daibutsu-kamakura-japon

Kamakura est une petite ville japonaise, située à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Tokyo. Elle se trouve en bordure de l’océan Pacifique, et il est très facile et rapide de la rejoindre en train. J’aime beaucoup aller à Kamakura, c’est un endroit calme, loin de la foule tokyoïte et qui permet de prendre un bol d’air en une heure de train. Je m’y suis rendue plusieurs reprises, à des saisons différentes et j’ai apprécié ma visite à chaque fois. Pour la petite histoire, du temps des shoguns, Kamakura est devenue la capitale du Japon pendant un siècle.

La ville elle-même, très touristique, n’a pas de charme particulier : les boutiques et restos, assez chers, s’alignent le long de la rue principale et aux beaux jours il y a un monde fou. Elle n’est pas désagréable non plus, mais je lui préfère la quiétude des temples ou le bord de mer. Je vous fais un petit mélange de ce qui m’a plu à Kamakura.

Les temples

Une série de temples longent la route escarpée, je ne les ai pas tous visités, mais j’ai pu apprécier la sérénité qui se dégage d’eux. Ils se trouvent au milieu de la nature et sont grandioses. J’ai préféré partir d’en haut et descendre tranquillement de temple en temple. Ils sont parfois cachés par la végétation, ce qui leur confère un certain mystère, je trouve.

temple-1-kamakura

Mais lorsqu’on approche, leur majesté s’impose à nos regards, et on se sent tout petit… Il faut savoir que certains de ces temples servent encore d’écoles zazen (de méditation) à des fidèles.

temple-exterieur-1-kamakura

Comme on le voit, la nature est toujours présente, porteuse de quiétude.

temple-kamakura

Les jardins qui entourent ces temples sont magnifiques et comme toujours très bien entretenus.

eau-nature-temple

C’est un des rares endroits où l’on peut caresser des chats qui se laissent faire volontiers ; à Tokyo, c’est impossible, ils sont extrêmement sauvages. Moi qui les adore, j’en ai bien profité à Kamakura.

chat

Parfois, on croise un temple plus simple, avec son toit de chaume.

temple-chaume-kamakura

Lorsqu’on s’approche, on voit que les moindres détails sont soignés. Voyez par exemple la beauté de ces poutres sculptées :

sculpture-poutres-kamakura

Certaines portes sont particulièrement ouvragées :

porte-kamakura-doree

Dans le temple Hase-Dera, au printemps, j’ai vu des ombrelles disposées au dessus des pivoines pour prolonger leur floraison. C’était très beau, très japonais. J’ai adoré ce temple, sans doute l’un des plus touristiques (mais on comprend pourquoi).

ombrelle-pivoine-1

ombrelles-kamakura

On note l’indispensable présence d’eau, de végétaux et de pierre. C’est magnifique, comme ici à la fin de l’été.

jardin-japonais-kamakura

On peut aussi voir l’intérieur de certains temples : des tatamis, des statues, des offrandes sont là, et certains visiteurs prient dans le plus grand silence.

salle-tatamis-kamakura

Les salles sont parfois étonnamment colorées du plafond aux tentures en passant par les objets cultuels : 

interieur-temple-1-kamakura

La visite des temples de Kamakura peut durer des heures pour peu que l’on veuille voir tous les trésors qu’ils recèlent. Pour les plus courageux, un immense escalier mène vers une cloche de 2,5m de haut, la plus grande du site, au temple d’Engaku-ji.

cloche-kamakura

Il existe des temples shinto dans cette région, mais les temples bouddhistes sont légion. On voit effectivement des statuettes innombrables de Bouddha absolument partout, au détour d’un escalier ou d’un chemin, qu’elles soient rassemblées ou au contraire isolées : 

Un temple abrite une grande statue dorée du Bouddha :

bouddha-or-kamakura

Mais ce n’est rien comparé à la taille du Daibutsu…

Le daibutsu

C’est un grand bouddha (c’est le sens du mot daibutsu) en bronze, assis. Il a été construit au XIIIe siècle et il a un succès colossal malgré son âge ! Les Japonais viennent lui faire des offrandes de fleurs, disposent des bâtons d’encens comme on le voit souvent à l’entrée des temples. Il mesure plus de 11m de haut (rien que ses oreilles sont plus grandes que la plupart des hommes puisqu’elles mesurent 1,90m !) et pèse 122 tonnes.

On peut visiter l’intérieur du bouddha, je l’ai fait mais je n’ai pas trouvé que cela apportait grand chose. Des sortes de fenêtres d’aération existent à l’arrière, dans le dos du Daibutsu. 

daibutsu-dos-kamakura

Cependant, malgré ses imposantes dimensions, je n’ai pas trouvé qu’il était « lourd ». Au contraire, sa posture et ses yeux clos, sa place au milieu de la verdure lui donnent une certaine élégance, et n’étaient les touristes très nombreux, il inciterait certainement à la méditation.

Le bord de mer

Du temple de Hase-Dera, on grimpe la colline et on aperçoit la mer.

vue-mer-kamakura-1

Il est très agréable d’aller flâner au bord de l’eau à la belle saison. même si l’endroit est très venté (on y voit d’ailleurs de nombreuses planches à voile filer à toute vitesse), j’adore sentir le sable craquer sous mes pieds, ça m’évoque les vacances.

cote-pacifique-kamakura

C’est vrai que lorsque l’on vit à Tokyo, on en oublierait presque que le Japon est une île bordée de côtes magnifiques ! Les autochtones, eux ne s’y trompent pas et se jettent parfois dedans tout habillés, même lorsque l’eau est encore froide… Vous croyez qu’on leur dit qu’il existe des maillots de bain ?  😀 

kamakura-plage

Infos pratiques : 

Il est illusoire de croire que l’on peut visiter tous les temples en une journée. Pour se rendre à Kamakura depuis Tokyo, prendre la ligne JR jusqu’à Kita-Kamakura pour être au plus près du temple Engaku-ji. Après cette visite, reprendre le train jusqu’à Kamakura et poursuivre jusqu’à Hase pour aller admirer le Daibutsu et le temple Hase-Dera (là où il y a le beau jardin japonais et les ombrelles 😉 )

L’entrée des temples est payante mais peu chère, environ 300 Yens par personne (=moins de 3 euros).

Connaissez-vous Kamakura ? Cette petite visite vous a-t-elle plu ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

15 commentaires sur “Kamakura

  • 31 janvier 2017 à 14 h 17 min
    Permalink

    Cette ville a l’air vraiment magnifique! J’aimerai beaucoup la visiter! Merci pour les photos!
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

  • 31 janvier 2017 à 14 h 47 min
    Permalink

    C’est en effet un site vraiment à découvrir, très riche culturellement. À très bientôt !

  • 31 janvier 2017 à 15 h 07 min
    Permalink

    Bravo pour ton reportage !
    Les temples sont magnifiques avec toute cette verdure autour. Le bouddha est imposant !
    Est ce que les japonais aiment aller autant à la plage que nous les français ? est-ce une destination de vacances ? et font-ils eux aussi bronzette sur le sable 😉 ?

  • 31 janvier 2017 à 18 h 55 min
    Permalink

    Merci ! Ah oui le Bouddha est vraiment impressionnant ! Pour ce qui est de la plage, même si les Japonais partent dans les stations balnéaires pour leurs (rares) vacances, ils se mettent nettement moins à faire la crêpe sur la plage que les occidentaux. Il y en a, bien sûr, mais les Japonais ont tendance à beaucoup se protéger du soleil. En été, alors que la chaleur est accablante, certaines femmes mettent par exemple des gants très longs, pour ne pas bronzer + ombrelles + visières très longues. Je pensais que seules les femmes âgées faisaient ainsi, mais j’en ai vu des jeunes aussi. Du coup, elles ont souvent une peau magnifique et très peu ridée, même à un âge avancé, et il est difficile pour nous occidentaux de leur donner un âge. À mon avis, elles veulent rivaliser avec le Bouddha en terme de longévité 😉 !

  • 1 février 2017 à 1 h 38 min
    Permalink

    Kamakura revenait très souvent durant mes cours d’histoire du Japon ! J’ai entendu aussi que s’il fallait visiter un endroit au Japon c’était bien celui-ci. J’aimerais un jour pouvoir y aller. Panda et moi on apprécie beaucoup les temples colorés Coréens et Chinois mais on apprécie aussi la beauté d’un temple qui est beau naturellement comme celui que tu nous a montré au dessus. Ca donne vraiment envie !

  • 1 février 2017 à 9 h 29 min
    Permalink

    Si tu viens au Japon, je pense que ce site devrait vous plaire à toi et Panda : il est beau et reposant, au milieu de la nature, loin du béton et de la modernité. Et c’est si près de Tokyo !…

  • 1 février 2017 à 11 h 05 min
    Permalink

    Ah vraiment, si tu as le temps, vas-y pour une journée, je pense que c’est une destination qui mérite le détour. Toutefois, fais attention à arriver assez tôt le matin car au Japon la nuit tombe très tôt comparativement à la France et les temples ferment entre 16h et 17h environ, selon les saisons.

  • 1 février 2017 à 11 h 23 min
    Permalink

    Très joli ! Je n’ai jamais mis les pieds à Kamakura et je pense que ce n’est pas pour demain, mais nous prendrons a priori un petit bol d’air japonais du côté de Kyoto en octobre prochain, j’en trépigne déjà d’excitation !

  • 1 février 2017 à 11 h 31 min
    Permalink

    Oh super que vous veniez au Japon ! Kyoto est splendide, je comprends que tu piaffes d’impatience ! J’attends d’y retourner au printemps pour faire un ou même deux billets dessus, j’ai adoré, mais n’ai pas pu tout voir. J’y suis allée avec mes parents lorsqu’ils sont venus me voir et ils ont trouvé que Kyoto méritait à elle seule un voyage au Japon… et je pense qu’ils ont raison !

  • 1 février 2017 à 12 h 41 min
    Permalink

    C’est magnifique !
    Comme j’aimerai aller au Japon….
    Merci de nous faire voyager à travers ces billets.

  • 1 février 2017 à 12 h 48 min
    Permalink

    Eh bien je te souhaite de pouvoir y aller un jour, c’est vrai que c’est un pays fascinant, à la fois beau et intéressant, et tellement surprenant pour les occidentaux que nous sommes !

  • 2 février 2017 à 10 h 57 min
    Permalink

    Un merveilleux souvenir !

  • 2 février 2017 à 11 h 49 min
    Permalink

    Oui ! J’espère y revenir au printemps, lorsqu’il fera moins froid 😉

  • Pingback: Le bouddhisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *