image

Le journaliste, écrivain et rédacteur en chef au Nouvel Observateur nous propose un ouvrage très intéressant. Il ne s’agit pas d’un roman mais de la compilation de réponses de très grands écrivains du monde entier à une question connue mais faussement simple : « quels sont les trois livres que vous emmèneriez sur une île déserte ? » Il est convenu au départ que La Bible et les œuvres de Shakespeare sont hors concours (mais quelques auteurs les citeront tout de même).

Les réponses sont évidemment variées ; certains écrivains expliquent et justifient leurs choix, d’autres se contentent de donner laconiquement des titres. Sollers par exemple, dont on admirera l’humour propose :

« Trois livres de moi me suffiront amplement, avant qu’on me retrouve : Paradis, Femmes, La Guerre du goût. Avec quelques bouteilles d’alcool sauvées du naufrage, ça devrait marcher comme sur des roulettes. »

Ce qui est intéressant, c’est de voir que quelques titres reviennent assez fréquemment. D’abord des œuvres longues, car les Robinson doivent bien s’occuper et passer le temps d’une manière agréable ! On trouve ainsi à maintes reprises les différents tomes de la Recherche de Proust voire l’œuvre entière. Le Don Quichotte de Cervantès est également plebiscité de même que Cent ans de solitude de Gabriel García Marquez. De quoi donner des idées de lecture. Pour ma part, le roman de Virginia Woolf, la Promenade au Phare, que je n’ai pas encore lu, est revenu assez souvent pour me donner vraiment envie de le découvrir.

Certains auteurs surprennent en proposant des ouvrages sur la faune et la flore, afin de profiter au mieux de cette cette expérience insolite, ou des manuels de survie dignes du Père Castor. D’autres enfin imaginent des pages blanches, un nouveau livre à écrire. Quoi qu’il en soit, La Bibliothèque du naufragé est une lecture distrayante ; elle ouvre un appétit de lecture plus grand encore. Et savoir ce que lisent ces 200 auteurs permet à coup sûr de découvrir quelques pépites et de relire de grands et beaux textes. Cet ouvrage est illustré mais je ne peux écrire un mot à ce sujet car je l’ai lu en version numérique et n’ai malheureusement pas eu accès aux illustrations.

Je ne suis pas écrivain, mais si on me posait cette question, je crois que j’emporterais au moins un ouvrage théâtral, pour pouvoir apprendre des scènes par cœur et incarner plusieurs personnages, histoire de me sentir moins seule. Les œuvres complètes d’un des grands tragiques grecs, sans aucun doute Eschyle ou Sophocle, mais le choix entre les deux est difficile et je n’ai toujours pas tranché à l’heure où j’écris ce billet. Ensuite de la poésie, de la musique avant toute chose, car un tel dépaysement suggère des images inédites, des sons nouveaux et un rythme différent de celui de ma vie actuelle. Mais l’œuvre de quel poète choisir ? Un français, c’est sûr, car la poésie en traduction perd tellement de son charme ! J’hésite entre Baudelaire et Rimbaud. Et pour finir un bon gros roman qui occupe mes longues journées : évidemment À la recherche du temps perdu de Proust !

La bibliothèque idéale du naufragé, de François Armanet, avec des illustrations de Stéphane Trapier

Ouvrage français paru en 2015 chez Flammarion. 204 pages.

Interview de François Armanet

Et vous, quels livres choisiriez-vous et pourquoi ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

11 commentaires sur “La bibliothèque idéale du naufragé, de François Armanet

  • 28 février 2016 à 20 h 55 min
    Permalink

    J’embarque un Harry Potter pour sa capacité à nous faire totalement évader de là où l’on est, et pour l’univers tellement fouillé qu’on peut l’explorer plusieurs fois sans se lasser au cas où l’on ne nous retrouve pas tout de suite. Ensuite, un roman d’amour pour rêver et un roman drôle pour se détendre : Et là, j’embarque un tome de la série la ronde des saisons de lisa kleypas car elle nous offre l’humour et l’amour en même temps dans chaque tome. Pour fini, j’ai du mal à choisir : J’aime à me dire que c’est parce qu’il me reste encore quelques romans coups de coeur à découvrir 😉 Mais j’aimerais un roman fleuve ou un roman de société avec des personnages très développés… J’ai quelques idées mais rien de définitif. Peut-être trouverais-je la bonne réponse, celle qui me convient pleinement, dans mes lectures de cette année ?
    Très chouette article !

  • 29 février 2016 à 2 h 29 min
    Permalink

    Merci pour ton commentaire ! Pour Harry, je comprends tout à fait, c’est vrai que c’est un univers très réussi et envoûtant. En revanche, je ne connais pas du tout la ronde des saisons. Du coup, ça me donne une idée de lecture de plus ! 😉

  • 29 février 2016 à 8 h 31 min
    Permalink

    Par contre il faut aimer les romances historiques, mais moi qui n’aimais pas les romances c’est une copinaute qui m’a fait découvrir, et depuis j’adore 😉

  • 29 février 2016 à 13 h 01 min
    Permalink

    Cela prouve bien qu’il faut essayer et découvrir, merci !

  • 29 février 2016 à 14 h 40 min
    Permalink

    Ce livre a l’air fort intéressant ! Pour ma part, j’emporterais un roman russe bien épais pour avoir de quoi lire et occuper son esprit : pourquoi pas Guerre et Paix de Tolstoï ; Les mille et une nuits : au cas où je reste 1001 nuits sur mon île, et enfin un Terry Pratchett de la série du Guet du Disque-Monde : histoire de rire un bon coup, ça garde les neurones en bon état !

  • 29 février 2016 à 15 h 01 min
    Permalink

    Excellente idée d’un roman russe ! J’ai adoré Anna Karénine et Crime et châtiment mais n’ai jamais encore lu Guerre et Paix, il faudrait que je me garde cette idée pour les prochaines vacances, depuis le temps que je veux le faire, merci de me le rappeler. Les contes sont aussi une merveille à lire et à relire sans cesse. Je ne connais pas Terry Pratchett mais les livres drôles sont rares et toujours bons à prendre. Merci pour ces bonnes idées !

  • 10 mars 2016 à 15 h 53 min
    Permalink

    Bonjour,
    J’ai eu ta visite chez moi, alors comme je suis curieuse, j’arrive et découvre un nouveau blog déjà fort bien tenu! Forcément, lecture et voyage, ça me parle, même si côté voyages c’est plus délicat pour moi de suivre le rythme que l’on aimerait…
    Pour cette ile déserte, certains prévoient des livres pratiques de menuiserie, cuisine, etc. et n’oublions pas Montaigne qui peut aussi tenir le coup à la relecture.

  • 10 mars 2016 à 22 h 04 min
    Permalink

    Merci pour ta visite et tes encouragements ! Bien sûr, Montaigne est un incontournable, mais comme le choix était restreint… J’ai relu il y a peu une partie des Essais, et c’est toujours d’une actualité et d’une finesse incomparables.

  • 21 mars 2016 à 10 h 07 min
    Permalink

    Effectivement, les livres sur la faune et la flore peuvent servir aussi! ^^ tu me donnes envie de découvrir ce livre!

  • 21 mars 2016 à 10 h 31 min
    Permalink

    Oui, on ne sait jamais 😉 Et il y a bien d’autres ouvrages à découvrir, quels que soient nos centres d’intérêt, pour notre plus grand plaisir ! Je suis ravie si ce billet t’a donné envie de découvrir ce livre.

  • Pingback: Que lire cet été ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *