Thaïlande Bangkok Wat Pho Bouddha couché

Si vous aussi appartenez à la #team40, vous connaissez sans doute la chanson de Murray Head One night in Bangkok ? Eh bien moi, j’innove avec One day in Bangkok 😉

J’ai eu l’occasion de me rendre dans la capitale thaïe pour des raisons professionnelles et je n’ai eu qu’une seule journée, un dimanche, pour la visiter. Alors bien sûr, c’est très difficile de découvrir une telle ville en si peu de temps. Mais je vous propose tout de même un petit partage de ce que j’ai vu.

La première chose qui m’a frappée à Bangkok, c’est le climat : la chaleur et la moiteur sont accablantes, pires encore qu’à Tokyo. La seconde, c’est la dévotion à l’égard du roi décédé il y a huit mois, j’y reviendrai plus loin… Allez je vous emmène avec moi.

J’arrive en fin de journée, me jette sous une douche froide et dans mon lit à l’hôtel. Grâce au décalage horaire de 2h avec Tokyo, je me lève le lendemain dès potron-minet, et après avoir pris un solide petit-déjeuner, je prends un taxi pour aller visiter le palais impérial.  

Le palais impérial

J’arrive vers 8h30, c’est-à-dire à l’ouverture, en me disant qu’il n’y aura pas un chat. Alors c’est vrai, des chats je n’en ai pas vu beaucoup, mais alors des Thaïs et des touristes, à la pelle ! J’ai été surprise car le plus souvent le matin de bonne heure, il n’y a jamais personne sur les sites. Alors je ne sais pas si c’est comme ça tout le temps, à cause de la chaleur, mais c’était noir de monde. Noir est le mot : je ne sais pas si je suis tombée un jour particulier, mais tous les Thaïs étaient vêtus de noir de la tête aux pieds, très recueillis. Je sais que le roi de Thaïlande est mort en octobre dernier et qu’un deuil national d’un an a été décrété. Mais j’avoue que je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi suivi 8 mois après. Le deuil est partout : épinglé sur la chemise du chauffeur de taxi, en banderoles noires et grises le long des bâtiments publics, c’est assez impressionnant de voir une telle dévotion à l‘égard de cet homme.

Thaïlande Bangkok palais impérial

Le palais royal est un sanctuaire constitué d’un ensemble de bâtiments très décorés. Je suis plutôt adepte des choses simples, sobres et modernes, mais j’avoue que je suis charmée.

Thaïlande Bangkok palais impérial gardien

Une tenue décente est exigée, c’est pourquoi j’avais pris soin de porter un pantalon long et de couvrir mes épaules (pas mes bras, mais j’avais une étole légère dans le sac au cas où, qui n’a finalement pas servi). Je visite un nombre incroyable d’édifices, dont celui du Bouddha d’émeraude.

Thaïlande Bangkok palais impérial galerie Bouddha émeraude

On ne sait plus où donner de la tête et il y a tant de monde qu’on peine à voir les détails.

Thaïlande Bangkok palais impérial extérieur bouddha émeraude

Les plafonds, très hauts sont tous finement ornés et peints, c’est très impressionnant !

Thaïlande Bangkok palais impérial plafonds

Juste devant, les visiteurs peuvent déposer ou acheter des offrandes.

Thaïlande Bangkok palais impérial galerie Bouddha émeraude offrandes

Je n’avais pas l’autorisation de photographier l’intérieur de ce temple, mais je vais vous proposer d’autres bâtiments autour de celui-là. D’abord, on peut admirer des portes richement décorées :

Thaïlande Bangkok palais impérial porte

Une terrasse supérieure surplombe le temple central. On y trouve un Chédi doré somptueux. C’est une forme de stūpa, monument commémoratif ou reliquaire de Bouddha.

Thaïlande Bangkok palais impérial chédi doré

Les toits de tous ces édifices forment un ensemble assez beau et coloré quoiqu’hétéroclite :

Thaïlande Bangkok palais impérial toits

À moitié déshydratée (j’ai fini toutes les bouteilles que j’avais emportées), je décide de sortir de ce vaste palais afin d’aller voir un autre temple non moins célèbre. Mais à l’extérieur, une foule de thaïs se fait prendre en photo, en famille, tous vêtus de noir par respect pour feu le roi de Thaïlande, tenant des cadres (je n’ai pas bien compris pourquoi) devant des inscription en fleurs (que je n’ai pas su lire non plus). Tout le long des murs du palais on peut assister à cette scène. J’ignore s’il s’agissait d’un jour particulier ou si c’est ainsi depuis la mort du monarque.

Thaïlande Bangkok palais impérial dévotion

Le Wat Pho

Comme il est situé juste à côté, je m’y rends à pied. Il y a beaucoup moins de touristes, j’ai racheté de l’eau, et du coup j’apprécie mieux ma visite. C’est à nouveau un très grand sanctuaire que j’ai trouvé très calme et somptueux.

Thailande Bangkok Wat Pho

Il abrite des temples une multitude de stupas aux couleurs chatoyantes. Le temps était couvert mais j’ai pu apprécier les sortes de mosaïques dont elles sont parées. 

Thailande Bangkok stupa

Ce qui m’a marquée dans ce site, ce sont les toits rouges et dorés aux décorations caractéristiques :

Bangkok Wat Pho toits

En pénétrant dans le sanctuaire, une cour où reposent des bouddhas alignés nous accueille. Les nombreuses statues (394 dans le sanctuaire entier !) sont en bronze recouvertes de feuilles d’or. On les appelle Phra Rabieng.

thailande Bangkok Wat Pho alignement de bouddhas

Une école de moines bouddhistes accueillait ce jour-là (peut-être tous les jours, ou alors, j’ai eu de la chance) des novices pour une sorte d’intronisation. Du moins c’est ce que j’ai imaginé. Rangés du plus jeune au plus âgé, tous liés par une cordelette, ils ont reçu des offrandes en psalmodiant devant des gens qui priaient. C’était assez émouvant et très solennel. Un festin avait été préparé pour l’occasion, beaucoup de gens s’affairaient pour que la cérémonie soit parfaite.

thailande moines

À ma grande surprise, le sanctuaire abrite aussi une école. J’ai vu plusieurs petits groupes d’enfants apprendre avec un maître souvent assez jeune différentes matières. Ceux qui apprenaient l’anglais m’ont aussitôt interpelée pour que je leur fasse la conversation. Ils étaient trop mignons !

Thailande Bangkok Wat Pho école

Certains, au lieu d’être dans la galerie, se trouvaient dans des pièces aérées par de nombreux ventilateurs et apprenaient la musique sur des instruments à percussion et des espèces de xylophones.

Thailande Bangkok Wat Pho école de musique

Je suis retournée dans la cour pour chercher à boire, et là, une fontaine rafraichissait l’air, c’était très agréable. Les mêmes carpes énormes et rouges que l’on trouve au Japon nageaient dans le bassin.

Bangkok Wat Pho fontaine

Plusieurs statues de Bouddha sont disposées dans de hautes salles. Celle-ci, appelée Lokanat, fait partie des plus célèbres. Elle est particulièrement imposante.

Bangkok Wat Pho Bouddha Lokanat

Une fois sortie de la cour, je me dirige vers le Phra Bouddha Déva Patimakorn, le Bouddha principal, devant lequel beaucoup de fidèles priaient. Lui aussi est très impressionnant, juché sur une immense estrade dorée et décorée de fleurs.

Bangkok-wat-pho-bouddha-principal

Un autre Bouddha revêtu d’une toge orangée traditionnelle trône devant des fidèles. Je vous ai parlé récemment du bouddhisme et du fait que Bouddha n’a jamais voulu être élevé au rang d’un dieu, mais on ne l’a pas beaucoup écouté sur ce point…

Bangkok Wat Pho Bouddha

Mais le Bouddha à voir ici, c’est un énorme Bouddha doré allongé. Il est très difficile de le photographier car de gros piliers carrés empêchent d’avoir une vue d’ensemble et le bâtiment, tout en longueur ne permet pas de recul. Voici néanmoins quelques clichés, histoire d’avoir une idée.

Thaïlande Bangkok Wat Pho Bouddha couché presqu'entier

Il repose sur son bras droit replié, les yeux légèrement entrouverts, un doux sourire aux lèvres.

Thaïlande Bangkok Wat Pho Bouddha couché visage

Il est très impressionnant, mais sa taille ne fait pas peur en raison de l’expression de son visage, douce et bienveillante.

Je sors du Wat Pho et me fais littéralement harceler par les chauffeurs de tuk-tuk qui veulent absolument m’emmener faire un tour. J’en prends finalement un (plus pour avoir la paix que par réelle nécessité) et j’ai la nette impression de me faire arnaquer. Il est censé m’emmener au bord du Mekong…

La suite concernant Bangkok ! Alors qu’en dites-vous ? Ça valait bien la peine de venir un jour plus tôt pour profiter des merveilles que recèle la capitale de la Thaïlande, non ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

17 commentaires sur “Bangkok

  • 4 juillet 2017 à 18 h 35 min
    Permalink

    Quel merveilleux reportage que tu nous offres ! Tout est si beau.
    Ce bouddha allongé est magnifique et impressionnant. On doit se sentir tout petit devant lui

  • 4 juillet 2017 à 22 h 12 min
    Permalink

    Je suis contente que ça te plaise ! Oui, le Bouddha allongé est sans doute ce qui m’a le plus plu, c’est grandiose et en même temps très apaisant. La suite mardi 😉

  • 5 juillet 2017 à 2 h 25 min
    Permalink

    Je ne sais pas pourquoi mais la Thaïlande ne m’a jamais fasciné ni donné envie d’y aller…
    Dans tous les cas, j’apprécie beaucoup tes photos ! 🙂

  • 5 juillet 2017 à 6 h 15 min
    Permalink

    Ah moi c’est le contraire, je rêve de visiter la Thaïlande (et pas seulement Bangkok). Les plages de rêves, le nord du pays et la capitale bien sûr, plus en détail. Là, c’était une occasion professionnelle et j’étais bien contente de pouvoir visiter un peu. Mais vivre avec cette chaleur humide toute l’année me serait difficile, je crois. Peut-être qu’on s’habitue ?…

  • 6 juillet 2017 à 9 h 08 min
    Permalink

    Merci de ce beau voyage ! Même pour une journée c’est toujours intéressant de découvrir un pays.
    Et quelle dévotion à leur ancien roi !

  • 6 juillet 2017 à 11 h 08 min
    Permalink

    C’est sûr, c’est court 24h, mais je ne regrette pas : j’en ai pris plein les mirettes. La suite mardi ! 🙂

  • 6 juillet 2017 à 14 h 48 min
    Permalink

    Je vais y aller à la fin de l’année et ton article me rend encore plus impatiente. j’ai hâte de découvrir cette ville car a l’air de ne laisser personne indifférent !

  • 6 juillet 2017 à 19 h 10 min
    Permalink

    Quelle chance ! Je suppose que ce sera pour des congés, tu auras donc bien plus de temps pour visiter. Profite bien !

  • 7 juillet 2017 à 13 h 12 min
    Permalink

    J’ai adoré Bangkok et je reconnais les lieux que tu as visité, les incontournables!
    Et oui, les thaïs s’habillent en noir depuis le décès du roi, c’est assez incroyable de voir cette dévotion!

  • 9 juillet 2017 à 8 h 12 min
    Permalink

    J’aurais bien aimé avoir plus de temps pour voir le reste… Une autre fois peut-être ? Je suppose qu’après la fin du deuil, ce sera assez différent.

  • Pingback: Bangkok #2

  • 16 juillet 2017 à 15 h 05 min
    Permalink

    Magnifique. J’y vais dans 3 semaines et ces temples sont sur ma liste des endroits a visiter a Bangkok. Les photos me donnent encore plus hate d’y etre!

  • 17 juillet 2017 à 14 h 41 min
    Permalink

    Oh tu as de la chance, tu vas te régaler ! Fais juste attention aux tuk-tuk, qu’ils ne t’embobinent pas trop 🙂 Profite et très bonnes vacances !

  • 11 août 2017 à 23 h 21 min
    Permalink

    Bien d’accord avec toi !

  • 31 août 2017 à 6 h 09 min
    Permalink

    Hello… Je lis seulement ton billet car ces dernieres semaines ont ete plutot bousculees a la maison… C’est tres chouette le tour que tu as pu faire a Bangkok! Tu as vu vraiment pas mal de choses en une seule journee!
    (J’avais bien pense a toi le week-end de ta venue… tout en me felicitant interieurement de ne rien avoir prevu avec toi, car notre troisieme Miss avait 40 de fievre ce jour la…)
    Pour info, les Thais s’habillent particulierement en noir autour du Palais royal, ou ils vont faire des sortes de « pelerinages » pour rendre leurs derniers respect au roi qu’ils appreciaient tant. Presque tous nos collegues y sont alles une fois ou deux.
    Et sur la photo, le cadre contient une reproduction du chiffre du roi defunt. On le retrouve un peu partout en Thailande, durant la periode de deuil. (Nous on l’a mis en autocollant sur notre voiture. Certains l’arborent sur un pins’…)

  • 31 août 2017 à 15 h 36 min
    Permalink

    Oh, merci pour ces précieuses informations que j’ignorais, tu éclaires ma lanterne ! Effectivement, c’est autour du palais royal que j’ai observé le plus de gens portant le deuil. Je ne comprenais pas ce qu’étaient ces cadres tenus par les gens. En tout cas, j’ai bien profité de mon petit séjour, mais je suis désolée d’apprendre que ta fille a été malade. Je suppose que depuis, elle s’est heureusement bien remise 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *