Le lion, de Joseph Kessel

Je n’avais jamais encore lu ce pourtant très célèbre roman. Est-ce le fait de vivre maintenant en Afrique qui m’a poussée à le découvrir ? Je ne saurais vous dire. Toujours est-il que j’ai dévoré assez vite Le Lion de Joseph Kessel. Je me doutais bien que l’histoire tournerait autour du roi de la jungle, mais c’est tout ce que j’en savais, n’ayant pas vu les adaptations cinématographiques qui en ont été faites ensuite. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Cérémonie, de Yasmine Chami

À mon arrivée à Casablanca, je m’étais bien promis de découvrir un peu la littérature marocaine. Ma collègue Sarah m’a proposé de me prêter des romans de Yasmine Chami, cette écrivaine marocaine de langue française et c’est ainsi que je me suis mise à lire ce tout petit roman. D’emblée, j’ai aimé son écriture, très travaillée, poétique, aux phrases longues et sinueuses comme des arabesques. Je me suis laissé emporter par ce roman très féminin. Féminin parce qu’écrit par une femme et parce qu’il parle des femmes, de trois membres d’une même famille en particulier. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Arcadie, d’Emmanuelle Bayamack-Tam

Je n’avais jamais entendu parler de cette écrivaine, et j’ai vu sur le site de Télérama que son dernier livre était très bien noté. Comme à mon habitude, je n’ai pas lu la critique pour garder la fraîcheur de la surprise et je me suis lancée dans ce roman qui évoquait pour moi l’Arcadie, région de Grèce qui représente d’après la mythologie une sorte de paradis pastoral. Autant dire que cela aiguisait mon appétit. Et en effet, le titre est bien choisi. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Un monde à portée de main, de Maylis de Kérangal

Juste avant de commencer mon blog, j’ai lu Réparer les vivants de Maylis de Kérangal. J’ai énormément aimé ce roman pour plusieurs (bonnes) raisons, je l’ai trouvé bouleversant tant du point de vue du thème que de l’écriture. C’est pourquoi lorsque j’ai vu que sortait un autre livre de la même écrivaine pour cette rentrée littéraire, je me suis jetée dessus. Comme souvent, je n’ai pas voulu savoir de quoi parlait cette œuvre, pour avoir la surprise. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Dix-sept ans, d’Éric Fottorino

Pour cette rentrée littéraire, j’avais repéré Dix-sept ans d’Éric Fottorino. Pourquoi ? D’abord parce que le titre m’évoquait bien sûr le célèbre vers de Rimbaud : « On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans » et aussi parce que j’avais déjà lu un roman du même auteur, il y a fort longtemps : Un territoire fragile, que j’avais beaucoup apprécié. Dès que j’ai pu avoir une connexion fiable (je n’ai toujours pas Internet, c’est pourquoi je suis très en retard dans me réponses aux messages et mails, pardon !), j’ai installé ce livre dans ma petite liseuse, sans savoir de quoi il parlait. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Hernani ou l’honneur castillan, de Victor Hugo

Quand on évoque Hernani, on pense à la fameuse bataille du même nom, déclenchée lors de la première représentation de cette pièce jouée par la Comédie Française le 25 février 1830. Sacré Victor Hugo ! Trois ans après sa préface de Cromwell, dans laquelle il expose ce qu’est le drame romantique, voilà qu’il recommence avec Hernani ! Je me suis dit qu’une pièce de théâtre ne me ferait pas de mal en cette rentrée. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail