Tokyo vue depuis la Tokyo Tower

Tokyo est une ville géante, très peuplée puisqu’elle ne compte pas moins de 14 millions d’habitants, plus de 35 millions (en 2007 !) si on compte aussi l’agglomération avec Yokohama. C’est-à-dire qu’un quart de la population japonaise habite là… Dès qu’on quitte la mégapole, l’habitant se fait beaucoup plus rare. Le Japon a été obligé de construire ses villes sur les rares espaces plats que sa géographie lui permet. Du coup, gérer l’espace a eu des répercussions à tous les niveaux. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Issey Miyake vêtements Japon

Tout le monde connaît le grand couturier japonais Issey Miyake sur le site duquel j’ai pris la photo ci-dessus, mais je ne vais pas vous parler aujourd’hui de la mode avec un grand M, mais simplement de la façon de se vêtir ici au quotidien. Quand ma famille ou mes amis viennent me voir, ils sont souvent surpris de la façon qu’ont les Japonais de s’habiller. Et j’avoue qu’il m’arrive aussi d’être un peu décontenancée par les styles variés des Japonais. Ce que  je trouve vraiment super, c’est que l’on peut s’habiller absolument comme on veut, personne ne fera de remarque désobligeante (du moins pas devant vous). En tout cas, je trouve que les Japonais et Japonaises soignent leur tenue vestimentaire et sont souvent assez chics. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

propreté

On entend souvent que le Japon est un pays très propre, et c’est vrai. Les touristes s’en étonnent car il y a sans doute assez peu de pays aussi propres. Moi-même, lorsque je suis arrivée, j’ai été (très agréablement) surprise de monter dans des rames de métro immaculées, de marcher sur des trottoirs sans la moindre déjection canine etc. Et pourtant, il y a très rarement des poubelles dans les rues. Alors comment font les Japonais pour parvenir à maintenir Tokyo dans un tel état de propreté ? Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Kokeshi-japon

Lorsque je suis en France, la diversité des personnes est telle que lorsque je croise un-e asiatique, je pense d’abord que c’est un-e Français-e. Sauf s’il tient une ombrelle et qu’il est armé d’un Nikon… Dans ma vie de tous les jours à Tokyo, avec mon type caucasien, évidemment, je ne peux absolument pas passer pour une Japonaise. Je suis et serai toujours l’étrangère aux yeux des Japonais. Alors j’ai eu envie aujourd’hui de m’imaginer avec des yeux bridés. Mais cela suffirait-il à me sentir japonaise ? Pas si sûr ! Pour cela, il faudrait aussi que je trouve tout à fait normal un certain nombre de choses… Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail