gestuelle au Japon
@baya.tn

Après avoir mis ma catégorie « vie d’expat » en longue pause estivale, me revoici pour vous parler des gestes au Japon. Quand je suis arrivée à Tokyo, ne parlant pas un mot de japonais et ne pouvant hélas pas compter sur mes talents artistiques (légendaires dans ma famille, je vous assure) pour me faire comprendre, je me suis dit que le langage des signes était à peu près universel. Grave erreur !

Évidemment, je ne parle pas du vrai langage des signes qui m’est inconnu, mais des signes que l’on fait habituellement et communément. Et à ma grande surprise, j’ai réalisé qu’au Japon, on ne fait pas les mêmes gestes pour désigner les mêmes choses qu’en France. On ne s’en rend pas compte, mais on fait certains petits gestes anodins tous les jours, pour appuyer notre discours ou pour mieux se faire comprendre. Mais au Japon, tout est différent. Je vous indique les 10 qu’il vaut mieux connaître quand on se rend au Japon pour éviter de passer pour une dinde.

Désigner une quantité avec ses doigts

En France, on lève son pouce, poing fermé pour signifier « un ». À Tokyo, devant l’air déconcerté de mes interlocuteurs, j’ai observé et vite compris qu’on ne désigne pas du tout pareil un chiffre. Or, comme je me mélange pas mal les pinceaux quand il s’agit de compter en japonais, je préfère assurer mes arrières avec un geste.

Ici, on part de l’index levé, puis on y ajoute les autres doigts, le pouce en dernier. Et quand on a besoin des deux mains, on doit les mettre l’une contre l’autre, sans quoi notre pauvre Japonais est complètement perdu. Le truc, voyez-vous, c’est que j’ai tellement pris cette habitude, très bizarre au début, que même quand je rentre en France, je continue. Et là, on me regarde comme si je venais de Mars.

Compter sur ses doigts au Japon

S’incliner

C’est quelque chose que l’on fait plusieurs fois par jour, et qui a diverses fonctions. On s’incline par exemple pour se saluer ; on ne se touche pas au Japon, donc on ne se serre pas la main et on se fait encore moins la bise. Alors on s’incline légèrement, tout simplement. On le fait à la fois pour se dire bonjour et au revoir, même si la tendance lorsqu’on se quitte est plutôt de faire un geste de la main accompagné d’un « bye bye » en anglais. On peut incliner seulement la tête, ou tout le corps de la manière suivante :

Ojigi au Japon

On peut aussi s’incliner pour dire « merci », pour accompagner une prière, accueillir des clients dans un magasin, avant de manger etc. Si on s’incline pour s’excuser parce qu’on est vraiment désolé, on ajoute à la courbette ses deux mains jointes comme pour une prière.

Le degré d’inclinaison est fonction de la déférence envers votre interlocuteur : plus on s’incline bas, plus la marque de respect est importante. Je suis cliente d’un certain magasin (pas super chic pourtant) où je suis saluée par des employés à 90° à chaque fois que j’en sors. Si, en tant que client, vous saluez de cette manière, l’employé doit s’incliner plus bas que vous.

Ce qui me fait rire à chaque fois, c’est que certaines formules de politesse à l’oral sont tellement liées à une inclinaison qu’il est fréquent de voir des Japonais au téléphone en train de s’incliner quand ils les prononcent, alors même que leur interlocuteur est évidemment dans l’incapacité de les voir !

De même, je fais sans doute rire les gens en France car je m’incline souvent, c’est devenu une habitude. Donc si vous voyez l’été, de préférence dans le Sud-Ouest, une follasse s’incliner à la caisse d’un magasin ou sur un passage piéton pour remercier un automobiliste de la laisser passer, ben y a de fortes chances que ce soit moi…

Dire à quelqu’un de venir

Pour faire signe de venir, les Japonais font un signe de la main qui ressemble au nôtre, sauf qu’il est réalisé paume vers le bas. Du coup, ça prête à confusion car on dirait que ça signifie « éloigne-toi ». Les premières fois, je me suis retrouvée complètement stupide devant ce geste que je ne savais comment interpréter…

Geste "viens" au Japon
@tokyoing.net

Exprimer un refus

En France, on a tendance à secouer la tête ou la main pour marquer un refus catégorique. Au Japon, on secoue la main mais différemment, comme si on s’éventait. Comme ce geste est généralement accompagné d’un sourire crispé (le sourire en Asie est souvent la marque d’un embarras, d’une gêne, d’un malaise), j’ai mis un certain temps à comprendre que la personne qui s’évente n’essaie pas de chasser une mauvaise odeur ou n’éprouve pas de dégoût particulier mais exprime juste un « non pas du tout » ou « pas question » bien ferme.

Geste de refus catégorique au Japon
@Learn Japanese – Japanese Body Language and Gestures

Se signaler à un automobiliste

Ce geste ne concerne que les enfants. Dès la crèche ou l’école maternelle, on voit les enfants qui se tiennent la main ou tiennent tous une même corde lorsqu’ils circulent dans la rue, pour aller au parc par exemple. Et systématiquement, ils lèvent leur main libre en l’air en traversant la route (uniquement quand le petit bonhomme est vert et qu’ils sont sur un passage piéton, on ne prend aucun risque, je vous rappelle qu’on est au Japon !). Ce geste m’a beaucoup étonnée au début, mais je le trouve très utile car il permet aux conducteurs de voitures de voir ces enfants minuscules. Et en plus, c’est trop chou ! J’ai même aperçu des enfants traversant la rue avec leurs parents faire de même. Question d’automatisme sans doute.

Écoliers japonais traversant la rue
@city.tome.miyagi

S’excuser

Lorsque l’on a besoin de s’excuser, notamment quand par exemple on doit descendre à l’arrêt de son métro et que pour cela, on doit passer devant quelqu’un, on lève une main que l’on place à hauteur du torse ou du visage, perpendiculairement à son corps, comme une demi-prière. On peut naturellement incliner sa tête en même temps.

Comment s'excuser au Japon

 

Marquer une interdiction

Autant il est difficile pour un Japonais de dire « non » car c’est considéré comme un peu trop brutal et donc impoli, autant parfois, certains gestes ne laissent pas de doute. Dès que quelque chose est impossible au Japon, on croise les avant-bras devant soi en disant « damé », ce qui veut dire « interdit, pas possible, pas convenable ». 

dame-japon

Se désigner soi même

Quelques jours après mon emménagement, une de mes voisines a sonné à la porte. Elle se présente en japonais et me montre le bout de son nez… Je suis évidemment restée perplexe, ne sachant trop que faire ni que dire. Avait-elle un bouton sur le nez ? Un problème d’odeur avec les poubelles devant chez elle ? Point du tout ! En fait, elle se désignait elle-même. Si nous, nous pointons l’index vers notre torse, les Japonais, eux, le pointent vers leur nez. Étonnant, non ?

Comment se désigner en japonais
@Learn Japanese – Japanese Body Language and Gestures

Cacher sa bouche quand on rit

Les femmes japonaises se mettent souvent la main devant la bouche quand elles rient. Elles trouvent que ce n’est pas très féminin de rire à gorge déployée et considèrent que dévoiler le fond de sa bouche n’est pas convenable. Les hommes, eux, rient sans se cacher. Je pense que lorsque les femmes occidentales rient de toutes leurs dents, cela les choque sans doute…

Japonaise riant

Faire le signe V devant les photos

C’est évidemment un geste très répandu dans le monde entier, mais comme les Japonais font des photos partout et tout le temps, on le voit beaucoup ici. Qu’il s’agisse d’un selfie ou d’une photo ordinaire, la plupart des Japonais font le signe V devant.

Japonaises faisant le signe V pour une photo

Allez, en bonus, je vous donne le fameux geste qui accompagne le célèbre « yatta » japonais qui signifie : « j’ai réussi, je l’ai fait ! » etc. Il est assez explicite, même si les poings ne sont pas toujours serrés.

one-piece-yatta

 

Alors, la gestuelle au Japon, すごい, non ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

37 commentaires sur “10 gestes à connaître au Japon

  • 19 septembre 2017 à 9 h 34 min
    Permalink

    J’espère que tu as profité d’un bel été et de cette pause bloguesque 🙂
    Très intéressant ton billet sur les gestes à connaitre et je vois que tu as déjà acquis quelques automatismes, mais j’imagine que tu as du aussi te trouver dans des situations cocasses !!
    En Algérie, ils embrassent sur les joues dans le sens contraire de nous français et bien sûr à chaque fois je me trompe, pourtant je le sais 😉

  • 19 septembre 2017 à 10 h 30 min
    Permalink

    Merci Brigitte pour ton message et ta fidélité ! J’ai bien profité de mes vacances (pour lire, voyager et laisser de côté les articles du mardi) et me revoici maintenant ! C’est vrai que j’ai acquis quelques automatismes mais j’avoue que la première fois que ma voisine a pointé son doigt sur son nez, j’ai mis quelques secondes pour comprendre qu’elle parlait d’elle et j’avais envie de rire. Les gestes sont vraiment différents d’un pays à l’autre. J’ignorais que l’on se fait la bise dans l’autre sens en Algérie ! J’imagine bien que tu te trompes car tu n’y es pas habituée. Si tu restais vivre là-bas quelques temps, ça deviendrait naturel. J’ai entendu dire aussi que les hommes amis peuvent se tenir par la main au Maghreb sans équivoque, ce qui ne se fait pas en France.

  • 19 septembre 2017 à 14 h 39 min
    Permalink

    Voilà un article très intéressant ! Si j’avais déjà vu le V dressé par les personnes photographiées dans certains reportages à la télé, le signe de victoire lorsqu’on a réussi dans certains mangas et des étudiants japonais s’incliner pour dire bonjour, je ne connaissais pas toutes ces différences culturelles ! Merci beaucoup de nous les faire connaître. Amitiés de Provence

  • 19 septembre 2017 à 14 h 42 min
    Permalink

    Merci de ton intérêt et de ton commentaire 🙂 Les gestes sont importants à connaître dans un pays/une culture pour éviter de commettre des impairs et pour s’intégrer. Mais au début, ce n’est pas toujours facile de tout décoder. À très bientôt !

  • 19 septembre 2017 à 14 h 48 min
    Permalink

    J’adore tes billets d’expat’! Tu as dû vivre de sacrés moments de solitude dis donc, surtout avec la voisine qui t’a montré le bout de son nez! Je crois que je n’aurais pas pu m’empêcher d’éclater de rire!

  • 19 septembre 2017 à 15 h 36 min
    Permalink

    Merci ma belle ! Eh bien j’avoue que sur ce coup-là, j’ai dû me retenir pour ne pas rire ! Et même encore aujourd’hui, quand je vois ce geste, cela me fait sourire, je trouve ça très drôle de se désigner ainsi. Bien sur, les Japonais doivent penser la même chose de notre geste vers la poitrine 😉

  • 19 septembre 2017 à 16 h 02 min
    Permalink

    Nous avons tous nos codes en quelque sorte Sandra. Je pensais moi aussi que les signes étaient universels – la preuve que non.
    J’aime beaucoup le signe des enfants dans la rue c’est chou. Et la façon dont les Japonais se touchent le nez pour dire « moi ». Étonnant.
    C’est un plaisir de retrouver tes articles sur ta vie d’expat…
    Bonne journée et grosses bises Sandra

  • 19 septembre 2017 à 17 h 41 min
    Permalink

    Merci Marie pour ton chaleureux message ! C’est vrai qu’il vaut mieux être averti des us et coutumes d’un pays pour éviter de faire des gaffes 😉 Mais il y a toujours des choses qui surprennent. Par exemple, ce n’est pas vraiment un geste, mais j’ai toujours du mal à m’habituer aux « slurps » très sonores des Japonais qui boivent leur soupe, puisqu’en France, on nous éduque en disant qu’on ne doit pas faire (trop) de bruit en mangeant ! À très bientôt, passe une belle journée !

  • 19 septembre 2017 à 19 h 08 min
    Permalink

    en effet rien à avoir avec chez nous
    ça va maintenant tu maîtrises ??

  • 19 septembre 2017 à 19 h 42 min
    Permalink

    « Maîtriser » est un bien grand mot, mais je crois que je me suis bien japonisée sur certains points 😉

  • 19 septembre 2017 à 20 h 32 min
    Permalink

    Hyper instructif ce genre de billet! Merci de nous cultiver.

  • 19 septembre 2017 à 21 h 03 min
    Permalink

    Merci, je suis contente que ça te plaise ! Je trouve toujours amusant de comparer les cultures.

  • 19 septembre 2017 à 21 h 22 min
    Permalink

    Je connaissais déjà tout ça, sauf le geste des écoliers pour traverser ! C’est effectivement super chou, mais surtout, c’est super pratique ! Encore une bonne idée, les Japonais !

  • 19 septembre 2017 à 22 h 46 min
    Permalink

    Ah oui, ils sont trop forts ces Japonais 😉 Même, tu vois, leur façon de déplacer un groupe d’enfants en les faisant s’accrocher d’une main à une corde, c’est tout simple, tout bête, mais au moins ils ne courent pas dans tous les sens et on ne risque pas en perdre un en route ! 😉

  • 20 septembre 2017 à 2 h 14 min
    Permalink

    Tes articles m’avait tellement manqué ! Je te comprends j’ai eu également le même problème en Chine ! Pour ce qui est de compter, le Japon c’est cool comparé à la Chine ! Les Chinois compte tout sur une main et le 10 se fait différemment selon là où tu te trouves ! Je t’explique même pas mes enfants comme ils n’arrivaient pas à comprendre mes mains quand je leur apprenais les chiffres ! Parcontre pour le fait de demander à quelqu’un de venir et de se désigner c’est la même chose. La fois où j’ai demandé à quelqu’un de venir manière Française Dieu que c’était drôle !

  • 20 septembre 2017 à 3 h 50 min
    Permalink

    Oh merci c’est adorable ! En effet, le système pour compter sur ses doigts en Chine m’a l’air bien plus compliqué !!! Tu dois te mélanger les pinceaux ! C’est drôle que se désigner se fasse de la même manière en Chine et au Japon, je me demande si c’est pareil partout en Asie… Au Japon, ils comprennent quand on leur faire signe de venir « à l’occidentale » (je pense qu’ils sont influencés par les films américains par exemple), mais spontanément, ils mettent la paume en bas et ça, j’ai beaucoup de mal à m’y habituer 🙂

  • 20 septembre 2017 à 6 h 24 min
    Permalink

    Rigolos ces gestes… En Chine les choses sont moins codifiées, les gestes plus spontanés, mais il faut quand même apprendre à compter de la main jusqu’à dix (une seule main et dix gestes différents) parce qu’ils ont tellement l’habitude d’avoir les deux associés (et notre accent chinois est tellement pourri) qu’il leur faut les deux pour comprendre.
    https://chine.in/mandarin/vocabulaire/index.php?id=265

  • 20 septembre 2017 à 9 h 56 min
    Permalink

    Oh là là, je viens d’aller voir le lien et je ne sais pas si je pourrais y arriver ! Et comme tu dis, le Chinois à l’oral, avec tous les tons, ça doit être compliqué. Déjà qu’il existe deux langues vraiment différentes dans ce même pays ! Si le reste des gestes est plus souple, tant mieux parce qu’avec tous ces codes japonais que je ne maîtrise pas bien, j’ai toujours un peu peur de choquer les autochtones 🙂

  • 20 septembre 2017 à 15 h 11 min
    Permalink

    Ah ah oui, mes amis m’avaient montré comment dénombrer avec les doigts et j’ai encore le réflexe actuellement pour le chiffre un (comme si c’était plus simple en fait). Et ils m’avait aussi expliqué le fameux « damé » et comme quoi les japonnais ne disent jamais non! ^^ C’est vraiment rigolo. Par contre j’ai appris plein de nouveaux gestes. Je pourrai comprendre un peu mieux ce qu’il se passe la prochaine fois que je ferai un tour au pays du soleil levant. 🙂

  • 21 septembre 2017 à 1 h 30 min
    Permalink

    Ah ! Je vois que je ne suis pas la seule à avoir pris le réflexe. Sauf que ça fait plus de 4 ans que je montre les quantités de cette façon, alors je pense que j’aurai du mal à m’en déshabituer ! Belle journée 😉

  • 21 septembre 2017 à 6 h 46 min
    Permalink

    Tres interessant ton billet! Je ne connaissais pas la signification de tous ces signes… mais c’est vrai qu’en y repensant, je revois les Mamans d’eleves les utiliser presque tous! C’est rigolo, a posteriori, de savoir ce qu’il y a derriere.
    Les Chinois aussi disent « moi » en se montrant le nez. Ca les faisait toujours beaucoup rigoler quand moi je montrais mon torse 😀

  • 21 septembre 2017 à 9 h 41 min
    Permalink

    Oui, je me souviens que tu as des mamans japonaises autour de toi ! Ces gestes doivent donc te sembler un peu familiers 😉 Je me demande s’il existe d’autres gestes que nous faisons, en plus de montrer notre poitrine pour nous désigner, qui amusent ou choquent les Asiatiques…

  • 21 septembre 2017 à 18 h 17 min
    Permalink

    Très intéressantes ces différences! En effet ça peut servir !

  • 21 septembre 2017 à 20 h 34 min
    Permalink

    Merci ! Oui, ça peut toujours servir pour éviter de mettre les pieds dans le plat 😉

  • 22 septembre 2017 à 3 h 27 min
    Permalink

    Tu me poses une colle… J’ai beau reflechir, je ne sais pas du tout… Je suis generalement assez expressive avec les gestes, ca fait rire les gens qui le sont souvent moins, mais je n’ai jamais eu de remarque ciblee…
    Ah, dans l’autre sens, parce contre, il y a plein de petits gestes, ici, pour faire le signe de « coeur » ou « amour » sur les photos, ici… culcul la Praline comme de rigueur 😉 Vous avez ca aussi, au Japon?

  • 22 septembre 2017 à 12 h 29 min
    Permalink

    Ah oui, les coeurs sur les photos, ici, c’est aussi très tendance car c’est « kawaii ».
    Moi non plus je ne me rends pas trop compte des gestes qui peuvent choquer les Japonais, parce qu’ils sont très polis et n’oseraient pas montrer leur désapprobation. Mais par exemple s’embrasser dans un endroit public est jugé très inconvenant. Se tenir par la main passe encore, mais pas de bisous devant tout le monde !

  • 22 septembre 2017 à 23 h 17 min
    Permalink

    Un régal, ce billet ! Je ris beaucoup en t’imaginant en France, désigner un chiffre avec tes deux mains l’une sur l’autre, t’incliner au passage piéton ou pointer le bout de ton nez… j’adore ! Je n’ai passé que quelques jours à Tokyo, mais je garde un très beau souvenir de la politesse et de la gentillesse des Japonais.

  • 23 septembre 2017 à 2 h 16 min
    Permalink

    Moque toi, moque toi (bon Ok, j’aurais fait pareil 😉 ) ! N’empêche qu’on me regarde comme si je débarquais de Mars quand je commande quelque chose au resto en France, je t’assure. Et ici je les amuse car souvent je dis un chiffre en japonais et je montre un autre chiffre avec mes mains (#PasDouéeEnJaponais). Mais comme tu dis, les Japonais sont tellement polis et gentils qu’ils rient et patientent le temps que je retrouve mes esprits 🙂

  • 23 septembre 2017 à 3 h 24 min
    Permalink

    J’adore ce genre de billets ! Je connais en grande partie ces gestes car ma belle-sœur taïwanaise les utilise aussi (pas tous, mais plusieurs). Comme en Chine, elle compte jusqu’à 10 avec une main, et je pensais que c’était aussi le cas au Japon… on en apprend tous les jours ! Bon par contre, mention spéciale pour le doigt sur le bout du nez pour se désigner, j’ai éclaté de rire !!! 😀 Des bises from Texas ma Sandra !

  • 23 septembre 2017 à 5 h 21 min
    Permalink

    Ah décidément, je découvre grâce à ton commentaire qu’à Taïwan plusieurs gestes sont semblables à ceux du Japon ! J’ai l’impression cependant qu’en Chine, c’est drôlement compliqué de compter sur ses doigts. C’est vraiment incroyable que même pour compter, on ne fasse pas partout les mêmes gestes et je trouve curieux de n’utiliser qu’une seule main pour compter jusqu’à dix alors que précisément on a dix doigts. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Des bisous ma Sophie !

  • 23 septembre 2017 à 17 h 04 min
    Permalink

    Cet article est très intéressant ! Ca ne doit pas être facile de se retrouver dans une société où les habitudes sont si différentes des nôtres. Cet article sur les gestes nous apprend beaucoup de choses sur les Japonais (comme la gêne lorsqu’ils disent non). Merci pour ces précisions !

  • 24 septembre 2017 à 0 h 27 min
    Permalink

    Merci Emma pour ton commentaire et bienvenue dans mon petit univers ! Je dirais plutôt que se retrouver avec des codes si différents est amusant, enrichissant mais pas vraiment difficile. On apprend au fur et à mesure et heureusement avec ma tête de gaijin, on voit bien que je ne suis pas Japonaise alors je pense qu’on pardonne plus facilement mes maladresses (et j’espère que j’ai appris, depuis plus de 4 ans que je suis là et que j’en fais moins ;). Belle journée !

  • 27 septembre 2017 à 11 h 16 min
    Permalink

    Merci de cet article qui parle de la vie de tous les jours. Que de différences aussi dans le langage corporel. Au début du mois mon frère et ma belle sœur chinoise sont venus nous voir.
    Mon frère lui a montré le geste que nous faisons pour montrer que quelqu’un a peur.
    Elle ne connaissait pas.

  • 27 septembre 2017 à 11 h 41 min
    Permalink

    Oui c’est incroyable comme chaque culture a ses propres gestes, dont certains ne sont pas du tout compréhensibles pour les non-initiés. Si tu demandes à ta belle-soeur de compter sur ses doigts, tu vas ouvrir des yeux ronds, c’est encore différents de la méthode japonaise d’après ce que j’ai lu dans les commentaires au-dessus 🙂 !

  • 30 septembre 2017 à 16 h 20 min
    Permalink

    Coucou !
    Merci pour tous ces conseils 🙂 Je suis passionnée par le Japon, et rêve de pouvoir y voyager un jour. Apprendre la langue n’est pas toujours facile, mais je ne connaissais pas tous ces gestes.

    Alors, merci pour ton article ! Cela m’a bien aidé. Les japonais ont une culture qui leur est propre, et les occidentaux ont parfois du mal à la comprendre : le choc des cultures, dira-t-on.

    À bientôt, bisous ♥

    Sue-Ricette

  • 1 octobre 2017 à 2 h 31 min
    Permalink

    Avec plaisir ! J’essaie précisément d’apprendre et de comparer la culture japonaise à la culture occidentale. C’est une grande chance de pouvoir rester plusieurs années dans un pays pour pouvoir mieux en comprendre les codes de l’intérieur. J’espère que les billets de la catégorie « Vie d’expat » continueront à te plaire et que tu pourras un jour visiter ce pays fascinant 😉 Bon dimanche !

  • Pingback: Les 7 choses qui me surprennent quand je quitte le Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *