangkok Bouddha marché fleurs

Les abords du marchés sont pleins d’agitation : vendeurs, transporteurs, passants, clients. On dirait une fourmilière. 

Je m’éloigne un peu pour trouver un taxi afin de rejoindre le dernier site que je visiterai dans la journée. Je tombe sur une boîte à livres, que je trouve totalement improbable à deux pas du marché aux fleurs. J’aime beaucoup cette idée de permettre à tous de lire. 

Bangkok boîte à livres

Le temple du Bouddha doré

J’arrive devant le temple du Bouddha doré et suis surprise par sa petite taille comparé aux temples du Wat Pho et du palais impérial que j’ai vus en début de matinée.

 

Ce temple abrite un Bouddha doré et de l’autre côté se trouve une autre bâtisse, mais c’est tout. Il y a peu de touristes. Je fais le tour de ce Bouddha souriant devant lequel de ombreuses offrandes ont été déposées. Une Thaïe en interpelle vertement une autre parce qu’elle n’a pas les épaules couvertes. La seconde réajuste sa tenue.

Je m’attendais à un sanctuaire plus vaste et ma visite est finalement assez rapide. Je fais le tour du temple dans lequel on pénètre bien sûr pieds nus.

golden bouddha temple

Il est juché en hauteur ce qui permet de voir un peu la ville mais la vue n’est pas très belle, sauf sur le bâtiment d’en face qui fait partie du sanctuaire.

Bangkok temple Bouddha doré

Il existe aussi sans ce lieu un musée qui traite de l’origine des Thaïs. Je l’ai visité mais ne l’ai pas trouvé passionnant, n’étant pas spécialement concernée par la question. En revanche, pour les Thaïs, je pense qu’il est très intéressant. Je profite alors plutôt de l’extérieur.

Cette visite assez courte étant terminée, je décide de rentrer en métro. Je l’ai trouvé très pratique et ultra propre. Malheureusement, il est strictement interdit de faire des photos du métro (je me demande bien pourquoi), je ne peux donc pas vous le montrer.

Je reviens épuisée à l’hôtel, mais un long massage de pied plus tard, je suis ravie de tout ce que j’ai vu en une journée même si je n’ai vu que les sites les plus touristiques et ne suis pas vraiment sortie des sentiers battus. Cela me donne envie de revenir un jour pour en voir davantage et de me perdre un peu dans les rues plus typiques de la ville.

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette petite visite ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

6 commentaires sur “Bangkok #2

  • 11 juillet 2017 à 11 h 30 min
    Permalink

    Toutes ces fleurs sont magnifiques et ils sont doués pour en faire de beaux bouquets. C’est tout un art !
    Je comprends ta peur de cet énorme veran
    Pour finir malgré les habitations rudimentaires, ils ont tous la parabole, indispensable pour s’évader sûrement !

  • 11 juillet 2017 à 12 h 17 min
    Permalink

    Oh oui, si tu avais vu comment ils réalisaient leurs belles couronnes ! Ils allaient à toute allure et c’est très beau. On trouve ces bouquets partout dans la ville au pied des statues des Bouddhas, ce qui contribue à rendre la ville belle, car elle est toujours décorée.

  • 11 juillet 2017 à 13 h 44 min
    Permalink

    Merci de ces photos qui partagent un ailleurs.
    Notre vision de ce qui est nécessaire est elle universelle ? Belle question de philosophie …
    Je pense que dans ces grandes villes touristiques, il y a en effet des personnes pas toujours très honnêtes.
    Le marché lui devait être agréable à visiter.
    Pour le métro, même interdit à Montréal.

  • 11 juillet 2017 à 18 h 22 min
    Permalink

    Avec plaisir ! Je suis contente que cette visite virtuelle te plaise 🙂 J’ai visité Montréal l’an dernier mais je ne me souvenais pas qu’il était interdit de faire des photos du métro ! C’est curieux comme règle, je ne comprends pas pourquoi ; dans des espaces sacrés, je comprends bien mais les transports… à condition de ne pas prendre des personnes en gros plan, je ne vois pas… Belle journée !

  • 11 juillet 2017 à 20 h 20 min
    Permalink

    Le temple de Bouddha doré est tellement sublime!

  • 12 juillet 2017 à 8 h 23 min
    Permalink

    Il est très beau, mais celui que j’ai préféré est le grand Bouddha couché dans l’article précédent ! J’avoue que je suis assez fan des Bouddhas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *