thilliez-chambre-morts

Je ne m’aventure plus beaucoup dans la sphère policiers-thrillers bien que j’en aie beaucoup lu plus jeune. Toutefois, dans le cadre du challenge « Si j’étais un livre » de Livraddict auquel je me suis inscrite, je me suis dit que je pourrais lire à nouveau un polar. Comme Thilliez est un auteur très connu dans ce domaine et que je n’avais jamais rien lu de lui, j’ai pensé que c’était une bonne occasion de le découvrir.

Le roman commence très fort, avec une plume nerveuse, rapide et une structure qui fait se succéder des chapitres sans lien immédiatement apparent. D’un côté, deux amis, ingénieurs récemment licenciés, décident de taguer une usine et ont un accident de la route : ils trouvent sur le corps de l’homme qu’ils ont renversé et tué deux millions d’euros… De l’autre, une petite fille, prisonnière d’un monstre, vit probablement ses dernières heures. Enfin, un poste de police nous présente des flics épuisés notamment Lucie, jeune mère célibataire à la veille du réveillon de Noël.

 Très vite, les liens se tissent et le lecteur en sait plus que les personnages, ce qui augmente son stress. L’histoire ne laisse aucun répit au lecteur, avide de tourner les pages pour mettre en place les pièces de puzzle. L’écriture est soignée, l’alternance des récits et des dialogues maintient un rythme haletant tout au long du roman, on ne voit pas les pages défiler. De même, on relève beaucoup de phrases courtes, averbales qui poussent le lecteur vers la ligne suivante dans un rythme effréné, ce qui n’exclut pas des passages plus littéraires avec de nombreuses images.

« Porte 12. Vaste bureau, style intérieur de morgue. Pas une feuille de travers. Poubelles vides. Stylos capuchonnés. L’illusion d’une réussite. Le directeur des ressources humaines invita Vigo à s’asseoir, s’attarda sur la boule violacée de son arcade, avant d’annoncer froidement : – Je reviens, je vais passer votre test dans la machine. Il réapparut avant même de disparaître. La magie des gens pressés. »

J’ai aimé le personnage de Lucie, maman de deux jumelles qui ne la laissent pas dormir. Elle est fine, intelligente et malgré son statut de débutante, va savoir s’imposer dans un milieu masculin pour faire avancer l’enquête. J’ai apprécié son côté opiniâtre, son côté idéaliste mais aussi sa part sombre qui n’est jamais dévoilée totalement dans ce roman, lui laissant un aspect mystérieux qui m’a bien plu. Je n’aime pas les personnages trop transparents, surtout dans les romans policiers.

J’ai aimé également la réflexion sur l’argent que pose ce roman. Dans le monde d’aujourd’hui où seul l’argent est valorisé, (dis-moi combien tu gagnes et je te dirai ce que tu vaux), ce sont des questions vraiment d’actualité. Jusqu’où est-on prêt à aller pour de l’argent ? Est-on prêt à cacher un cadavre et sa responsabilité dans la mort d’un homme ? À trahir un ami ? À pire encore ?… Sylvain et Vigo, les deux chômeurs vont devoir répondre à cette difficile question et voir si leurs actes sont en accord avec leur conscience, leurs valeurs.

En revanche, j’ai moins aimé le monstre, ou plutôt les monstres, je les ai trouvés excessifs dans leur folie, même si le tout premier chapitre du roman est censé éclairer la personnalité de l’assassin. Je n’ai pas été franchement convaincue à cet égard, et le lien entre les deux personnages m’a laissée sur ma faim. Certaines descriptions sont abominables et bien que l’auteur soit apparemment extrêmement bien documenté, j’ai trouvé que c’était un peu trop morbide.

De même, l’issue du roman m’a paru beaucoup trop rapide et aurait mérité, selon moi, des détails supplémentaires sur la jeune diabétique par exemple, ou sur le lien entre les deux monstres. Cela dit, j’ai pris du plaisir à lire ce thriller bien écrit, véritable page turner.

La chambre des morts, de Franck Thilliez

Roman français paru en 2005 chez Pocket. 352 pages. Adapté au cinéma en 2007.

Prix des lecteurs Quais du polar en 2006 et le prix SNCF du polar en 2007.

Site de l’auteur

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

10 commentaires sur “La chambre des morts de Franck Thilliez

  • 28 octobre 2016 à 8 h 59 min
    Permalink

    Ah tant mieux ! Je voulais découvrir l’auteur et j’ai choisi celui-ci un peu au hasard (pas trop gros, j’avais peur que ce soit trop trash), j’espère qu’il te plaira.

  • 28 octobre 2016 à 9 h 30 min
    Permalink

    Moi qui cherchais (encore) un roman à lire, tu m’as donné envie avec celui-là! Surtout le parallélisme entre la petite fille et ces deux hommes.

  • 28 octobre 2016 à 9 h 41 min
    Permalink

    Si tu n’as pas peur de certaines scènes un peu rudes et de voir les tréfonds de l’âme humaine, fonce, tu ne vas pas pouvoir t’arrêter 😀

  • 28 octobre 2016 à 9 h 57 min
    Permalink

    Quatre livres de Thilliez attendent sagement dans ma PAL…
    J’espère aimer car je ne l’ai pas encore découvert ^^ haha

  • 28 octobre 2016 à 10 h 03 min
    Permalink

    Je n’en avais acheté qu’un car j’avais peur de trouver l’ambiance trop rude. Elle l’est parfois mais c’est un livre très prenant. Apparemment il y a des sagas, on suit la flic Lucie dans d’autres tomes. Bonne lecture !

  • 28 octobre 2016 à 13 h 07 min
    Permalink

    Je n’arrive pas à lire des policiers, ni d’ailleurs d’en regarder à la Tv ou au ciné.
    Je viens de finir « soudain, seuls » d’Isabelle Autissier. J’ai beaucoup aimé, je crois que tu l’as lu ?!

  • 28 octobre 2016 à 13 h 11 min
    Permalink

    Ah, moi j’en ai beaucoup lu/vu pendant un temps, mais je me suis lassée. J’en lis de manière épisodique et préfère me concentrer sur d’autres types de lectures, mais de temps à autres, j’aime bien. Le roman d’Autissier était vraiment super, tu peux trouver la critique ici, n’hésite pas à me dire ce que tu en penses !

  • 28 octobre 2016 à 13 h 54 min
    Permalink

    Ta critique est fidèle au livre. Lorsque ce couple se trouve dans un huit clos difficile à vivre, je me suis beaucoup questionnée aux réactions de l’être humain dans des situations extrêmes !
    Par contre j’aurai aimé connaître les sentiments du garçon qui se retrouve seul lorsque sa femme part ?!
    Maintenant j’ai envie de vivre d’autres livres du même auteur

  • 28 octobre 2016 à 14 h 02 min
    Permalink

    Moi aussi je me suis interrogée, je trouve que ce roman pose des questions essentielles. Et comme j’ai beaucoup aimé son écriture, comme toi, j’aimerais lire d’autres oeuvres d’elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *