Après avoir flâné le long des quais, il est temps de visiter un peu plus le centre-ville de Bordeaux.

Autour du grand-théâtre

En venant des les bords de Garonne, on remonte ensuite vers le Grand Théâtre :

Bordeaux-parvis-theatre-2

que je trouve superbe :

Bordeaux-grand-theatre

À l’angle du grand théâtre, est exposée depuis quelques années une oeuvre de l’artiste Plensa que j’ai trouvée très originale. En effet, selon le point de vue d’où l’on se place, le visage paraît soit sans aucune épaisseur, soit large et plat. 

bordeaux-theatre-plensa

Nous voici ensuite dans la rue piétonne la plus longue d’Europe (1250 m), la rue Sainte-Catherine. On y trouve de nombreux magasins de toutes sortes, quelques spectacles de rues à la belle saison, des restaurants etc.

bordeaux-sainte-catherine

Parallèle à cette très longue voie se trouve la rue Vital-Carles, dans laquelle se situe la célèbre librairie Mollat. Au bout, on aperçoit la cathédrale Pey-Berland qui trône sur la place du même nom.

Bordeaux-cathédrale-2

Peyberland

La place est composée de la cathédrale de Bordeaux : autant l’intérieur que l’extérieur est intéressant, malgré les échafaudages qui la défigurent un peu, de la tour et de la mairie de Bordeaux. La cathédrale gothique est particulièrement intéressante :

cathedrale

L’arrière de la cathédrale n’a pas encore été nettoyé, c’est pourquoi la pierre est assez noire. 

cathedrale-arriere

L’intérieur est très beau aussi : 

cathedrale-interieur

Et voici les orgues majestueuses :

cathedrale-orgues

Voici la cathédrale de nuit (photo libre de droits) du temps où une sculpture de Plensa (encore lui !) était installée devant. Elle n’y est plus aujourd’hui.

cathedrale-nuit

Juste à côté, se dresse la tour Peyberland sur le sommet de laquelle veille une statue dorée. Au pied de la tour une statue de Jacques Chaban-Delmas qui fut maire de la ville pendant près de 50 ans (!) a été érigée.

peyberland-chaban

Nous sommes montés à la tour Peyberland pour admirer la cathédrale et la ville de Bordeaux d’en haut : 

toit-cathedrale

cathedrale-haut

Là on aperçoit la flèche de la basilique Saint-Michel dont le clocher est le plus haut du midi de la France (presque 115m) et la grosse cloche.

bordeaux-haut-st-michel

La place Peyberland voit passer le tram dans une courbe sinueuse ; j’adore ce tram car dans les parties historiques de la ville, il est alimenté par le sol et on ne voit donc pas les caténaires. J’aime aussi l’alliance de choses très modernes avec la ville plus ancienne du XVIIIe. 

place-peyberland-haut

Nous repartons par l’Hôtel de Ville derrière lequel se cache un beau jardin. Malheureusement, en raison du plan Vigie-pirate, nous ne pouvons même pas entrer dans la cour… Nous prenons la rue des Remparts jusqu’à la place Gambetta et nous dirigeons vers le jardin public…

Le jardin Public de Bordeaux

jardin-public

Il est très agréable car il dispose de grands espaces verts dégagés. Lorsque j’étais enfant, il y avait beaucoup plus d’arbres mais les récentes tempêtes ont modifié la configuration de cet immense parc. Il reste néanmoins bien sûr le plan d’eau avec les ponts et une zone de jeux pour enfants. Dans mon souvenir, ces jeux étaient bien moins nombreux, je ne reconnais pas grand chose excepté le pont.

Places et rues de Bordeaux

Nous choisissons ensuite de nous faufiler dans les rues vers Saint-Christoly, afin de reprendre la longue voie piétonne et nous perdre dans les ruelles, pour déboucher sur des places comme celle du Parlement que j’aime beaucoup :

Nous poursuivons notre chemin, passant devant balcons, places et restaurants. J’adore la pierre claire des maisons XVIIIe, lorsque les façades ont été ravalées : 

bordeaux-balcon

Les rues et les maisons ont selon moi beaucoup de cachet : 

Nous arrivons ensuite autour de l’église Saint-Pierre qui donne sur une adorable place sur laquelle on peut prendre un verre en terrasse, c’est très agréable.

bordeaux-eglise-st-pierre

bordeaux-café

Nous arrivons ensuite à la grosse cloche, qui est en fait l’ancien beffroi de l’Hôtel de Ville et qui date de l’époque médiévale : 

bordeaux-grosse-cloche

Nous reprenons ensuite la célèbre rue piétonne Sainte-Catherine, pour atteindre la place de la Victoire, quartier très animé le jour comme la nuit, où je faisais la fête lorsque j’étais étudiante.

Bordeaux-victoire

Si vous allez à Bordeaux cet été, ne manquez pas ces incontournables !

 

Découvrez aussi :

Bordeaux, les incontournables du centre-ville
Facebooktwitterpinterestmail
Étiqueté avec :            

4 commentaires sur “Bordeaux, les incontournables du centre-ville

  • 9 juillet 2016 à 19 h 41 min
    Permalien

    Je ne suis plus allée à Bordeaux depuis des années, ça me fait tout bizarre de voir de sphotos !

  • 10 juillet 2016 à 3 h 26 min
    Permalien

    Eh bien si ça fait longtemps, tu vas trouver de sacrés changements. Depuis que je suis enfant, j’ai l’impression de ne plus reconnaître ma ville ! 😉
    Mais du coup, elle est devenue très agréable.

  • 11 juillet 2016 à 13 h 24 min
    Permalien

    J’adore ce genre d’articles, moi qui ne bouge que rarement de mon coin ! Je n’ai jamais été à Bordeaux mais j’aimerais bien y passer un jour 🙂

  • 11 juillet 2016 à 13 h 33 min
    Permalien

    Merci beaucoup ! C’est vraiment une jolie ville qui mérite une visite. Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas, elle est très agréable. En plus, si vous n’êtes pas de la région, vous pouvez aller visiter les alentours : l’océan, le bassin d’Arcachon et goûter les délicieux macarons de Saint-Emilion (et le vin bien sûr !). C’est une région où il y a beaucoup à découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *