Après avoir passé une semaine sur l’île de Mindoro, nous reprenons le bateau, puis l’avion pour découvrir un autre endroit des Philippines : l’île de Bohol, petit paradis entre terre et mer. 

bateau-capitaine

Panglao

Nous avons loué un bungalow dans un endroit idyllique, sur une petite île, reliée par un pont à celle de Bohol…

ile-panglao

Le resort dans lequel nous logeons dispose d’une plage privée de sable blanc extraordinaire. À marée basse, on peut rejoindre une île minuscule à pied, et le reste du temps, on peut nager ou utiliser des kayaks. Nous avons fait du snorkeling autour, c’était superbe, nous avons vu des poissons clowns, des espèces (inconnues de moi) multicolores, un énorme crabe, et des dizaines d’étoiles de mer très imposantes. 

Sur la plage, un autochtone nous a montré des coquillages habités par des bébés crabes, ça chatouillait dans les mains :

La vue est sublime, nous nous promenons sur la plage et avons l’impression d’être seuls au monde. Nouvel épisode de Lost ? Par pitié, ne me retrouvez pas, je suis bien là !

plage-panglao

Plusieurs piscines à débordements surplombent la plage, quand je vous dis que c’est un paradis ! Mais peu à peu, on se rend compte que le ciel devient de plus en plus chargé, les nuages s’amoncellent au dessus de nos têtes…

vue-panglao

Le cyclone

Et soudain l’orage éclate, nous rentrons nous abriter. Et c’est là que l’on se rend compte que ce n’est pas un orage ordinaire, mais un véritable cyclone ! Toute la nuit, le vent gronde, les bungalows craquent, la pluie fait rage, mais étonnamment nous n’avons pas vraiment peur et nous nous sentons à l’abri. Je suis un peu inconsciente, je crois. Le lendemain, on apprend qu’un bungalow du resort a été légèrement abimé, mais que les voies alentour sont coupées, des arbres sont en travers des routes. Nous repensons aux Philippins qui occupent des maisons de tôle ondulée et comprenons que certains se retrouvent isolés… Le surlendemain, nous prenons la route enfin dégagée. 

road-philippines

Ou presque…

road-philippines-1

Le paysage, au début, sur l’île de Bohol, est toujours aussi beau, le vent a chassé les nuages et le soleil est revenu.

seaside-bohol

Mais très vite, on distingue des rizières inondées et abimées, sans parler des habitations, bien sûr :

riziere-inondation

des rues détrempées :

Des maisons détruites. Il faut dire qu’un fort séisme a récemment secoué les Philippines et les maisons n’ont pas encore toutes été reconstruites, alors tout parait dévasté :

maisons-ouragan

Les gens sont très souriants et extrêmement gentils, malgré leur vie si difficile. Nous les avons vus, le sourire aux lèvres, en train d’écoper le sol de leur maison après en avoir sorti tous les meubles.

Une église a été abimée par d’autres catastrophes naturelles, et cet ouragan n’a rien arrangé :

Nous apercevons un pont suspendu qui a été complètement arraché et les habitants locaux nous expliquent qu’une partie du village se retrouve dans l’impossibilité de rejoindre l’autre rive pour se ravitailler. Aucune panique dans leurs propos, simplement la résignation devant la fatalité. Et le travail, car déjà, les hommes s’activent sur des sortes de pirogues pour réparer les dégâts. 

Quelques jours plus tard, sur cette même île, la vie reprend ses droits ; nous voyons des rizières,

riziere-bohol-1

le labour traditionnel avec un animal et sans machine :

labour-bohol

Plus loin, les gens font sécher le riz sur des bâches posées à même le sol, le long des routes : 

sechage-riz-philippines

Nous apercevons une église. Il faut dire que la majeure partie des Philippines est chrétienne, ce qui est assez rare en Asie (l’autre partie est musulmane et de nombreuses tensions rendent les zones limitrophes dangereuses).

eglise-bohol

Chocolate Hills

Nous repartons à la découverte de Bohol, en direction des Chocolate Hills : 

chocolate-hills-1

C’est ainsi que l’on appelle les collines naturelles qui, à certaines saisons, se parent de couleurs marron et donnent l’impression de collines en chocolat 😉 Nous les avons vues vertes mais le panorama est malgré tout très étonnant.

paysage-bohol

Nous dégustons ensuite la spécialité locale : les aliments à base d’ube, sorte d’igname violet très doux (on a aussi mangé des crêpes de la même couleur violette).

spécialité-panglao

Les Tarsiers

Le lendemain, nous partons découvrir les tarsiers ; ce sont de tout petits animaux, les plus petits primates au monde (entre 8 et 16 cm) qui n’existent qu’aux Philippines. Ce sont des animaux nocturnes et craintifs. Leurs yeux sont énormes et disproportionnés et ils peuvent tourner la tête à 360° !

tarsier

Pour les voir, il faut être très attentif car ils se cachent derrière les feuilles des arbres auxquels ils s’agrippent. Ils sont trop mignons !

Voilà, notre petit voyage est terminé, adieu les Philippines ! J’aimerais y retourner voir d’autres îles…

Avez-vous apprécié cette petite visite ?

Découvrez aussi :

Cyclone aux Philippines !
Facebooktwitterpinterestmail
Étiqueté avec :    

10 commentaires sur “Cyclone aux Philippines !

  • 19 juillet 2016 à 9 h 42 min
    Permalien

    OH-MY-GOD! j’ai le souffle coupé en lisant ton billet et en regardant tes sublimes photos! Quelle magie! avec quoi fais-tu tes photos ma belle? Merci de nous faire partager ces magnifiques moments. Bon baisers de Toscane!

  • 19 juillet 2016 à 16 h 06 min
    Permalien

    Merci ma belle ! J’ai un Lumix Panasonic mais je ne sais pas bien le faire fonctionner encore parce qu’il est tout en japonais 🙁 et c’est le seul pays au monde où l’on ne peut pas modifier la langue. Mais bon, avec le temps, je finirai par y arriver ! La Toscane aussi, c’est très sympa 😀

  • 19 juillet 2016 à 22 h 25 min
    Permalien

    Tes photos sont magnifiques !!! Bravo !!!

  • 20 juillet 2016 à 9 h 52 min
    Permalien

    Merci beaucoup ! Bisous et à bientôt !

  • 30 juillet 2016 à 15 h 48 min
    Permalien

    C’est juste magnifique ! quel beau voyage…

  • 2 août 2016 à 4 h 08 min
    Permalien

    Oui, depuis la France, c’est tellement loin que l’on profite du fait de vivre en Asie pour visiter une toute petite partie de ce beau pays !

  • Ping : Fêtes de fin d'année au Japon ! - Bibliblog

  • Ping : Risques naturels au Japon - Bibliblog

  • 10 mars 2017 à 21 h 04 min
    Permalien

    Ton article sur les risques naturels au Japon m’a amenée ici, et wahou, tes photos sont magnifiques !! C’est vraiment paradisiaque 😀
    Bon par contre pour le cyclone, ça a du être vraiment impressionnant 😮

  • 11 mars 2017 à 0 h 35 min
    Permalien

    Merci Charlène ! Oui c’était impressionnant mais c’est surtout les jours qui suivent quand tu vois la misère dans laquelle ce genre de phénomène peut plonger des personnes déjà pauvres, c’est terrible et nous avons vraiment eu le coeur serré. Le pire, c’est que les Philippins ne se plaignent pas et n’accusent pas X ou Y de la situation : ils se remontent les manches pour continuer. Cela force le respect et l’admiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *