Hakone

La ville de Hakone (prononcez Hakoné) se trouve à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Tokyo. Petite, elle compte moins de 15 000 habitants mais elle est très touristique car elle était située sur la route qui relie la capitale nippone à la ville d’Osaka. C’est d’ailleurs le premier endroit du Japon que j’ai visité quand je venue m’installer au pays du soleil levant. Je m’y suis rendue à plusieurs reprises, et j’ai beaucoup apprécié : un week-end là-bas permet de se ressourcer et change du béton gris de Tokyo. J’y ai découvert un lac avec des bateaux de pirates, un musée très surprenant, un poste-frontière et un volcan. Je vous raconte tout ça.

Pour se rendre à Hakone, on peut prendre le Romantic train depuis Tokyo, qui à l’instar du shinkansen a des sièges tournants. Ne manquez pas là-bas d’aller au onsen, ceux de Hakone sont très renommés !

Le lac Ashi à Hakone

Je me souviens que la fois où nous y sommes allés en automne, nous n’avions pas anticipé le froid. Si à Tokyo les températures étaient encore douces, Hakone se trouve en altitude et il y faisait nettement plus frais. Pour atteindre le lac Ashi, nous avons pris un téléphérique. La vue était superbe, on apercevait le mont Fuji, mystérieux car caché derrière une brume épaisse. Il n’en paraissait que plus grandiose, semblant flotter au-dessus de la terre.

Fuji-san vu de Hakone

Le lac lui-même m’a semblé assez vaste. Le ciel était très couvert et nous nous sommes hâtés de faire notre petite visite car nous avions peur d’être surpris par la pluie. Mais en fait, il n’a pas plu, nous avons échappé à l’averse qui est tombée une fois que nous sommes rentrés à l’hôtel.

hakone-lac-2

Arrivés au bord du lac, nous y avons vu des bateaux de pirates. Nous ne les avons pas pris pour nous rendre de l’autre côté, mais je pense que ce doit être une expérience amusante, surtout si on a de jeunes enfants.

bateaux pirates Hakone, Japon

Les montagnes boisées tout autour et la brume donnaient à ce paysage un aspect un peu fantastique, surtout en fin d’après-midi, lorsque le soir commençait à tomber. Nous avons alors regagné assez vite notre hôtel…

Le poste de contrôle de Hakone à Sekisho

Plus loin, nous décidons d’une petite halte à Sekisho qui nous permettra de voir l’autre côté du lac et de découvrir un poste-frontière datant du début du XVIIe siècle très bien reconstitué. 

Hakone-sekisho

On y voit la vie quotidienne des gardes chargés de vérifier qui sortait de la capitale.

Hakone-musee-sekisho

En fait, ils examinaient surtout si les femmes et les enfants des seigneurs ne fuyaient pas et contrôlaient que des armes n’étaient pas introduites dans la capitale.

sekisho

Après les différents bâtiments (étable, parties privatives, salles d’armes etc.) se trouve un immense escalier menant à une cahute qui servait d’observatoire. La nature est partout alentour, c’est très agréable.

Sekisho-hakone

La vue sur le lac est splendide et le travail devait y être assez reposant. 

Hakone

Ce checkpoint a fonctionné sous l’ère Edo pendant plus de 250 ans ! Mais il est temps pour nous d’aller visiter d’autres coins autour de Hakone. Et justement, un musée pour le moins original se situe dans les environs…

Le musée du Petit Prince à Hakone

Il est très étonnant de trouver, au milieu de nulle part, à mille milles de toute terre habitée du Sahara ou de la France, un musée consacré à notre écrivain et aviateur national : Saint-Exupéry. Et pourtant ! Lorsqu’on s’y rend au printemps, c’est magnifique car ce sont les fameuses roses du petit roman qui nous accueillent. 

Hakone-petit-prince

Juste derrière, une véritable petite ville a été reconstituée. Tous les noms de rues, de boutiques etc. sont en français avec quelques clins d’oeil à la vie de l’écrivain comme un fleuriste au nom de sa femme Consuelo, l’hôtel Pilote, la brasserie Les Planètes etc. 

Hakone-petit-prince

On y croise des figurines dans le jardin représentant les différents personnages du Petit Prince. C’est assez amusant. Et un terre-plein a même la forme du célèbre boa fermé que tous les adultes prennent pour un chapeau. Voici le Roi et l’Allumeur de réverbères : 

Et bien sûr le Petit Prince lui-même. On a l’impression de retomber en enfance…

Petit-prince-hakone

À l’intérieur d’un des bâtiments, on trouve le musée lui-même. Un très grand nombre de photographies de la vie privée de Saint-Exupéry, d’affiches de l’Aéropostale, les passeports de l’aviateur etc. y sont rassemblés. Malheureusement, il est interdit de faire des photos. J’en ai cependant volé une que je trouve particulièrement émouvante : il s’agit de lettres qu’Antoine a envoyées à sa mère.

Lettre-saint-exupéry

On trouve également le cockpit plein de lettres de l’Aéropostale et certains endroits où il vécut. Une reconstitution de la chambre d’hôtel où il séjourna à New York est présentée. On y voit la machine à écrire sur laquelle il rédigea Le Petit Prince

Chambre-NYC-Saint-exupery

Il existe sur place une boutique souvenirs et un restaurant (que nous n’avons pas testé). Nous avons poursuivi notre chemin et nous sommes rendus dans un petit centre à vocation pédagogique. On y présente la faune et la flore de la région. C’est assez bien fait et idéal avec de jeunes enfants d’autant que des jeux sont proposés.

Hakone-insectes

Les fumerolles d’Ōwakudani à Hakone

Nous avions survolé les fumerolles depuis le téléphérique, c’est assez impressionnant et ça m’a rappelé la Solfatara dans le sud-ouest de l’Italie près de Naples. J’avais donc envie de les voir de plus près. Si vous souhaitez y aller, pensez à vous munir de vêtements chauds et d’un K-way parce que là-haut, il ne fait pas chaud.

Owakudani-hakone

Plusieurs bassins contiennent des eaux verdâtres et bouillonnent naturellement puisque nous sommes dans une aire volcanique (mais cela ne nous réchauffe pas pour autant). Au moins vous, chers lecteurs, vous échappez à la puanteur qui se dégage du dioxyde de souffre. 

Owakudani-hakone

Et devinez ce qu’on fabrique dans ces bassins naturels ? On y fait cuire des oeufs dont la coquille est étrangement d’un noir de jais. L’employé récupère des caisses pleines d’oeufs noirs.

Hakone-owakudani

On raconte que ces oeufs assurent une longévité sans pareille. Ils sont acheminés en bas dans la vallée et vendus par centaines. On peut aussi les consommer sur place. Je les ai évidemment goûtés mais je ne sais pas si cela a allongé mon espérance de vie de 7 ans comme le prétend la tradition… 😉 Leur goût est bien sûr strictement le même que celui de n’importe quel oeuf dur.

Owakudani-oeufs

Après ce petit tour à Hakone, il est temps de rentrer à Tokyo. La fois où nous y sommes allés en octobre, nous nous sommes gorgés de couleurs automnales avant de repartir. Pas mal, non ? 

Hakone-automne

Et vous, qu’est-ce qui vous a le plus plu ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

14 commentaires sur “Hakone

  • 19 décembre 2017 à 9 h 52 min
    Permalink

    Et bien je t’avoue que tout me plaît ! Le lac est magnifique et le mont Fuji majestueux mais qu’elle surprise de découvrir un tel hommage à Saint -Exupéry. J’ignorais qu’il était si célèbre là-bas… Merci pour tout ce que tu nous apprends. Je mesure sans peine le temps que tu dois passer à nous écrire tous ces beaux reportages…A très bientôt

    Réponse
    • 19 décembre 2017 à 11 h 52 min
      Permalink

      Merci pour ton adorable message. Cette ville est vraiment très agréable et je n’ai pas encore tout vu ! Mais je ne sais pas si j’aurai l’occasion d’y revenir. Je passe en effet du temps à écrire sur mon blog, mais j’adore ça, alors si ça plait aux lecteurs, j’en suis vraiment heureuse ! À bientôt Manou !

      Réponse
    • 19 décembre 2017 à 14 h 53 min
      Permalink

      Je suis contente qu’ils te plaisent ! C’est très reposant.

      Réponse
  • 19 décembre 2017 à 15 h 20 min
    Permalink

    Dis voir, la prochaine fois tu m’emmènes ? 🙂

    Réponse
    • 19 décembre 2017 à 18 h 54 min
      Permalink

      Eh bien avec plaisir. Mais pour ça il faut que tu sortes de ta tanière canadienne… 😉

      Réponse
  • 19 décembre 2017 à 19 h 50 min
    Permalink

    Tout m’a plu bien sûr 🙂 Etonnant de retrouver si loin un endroit dédié à Saint Exupéry quant à l’odeur du souffre je connais et c’est très vite écoeurant !!

    Réponse
    • 20 décembre 2017 à 9 h 56 min
      Permalink

      Ah oui, je crois que j’ai été aussi étonnée de voir un musée sur Saint-Exupéry à Hakone que le narrateur du roman quand il a vu débarquer le Petit Prince !!

      Réponse
  • 20 décembre 2017 à 12 h 53 min
    Permalink

    Merci pour cet article qui m’a fait voyager et rêver ! Une petite question : connais-tu la raison de l’implantation du musée Saint-Exupéry à cet endroit ? Magnifique en tout cas !

    Réponse
    • 20 décembre 2017 à 13 h 47 min
      Permalink

      Avec plaisir 😉 Oui, ce musée a été créé par une Japonaise fan de l’auteur, tout simplement. J’ai trouvé le musée vraiment très bien fait, il y a de très nombreux documents, beaucoup de photographies de l’écrivain, des cartes de ses voyages avec l’aéropostale etc. À bientôt !

      Réponse
  • 20 décembre 2017 à 14 h 15 min
    Permalink

    Merci pour ce voyage à peu de frais dans cette jolie ville ! La qualité des photos est toujours aussi appréciable ! En parlant de photo, j’espère que les employés du musée du Petit-Prince ne tomberont pas sur ce blog ^^. La petite-ville ressemble comme deux gouttes d’eau à une rue parisienne telle qu’on peut l’imaginer, c’est très bien reconstitué !
    J’attends avec impatience la prochaine destination grâce à ton blog 🙂 !!

    Réponse
    • 21 décembre 2017 à 14 h 51 min
      Permalink

      Merci Vincent pour tes compliments, ça fait toujours plaisir ! Je trouve aussi que l’ensemble du musée est vraiment bien fait, les rues et les devantures de magasins sont très réalistes : j’ai même vu des pots de confiture Bonne Maman dans l’épicerie 😉 !
      Pour la prochaine destination, j’ai prévu quelque chose en Europe… À bientôt et très bonnes fêtes !

      Réponse
  • 22 décembre 2017 à 9 h 22 min
    Permalink

    La photo du Mont Fuji est wouah 😀 Le reste aussi. Le musée Saint-Exupery a l’air très bien fait et intéressant, en effet 🙂 Sans parler des couleurs automnales…
    Bref, merci pour la visite et le partage 🙂

    Réponse
    • 23 décembre 2017 à 17 h 27 min
      Permalink

      Avec plaisir ! Oui, ce mont Fuji est impressionnant. J’adorerais y grimper (ou plutôt qu’on m’y porte ^^ !) pour voir le soleil se lever de là. J’y pense pour juillet prochain… mais ne suis pas sûre de pouvoir le faire. À bientôt !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.