Tokyo vue depuis la Tokyo Tower

Tokyo est une ville géante, très peuplée puisqu’elle ne compte pas moins de 14 millions d’habitants, plus de 35 millions (en 2007 !) si on compte aussi l’agglomération avec Yokohama. C’est-à-dire qu’un quart de la population japonaise habite là… Dès qu’on quitte la mégapole, l’habitant se fait beaucoup plus rare. Le Japon a été obligé de construire ses villes sur les rares espaces plats que sa géographie lui permet. Du coup, gérer l’espace a eu des répercussions à tous les niveaux.

J’ai été étonnée en arrivant ici de ne pas trouver beaucoup de buildings très hauts, sans aucun doute en raison des nombreux séismes qui frappent régulièrement l’archipel et qui se révèleraient une menace pour la population en plus d’être un défi pour les ingénieurs. Je me souviens de ma surprise en arrivant à Shibuya qu’on m’avait vanté comme un quartier ressemblant à Times square à New-York avec ses néons partout. Oh c’est sûr, question néons, il y a ce qu’il faut et le quartier nippon n’a absolument rien à envier au quartier de la grosse pomme. Mais pour ce qui est de la hauteur, c’est très différent.

Shibuya Tokyo

Toutefois, le manque de place pour le nombre de personnes habitant Tokyo devait bien être visible d’une manière ou d’une autre. Alors, oui, les Japonais exploitent le moindre espace possible, et en voici quelques exemples.

D’abord, au niveau des logements à Tokyo, les maisons se touchent presque et on trouve évidemment surtout des appartements. Ils sont petits mais très bien agencés à l’intérieur avec de grands placards à futons qui permettent, dès le matin, de ranger l’espace couchage libérant ainsi un peu de place dans les pièces. D’autre part, chaque parcelle à l’extérieur est utilisée comme jardin. Bon, bien sûr, « jardin » est un bien grand mot, mais devant les maisons, les pots de fleurs se serrent et sont au coude à coude. On se croirait dans le métro 😉 On ne laisse pas un emplacement vide, on le remplit, et de préférence de choses jolies.

Ce qui m’a frappée, c’est l’espace pour les voitures. On ne peut pas acheter de voiture au Japon si l’on ne dispose pas d’un parking parce que sinon, je ne vous raconte pas la galère pour trouver à se garer ! Les parkings publics, outre leur prix prohibitif s’étagent sur plusieurs niveaux, à ciel ouvert.

Parking voitures Tokyo

De même, comme il est impossible de tourner dans un parking d’immeuble, les Japonais utilisent une plate-forme ronde qui fait tourner la voiture toute seule, je n’avais jamais vu ce principe en France et je ne sais pas si ça existe. Ici, j’en ai vu très souvent. J’ai pris cette vidéo quelques jours après notre arrivée au Japon. C’est un employé d’une agence immobilière qui voulait nous conduire pour visiter des appartements. J’ai été très curieuse de voir comment il sortirait la voiture, vu le peu d’espace. Regardez !

Pour ceux qui possèdent une voiture personnelle, je suis admirative de leur façon de se garer, au millimètre près. Et quand j’écris millimètre, ce n’est pas une exagération ! Tous mes voisins savant parfaitement manoeuvrer et croyez-moi, vu le soin qu’ils mettent à nettoyer très soigneusement leur automobile toutes les semaines, ils n’ont sans doute pas envie d’érafler leur beau véhicule. Voyez plutôt :

Voiture garée à Tokyo au millimètre

Dans un autre genre d’idées, vous avez sûrement entendu parler des fameux hôtels capsules. Il s’agit de chambres microscopiques où il vaut mieux ne pas être claustrophobe ! Je n’ai jamais testé mais ça doit être une expérience à vivre. C’est en 1979, après avoir créé une « tour capsule » que l’architecte japonais Kurakawa eut l’idée de faire ces cabines à Osaka pour optimiser l’espace.

Capsule Tower à Tokyo

Les salarymen qui manquent le dernier train pour rentrer chez eux le soir et qui ne veulent pas payer trop cher utilisent ce genre d’hôtel. À noter qu’il en existe pour femmes, mais qu’habituellement, ces dames ne fréquentent pas ce genre d’endroit. Ça me fait penser aux cages que l’on trouve dans les animaleries…

Hôtel Capsule Japon

Cela dit, des amis sont venus visiter le Japon il y a dix jours et ils ont pris un hôtel « normal » près de chez moi. Eh bien ils ont trouvé ça tellement petit qu’ils disaient le soir : « Allez, on rentre dans notre caravane ! ». J’ai vu, et en effet, on a à peine la place de poser sa valise. Laurie, si tu passes par là, ça te rappellera quelques souvenirs 😉 Personnellement, je préfèrerais faire une nuit blanche ou dormir dehors une nuit que dans un machin pareil !

すごい, non ? Et vous, l’hôtel capsule, ça vous tenterait ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

20 commentaires sur “Gérer l’espace au Japon

  • 24 avril 2018 à 17 h 17 min
    Permalink

    Oh non cela ne me tente pas du tout… je suis plutôt claustro !! alors je me vois mal dormir dans ces capsules 😉
    Petite question : dans un foyer japonais, il y a combien de voitures dans une famille ? en tout cas extra la plate forme qui fait tourner les voitures !

    Réponse
    • 26 avril 2018 à 22 h 26 min
      Permalink

      Comme je te comprends de ne pas vouloir dormir dans un truc pareil !
      Dans un foyer japonais, il y a de zéro à une voiture. À Tokyo, il n’est pas nécessaire d’avoir un véhicule tellement les transports en commun sont nombreux et pratiques. Le plus souvent, les Tokyoïtes louent une voiture lorsqu’ils en ont besoin, ponctuellement, mais ne s’embarrassent pas avec une automobile. Je n’ai jamais vu d’embouteillage dans la ville, même s’il y a tout de même du monde. Et comme toi, j’adore le système qui fait tourner les voitures 😉

      Réponse
  • 25 avril 2018 à 3 h 14 min
    Permalink

    L’angoisse ultime les capsules, ha ha !!! Jamais je ne pourrais dormir dedans !

    Concernant le manque d’espace, c’est assez préoccupant tout de même, car la population de Tokyo ne va cesser de grandir, et la ville ne sera pas extensible à souhait… Ça va être dur dans quelques décennies ! Ici au Texas c’est l’inverse, on a de l’espppaaaacccceee, et c’est vraiment très très agréable. J’y repenserai avec nostalgie l’année prochaine quand il faudra que je gare ma mini voiture (manuelle !!!) dans des rues en pente !

    Bisous Sandra !

    Réponse
    • 26 avril 2018 à 22 h 34 min
      Permalink

      Oui tu as raison, c’est assez préoccupant mais le Japon est un pays qui anticipe, qui crée de nouvelles lignes de métro, et qui supporte beaucoup sans jamais se plaindre ; certains habitent loin, voire très loin de Tokyo. J’ai une amie japonaise dont le frère travaille à Tokyo mais vit à Osaka (à 500 km !) et il prend le shinkansen tous les jours ! Heureusement que ce train est très confortable et qu’on peut y finir sa nuit, il y a nettement plus d’espace que dans les hôtels capsules 😀 ! Mais quand même, quelle vie !

      Réponse
      • 27 avril 2018 à 1 h 03 min
        Permalink

        Waouh ! 1000 kms par jour du coup ?! Mais ça lui prend combien de temps ?!
        Je suis toujours très admirative de la résilience des japonais… Ils ont quand même une vie chargée et une pression sociale très forte, et ils ne se plaignent jamais… C’est une sacrée leçon !

        Réponse
        • 30 avril 2018 à 12 h 31 min
          Permalink

          Oui c’est proprement hallucinant. Je ne sais pas s’il est obligé d’aller au travail tous les jours (car sa soeur, elle, fait aussi du télétravail un jour par semaine), mais même, je trouve ça dingue !

          Réponse
  • 25 avril 2018 à 9 h 58 min
    Permalink

    L’hôtel capsule me laisse sans voix! C’est vraiment une culture différente de la nôtre! Je me suis régalée de te lire encore, ma Sandra. Tes billets d’expat’ sont mes préférés, même si j’aime beaucoup les autres également!

    Réponse
    • 26 avril 2018 à 22 h 35 min
      Permalink

      Merci Frau 🙂 Moi c’est pareil, quand j’ai appris l’existence de ce type d’hôtel, je me suis demandé si je n’avais pas atterri sur une autre planète en fait. Mais non ! Cela dit, je ne pourrais pas y dormir, même pour une sieste !

      Réponse
  • 25 avril 2018 à 11 h 55 min
    Permalink

    Si vivre dans un espace exigu entouré de gens aussi exceptionnels qu’incompréhensibles était mon kiff, je serais devenu astronaute, duh ! Donc non merci pour moi non plus la capsule.
    Par contre ça nourrit éventuellement un fantasme de faire l’amour dedans, comme dans l’espace =)

    J’appréhende aussi le métro bondé mais bon ça vaut toujours mieux que de se prendre la tête au millimètre près avec une voiture surtout si ça roule à gauche.

    Bref quel pays de fourmis. Vous êtes les héros méconnus de l’ordre hyménoptère.

    Réponse
    • 26 avril 2018 à 22 h 41 min
      Permalink

      Hahaha ! Moi non plus, l’hôtel capsule n’est pas mon truc, j’aurais l’impression de dormir dans un tube à essai ou un aquarium. Y rentrer seule, même pas dans mon pire cauchemar, alors à deux pour y faire l’amour, quelle horreur !! J’aime autant finir mes jours au couvent, les cellules sont plus grandes et un dieu prend moins de place qu’un homme 😉
      Le métro bondé est une expérience très particulière en effet, certains font des malaises, mais rouler à gauche dans un pays dont les panneaux de signalisation sont des énigmes indéchiffrables, c’est super stressant aussi. Le mieux, c’est le vélo, les pieds, et le métro tout de même ! Belle journée !

      Réponse
  • 25 avril 2018 à 19 h 31 min
    Permalink

    impressionnant ce qu ils arrivent à faire
    qd tu reviens en France tout doit paraître si grand
    à Amsterdam j ai failli essayer la capsule mais plus de place dans l hôtel dc àa a été auberge de jeunesse classique

    Réponse
    • 26 avril 2018 à 22 h 42 min
      Permalink

      Oui tout me paraît géant en France (surtout que je ne suis pas parisienne, alors en province, on a bien plus de place) ! Tu es courageuse d’avoir voulu essayer, pour moi, no way ! À bientôt Tania !

      Réponse
  • 25 avril 2018 à 19 h 46 min
    Permalink

    Alors moi non plus, la capsule ne me tente pas. Je suis légèrement claustro. Trop anxiogène. Bien que, en cas de nécessité absolue… peut-être…
    Il n’y a pas de capsule pour deux ?

    Réponse
    • 26 avril 2018 à 22 h 44 min
      Permalink

      Alors là tu me poses une colle, je ne crois pas qu’il y ait des capsules pour 2, mais je vais me renseigner et viendrai éventuellement corriger ma réponse à ton message. L’avantage de la capsule, c’est le prix très modique, mais comme toi, je ne pourrais pas !

      Réponse
  • 25 avril 2018 à 20 h 55 min
    Permalink

    Alors comme ça quand des amis viennent te voir, ils dorment à l’hôtel. Ah, elle est belle l’amitié 😀 .
    Sans transition (ou presque), je vais à nouveau faire référence à J’irai dormir chez vous, mais lorsque Antoine de Maximy était allé au Japon il me semble qu’il avait dormi (ou essayer de dormir) dans cet endroit plus qu’exigu. À ce sujet, toujours, je serai toutefois moins « romantique » que FloXy 😀 .
    En ce qui concerne la plateforme pour garer les voitures, j’en ai vu en France (oui madame) ! Cela dit, c’est plutôt rare, je le conçois, j’en ai vu qu’une fois.

    Réponse
    • 26 avril 2018 à 22 h 50 min
      Permalink

      Ben c’est le gros problème : déjà que tu reçois assez peu de visites parce que le Japon, c’est à l’autre bout du monde donc cher, tu ne peux même pas héberger tes potes ! Bon là, ils venaient à 5, on en a pris 3, mais on ne pouvait vraiment pas faire mieux, et encore, fallait aimer le camping dans la maison 😉 ! Mais c’était tellement sympa !
      Alors là tu me scotches ! Je n’ai jamais vu ce genre de plateforme tournante, comme quoi on méconnait son propre pays ! Belle journée Vincent !

      Réponse
  • 8 mai 2018 à 17 h 51 min
    Permalink

    Je savais déjà beaucoup de choses… à part pour les voitures, ça m’a bluffée ! De vrais champions, les Japonais !

    Réponse
    • 10 mai 2018 à 13 h 23 min
      Permalink

      Ah c’est sûr que quand ils apprennent à conduire, ils doivent passer un temps fou à s’entraîner à faire des créneaux ^^ ! Et je peux t’assurer, pour les voir faire assez souvent, qu’ils ne s’y reprennent pas à dix fois. Et pour combattre certains préjugés qui ont parfois la peau dure, les femmes s’en sortent aussi bien que les hommes 😉 Quant aux plateaux tournants, je n’en avais jamais vu avant (même si Vincent a commenté plus haut en disant que ça existe aussi en France). Belle journée à toi !

      Réponse
  • 22 mai 2018 à 8 h 17 min
    Permalink

    C’est carrément dingue ces hotels à capsule !! Je viens de lire plusieurs billets d’affilée car j’avais beaucoup de retard 🙂 c’est vraiment fascinant et tu as un regard très intéressant sur ton pays d’adoption !

    Réponse
    • 25 mai 2018 à 23 h 25 min
      Permalink

      Merci, tant mieux si ça t’intéresse 😉 Je trouve ça très amusant de découvrir de l’intérieur une culture à travers la nôtre, forcément différente : cela nous interroge aussi sur qui nous sommes et cela abolit certains préjugés, c’est vraiment une expérience passionnante que j’aime partager ici. Bon week-end Sandrine !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.