Hanami à Tokyo, dans le quartier de Ueno

sakura-jeunes-filles-en-fleurs

Comment commencer un billet sur Tokyo ? Tout est tellement grand, tellement varié que l’on ne sait plus où donner de la tête ! Je choisis de débuter par hanami, d’abord parce que c’est splendide, et ensuite parce que la période vient juste de se terminer. Hanami, c’est l’art typiquement japonais d’observer les cerisiers en fleurs. Il y a un mot pour cela dans la langue japonaise, c’est dire son importance dans la vie. Quand j’étais en France, je me souviens que je me disais « oui, c’est vrai que c’est beau, mais les Japonais en font toute une histoire ! ». Depuis que je vis ici, j’y vais chaque année. J’ai des centaines (peut-être même des milliers ?) de photos de cerisiers en fleurs. Et je ne suis pas la seule ! Les Japonais sortent tous leurs appareils-photos ultra perfectionnés et essaient d’immortaliser cet instant si éphémère. Jugez plutôt : 

ueno-tokyo-sakura-foule

Cet endroit se trouve à Ueno, c’est là que l’on trouve de nombreux musées. Et au printemps, c’est la folie car l’immense allée que vous apercevez est bordée par de très nombreux cerisiers. Tout Tokyo se retrouve là-bas (ou presque, parce qu’avec l’agglomération, on est 43 millions quand même !) C’est en fait indescriptible et même les images ne rendent pas ce que l’on peut ressentir. Les cerisiers ont un tronc très foncé sur lesquels contrastent la blancheur des fleurs, leur délicatesse et leur aspect mousseux. La base de l’arbre est solide, et plus on monte vers le ciel, plus l’ensemble se fait aérien et léger. Quelques fleurs poussent à même le tronc, et l’on peut passer des heures à les observer. Les fleurs de cerisiers sont l’image même de la vie : fragile, belle dont il faut profiter pleinement car elle dure peu. Carpe diem. Assez de blabla, après de magnifiques jeunes filles en fleurs, voici quelques images de cerisiers dans le quartier de Ueno. La plupart sont blancs, mais il en existe des roses.

sakura-rose-tokyo-ueno

Et de plus près, sur un sakura blanc :

sakura-tokyo

Alors concrètement, comment faire hanami ? Eh bien c’est assez simple, il suffit de se munir d’une bâche bleue, d’arriver très tôt (ou de faire réserver son emplacement par un SDF contre de l’argent ou un repas, paraît-il !) et d’apporter de quoi boire et manger. Surtout boire… On étend la bâche sous les cerisiers et on s’installe en famille ou entre amis après avoir pris soin de se déchausser (on est au Japon tout de même, ne l’oublions pas). Et là, on discute, on mange, on boit, on rit, tout en observant les fleurs au dessus de sa tête. C’est une fête que l’on ne raterait pour rien au monde ! Voici à quoi cela ressemble (on y croise même des super-héros) :

Hanami-Ueno-Tokyo

Hanami est l’occasion de faire la fête, quel que soit son âge. Admirez les femmes plutôt âgées, habillées de beaux kimonos, dansant pour l’occasion avec des hommes eux aussi vêtus de manière traditionnelle :

ueno-danse-sakura

Bien entendu, on peut faire hanami dans tout un tas d’endroits, pourvu qu’il y ait des cerisiers. La saison est courte (une dizaine de jours) et lorsqu’il pleut, comme cette année, ou qu’il y a du vent, très vite les pétales tombent à terre, ce qui est l’occasion de les recevoir en pluie : on se met dessous et on attend d’être recouvert ! Allez, encore quelques clichés pour la route avant de partir à Shibuya. Le bord de la rivière est littéralement envahi par les cerisiers, pour le plus grand bonheur des badauds et du Bouddha :

Sakura-bord-rivière-tokyo

sakura-bouddha-tokyo

Balade à Shibuya

Shibuya est un des quartiers branchouilles de Tokyo. La capitale est tellement immense qu’il n’y a pas vraiment de centre-ville mais des centres-ville. Celui-là évoque un peu Times Square à New-York, à cause des néons, du monde jour et nuit, de la frénésie, mais les buildings sont ici beaucoup moins hauts.

shibuya

La nuit aussi, le lieu grouille de monde, en majorité des jeunes et des touristes. En effet, c’est là que l’on trouve un nombre invraisemblable de magasins de vêtements, notamment des enseignes européennes, ce qui pour les étrangers est une chance si l’on ne veut pas avoir des manches de chemises si courtes qu’elles nous arrivent à mi-bras ou des pantalons si étroits que l’on déprime en se jurant qu’on se met au régime dès le lendemain.

shibuya-rue

À propos de nourriture, c’est à Shibuya que j’ai découvert mon premier sushi-bar : on commande par l’intermédiaire d’un ordinateur et notre plat arrive sur des rails roulants, c’est assez sympa à essayer et c’est très peu cher ; on y trouve donc un grand nombre d’étudiants.

sushi-bar-tokyo-shibuya

Il existe aussi dans ce quartier une super pizzéria où l’on peut dire que les restaurateurs ne sont pas radins avec la garniture ! Oui, je sais, les pizzas, ce n’est pas franchement japonais, mais de temps en temps, on aime retrouver ses racines latines dans la gastronomie.

La gare de Shibuya est immense, et elle est très célèbre car elle veille sur la statue du chien Hachiko qui fut fidèle à son maître pendant 10 ans après la mort accidentelle de ce dernier ; ce chien étonnant est venu l’attendre à la gare tous les jours en vain. Les habitants et commerçants du coin lui offraient à manger. Une statue a donc été érigée là en mémoire de cette fidélité si exceptionnelle.

hachiko

La première fois que je suis allée à Shibuya, après avoir fait un tour, j’ai voulu rentrer en métro ; la gare était tellement bondée que j’ai eu peur que quelqu’un ne tombe du quai sur la voie. Mais c’est parce que je ne connaissais pas encore les Japonais et leur sens de l’organisation ! Les passagers se sont mis calmement en rang, attendant la rame suivante et des « pousseurs » nous ont entassés comme des sardines pour que tout le monde puisse entrer dans les wagons. Nous avons tout de même dû laisser passer 3 trains avant de prendre le nôtre tellement il y avait de monde ! C’est une expérience originale, mais heureusement que ce n’est pas comme ça tous les matins pour aller travailler ! Cela dit, je n’ai pas été particulièrement stressée car les Japonais sont restés très sereins et patients, personne ne s’est agité ou n’a paniqué. La même chose en France est impensable. Impossible de prendre une photo ce jour-là, en voici une autre qui peut donner une idée du monde les jours « normaux ». 

métro-tokyo

Shibuya est aussi l’endroit où l’on voit les fameux passages piétons qui vont dans tous les sens. Du haut du Starbucks situé en face, on peut voir les petites fourmis que nous sommes aller et venir incessamment.

shibuya-crossing-tokyo2

 

À bientôt pour de nouvelles aventures tokyoïtes !

Et vous, la capitale du Japon vous attire-t-elle ? Si vous connaissez, quels sont vos quartiers préférés ? 

 

Découvrez aussi :

Tokyo : hanami à Ueno, balade à Shibuya
Facebooktwitterpinterestmail
Étiqueté avec :        

24 commentaires sur “Tokyo : hanami à Ueno, balade à Shibuya

  • 4 mai 2016 à 10 h 22 min
    Permalien

    Je rêve de voir la statue d’Hachiko tout comme je rêve de faire le Hanami en Kimono…Ca fait rêver !

  • 4 mai 2016 à 10 h 36 min
    Permalien

    Peut-être auras-tu l’occasion un jour, tu n’es pas très loin !

  • 5 mai 2016 à 12 h 54 min
    Permalien

    Le Japon faisant partie de la (trop) longue liste des pays que j’aimerais visiter, tu m’envoies du rêve avec tes photos ^^ (même si je suis plus intéressée par le Japon plus « rural » que par Tokyo). Les photos du hanami sont superbes, le nombre de cerisiers est impressionant !

  • 5 mai 2016 à 13 h 46 min
    Permalien

    Merci pour ton commentaire ! J’ai aussi plein d’articles à écrire sur d’autres endroits du Japon, plus sauvages, mais je vais attendre un peu et finir d’abord ceux qui concernent Tokyo. Après on verra, mais il y aura sans doute d’autres billets sur le Japon après Tokyo, dans un avenir plus ou moins proche sur le blog ^^.

  • 6 mai 2016 à 21 h 29 min
    Permalien

    Le Japon fait partie des pays que j’aimerais visiter dans ma vie après je pense que je ne resterai à Tokyo que peu de temps histoire d’y aller mais j’aimerais plutôt visiter les villes/villages plus reculés pour y découvrir la culture et les endroits typiques 🙂

  • 7 mai 2016 à 0 h 39 min
    Permalien

    Tout est intéressant au Japon 😀 , il y a de quoi découvrir, les paysages sont variés. Plus tard, j’écrirai sans doute des articles sur d’autres sites nippons.

  • 8 mai 2016 à 11 h 29 min
    Permalien

    Coucou ma lointaine petite- cousine!!!!!
    Je tombe sur tes photos de Tokyo et de cerisiers en fleurs …..En effet , c’est très surprenant pour des gens comme nous ( je veux dire les Européens , peu voyageurs( rires) ).
    Je passe les références de ton blog à quelqu’un de mon entourage qui rentre de dix jours à Tokyo avec sa famille , dont deux ados de 15 et 12 ans : ils ont été très, très impressionnés, comme tu imagines.
    Bravo pour ce blog et ce partage. Mille bises . Maddy

  • 8 mai 2016 à 11 h 34 min
    Permalien

    Merci Maddy pour ton message qui me fait vraiment très plaisir ! Tokyo est tellement riche et agréable. On vous attend quand vous voulez…

  • Ping : Kimonos et cosplays : bienvenue à Tokyo ! - Bibliblog

  • 11 mai 2016 à 12 h 48 min
    Permalien

    Ah le Japon !
    Notre pays fétiche. Tout ce que nous avons visité là-bas nous a marqué !
    Et même si Tokyo n’a pas été notre partie préférée du pays, nous avons adoré cette magnifique ville japonaise.

  • 11 mai 2016 à 13 h 18 min
    Permalien

    Comme je vous comprends d’aimer le Japon ! c’est un pays fascinant !

  • 14 mai 2016 à 21 h 11 min
    Permalien

    Bonjour ! Grâce à ton commentaire sur mon blog je découvre le tien à l’instant et en particulier ce billet fascinant sur le Japon, pays dont je rêve, comme beaucoup, et que je n’ai encore jamais vu. Tu y vis depuis longtemps ? Ton blog est très beau, aéré, agréable à lire et les photos sont magnifiques !

  • 15 mai 2016 à 2 h 58 min
    Permalien

    Merci beaucoup pour ton adorable commentaire, cela me fait très plaisir ! Je vis à Tokyo depuis bientôt 3 ans et la vie y est très agréable, bien que très différente ; c’est un pays magnifique et tellement différent de notre culture occidentale ! J’espère que tu auras l’occasion de le visiter un jour, c’est une destination qui mérite vraiment le détour !

  • 30 août 2016 à 9 h 01 min
    Permalien

    Oh une fan du Japon! Chouette! Je viens de voir que tu as publié quelques articles sur ce pays, j’y suis allée aussi quelques fois et j’ai adoré tous mes voyages! Ce pays est tellement riche de culture, de paysages magnifiques!! J’y retourne sûrement en avril 2017 pour les cerisiers! 🙂
    J’aime beaucoup ton blog, il change de tous les blogs où il n’y a que des articles sur des romans young adult…lol

  • 30 août 2016 à 9 h 51 min
    Permalien

    Merci pour ton commentaire adorable ! Oui j’aime le Japon et j’ai la chance d’y habiter, alors des articles sont à venir dans l’année sur d’autres villes de ce beau pays. Si tu n’as encore jamais fait Hanami, tu vas te régaler : je vais chaque année voir les cerisiers en fleurs et m’émerveiller… Quant à mes lectures, je lis plein de choses différentes, mais j’avoue que le YA n’est pas pour moi 🙂 J’ai vu sur ton blog que tu ne lis pas non plus forcément les livres « à la mode » et tu es capable d’être déçue comme pour l’affaire Harry Québert (moi non plus, je n’ai pas trouvé que c’était le livre du siècle !) Je me sens donc moins seule 😉

  • 30 août 2016 à 10 h 11 min
    Permalien

    Haaaan tu y habites???? chanceuse!!!! Bon alors je viens chez toi en avril?lol Oui on va essayer de faire ça, on fait Tokyo et Kyoto, et vu qu’en avril cet année on est les premiers en vacances (zone C) on arrive tout début avril au japon, donc les cerisiers seront encore là! 🙂 J’y suis déjà allée en avril mais vers le 12 et il ne restait plus beaucoup de fleurs…
    Merci pour ta réponse c’est gentil, effectivement je n’aime pas forcément ce que tout le monde aime 🙂

  • 2 septembre 2016 à 3 h 58 min
    Permalien

    Oui, j’y habite et j’ai prévu à l’automne de commencer des billets sur ma vie quotidienne ici, j’espère que ça te plaira ! 😉

  • 2 octobre 2016 à 13 h 36 min
    Permalien

    J’y vais dans 2 semaines ! J’ai vraiment hâte ! Je ne verrai pas les cerisiers en fleurs mais l’automne doit valoir le coup d’oeil également…

  • 2 octobre 2016 à 13 h 40 min
    Permalien

    Sugoi ! Tu vas te régaler, l’automne est magnifique ici. Pour l’instant , les feuilles n’ont pas encore rougi car c’est encore l’été indien… ou plutôt la mousson 😉 C’est ton premier voyage au Japon ?

  • 2 octobre 2016 à 14 h 15 min
    Permalien

    Oui c’est ma première fois et ça fait très longtemps que j’ai envie d’y aller

  • 2 octobre 2016 à 14 h 19 min
    Permalien

    Alors je pense que tu seras séduite, c’est une ville qui a beaucoup d’attraits. Pour les fleurs en suspension dont j’ai parlé sur ton blog, tu peux voir une petite vidéo sur mon article Tokyo-Odaiba, ça te donnera une idée. Je te souhaite un très bon voyage et une belle découverte de la capitale nippone !

  • Ping : Halloween à Tokyo ! - Bibliblog

  • Ping : Où voir des cerisiers à Tokyo ? - Bibliblog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *