Quelques jours à Luang Prabang, un joyau au coeur du Laos…

Luang-prabang-1

Petit week-end à Luang Prabang, ville située dans le nord du Laos.

Carte Laos

Le Laos est un pays d’Asie niché entre le Vietnam et la Thaïlande à plus de 9000 km de Paris. Il possède également des frontières avec la Chine, la Birmanie et le Cambodge. Contrairement à la plupart de ses voisins, il est dépourvu d’accès à la mer. Il vous faudra changer vos euros en kip et si vous souhaitez discuter avec les habitants, vous mettre au Lao. La religion dominante est le bouddhisme.

Luang Prabang se trouve à environ 350 km au nord de capitale, Vientiane. Pour y parvenir depuis Vientiane, on peut naviguer par le fleuve ou par les airs. Personnellement j’ai pris l’avion par manque de temps (j’aurais laaargement préféré un bateau sur le Mékong). Le paysage plein de reliefs aux alentours ne laisse pas le voyageur soupçonner l’existence d’un tel joyau au creux des montagnes. L’aéroport est vraiment microscopique et ne permet pas de présager les secrets que Luang Prabang va révéler.

La ville, très touristique, est bordée par le Mékong et compte plus de 50 000 habitants. Depuis 1995, Luang Prabang est classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Ce qui frappe en premier à Luang Prabang, c’est le calme, qui inspire une grande sérénité, non seulement aux nombreux moines que l’on rencontre mais aussi aux habitants (et aux touristes). L’atmosphère y est très agréable, on se sent tout de suite à l’aise et apaisé. Puis, au détour des rues, la beauté de la ville se dévoile.

Le Wat Sen (un wat est un lieu de culte) est impressionnant. Il se cache derrière des bougainvilliers magnifiques :

Luang-prabang-wat-sen

Le dragon veille sur les visiteurs qui doivent enlever leurs chaussures avant de pénétrer dans le Wat Sen.

luang-prabang-dragon

Beaucoup de moines, dans leur célèbre et magnifique robe orangée vivent là de manière frugale et simple, à l’écart de l’agitation, dans un environnement propice à la méditation. J’ai eu la chance de discuter avec deux moines novices et leur professeur d’anglais qui voulait que ses élèves s’entraînent à la conversation et qui m’a sollicitée pour un échange fort sympathique. Voici un petit résumé de ce qu’ils m’ont appris. Leur journée commence très tôt, vers 4 heures du matin par des prières. Puis, pieds nus, jeunes et vieux passent dans la rue principale pour faire l’aumône. Ils étudient et prient ensuite une grande partie de la journée et se couchent vers 21 heures. Ils n’ont pas l’occasion de voir leur famille bien souvent et j’ai pensé que cela devait coûter aux plus jeunes d’entre eux.

luang-prabang-moines

Dans les rues, on voit de nombreux marchands de fruits frais qui vous concoctent de délicieux jus de mangue ou de mélanges variés et colorés. Un pur régal ! Les enfants jouent dehors, des femmes reprisent ou tissent des vêtements, le temps là-bas semble s’allonger et on pourrait rester à Luang Prabang pour l’éternité.

luang-prabang-femme

De nombreux stūpa, petits édifices qui commémorent la mort de Bouddha, parsèment la ville, dans des espaces verts. Il est fréquent de voir devant les offrandes déposées par les gens. Une multitude d’autels bordent les routes et parfois, au détour d’un arbre, on peut surprendre des Bouddhas calmes et immobiles, parfois cachés parmi les arbres.


Demain, une petite excursion m’attend à quelques kilomètres… Heureusement, le marché de nuit qui s’étend sur plus d’un kilomètre au pied du Wat Sen rassemble un grand nombre de stands (et de touristes). Pour faire quelques achats-souvenirs avant de rentrer, c’est parfait ! J’achète un petit sac fait à la main, et des boucles d’oreilles artisanales et une guirlande décorative manufacturée pour mes enfants.

wat-sen-nuit-luang-prabang

Ce matin, je pars en tuk-tuk motorisé voir les chutes spectaculaires de Kuang Si et j’arrive à l’ouverture. Une réserve d’ours se trouve à l’entrée, puis un chemin en pleine nature guide mes pas. À quelques dizaines de mètres, je m’émerveille : l’eau de la première cascade est turquoise, aucun autre touriste n’est encore arrivé, j’ai l’impression que le site est tout à moi, quelle chance ! Cependant, la fraîcheur matinale ne me permet pas une petite baignade. Qu’à cela ne tienne, je poursuis mon chemin au milieu d’une végétation luxuriante.

Kuang-si-laos

C’est là que je comprends : plus on monte, plus les cascades sont grandes et spectaculaires. Et moi qui trouvais déjà que la première était splendide !

laos-kuan-si-2

Un succulent jus de mangue et quelques heures plus tard (le temps s’arrête ici aussi), au moment où les touristes arrivent je repars. À la sortie, des petites filles très souriantes cuisinent et vendent des repas.

laos-fillettes

La spécialité locale est le riz gluant. Même si l’adjectif « gluant » n’ouvre pas forcément l’appétit, je vous recommande vraiment d’y goûter. Non, non ce ne sont pas des asticots ! Dans les tons violets, ce riz est servi dans de petits récipients en vannerie et se mange à la main. C’est très bon, surtout accompagné du fameux lap, plat à base de poulet ou de poisson, préparé avec du citron, de la menthe et des épices. Une coupe de fruits et hop, il est hélas temps pour moi de rentrer.

Juste le temps d’admirer le soleil se coucher et la lune se lever sur le Mékong avant de quitter ces lieux enchanteurs. Luang Prabang mérite vraiment le détour, c’est un endroit exceptionnel !

luang-prabang-sunset

Infos pratiques

J’ai dormi à Lotus villa et en ai été très satisfaite : le petit déjeuner est très bon, copieux et servi dans un jardin très agréable, la chambre très propre et confortable ; j’ai déjeuné ou dîné un peu partout même à l’Éléphant Bleu (resto prétendument français mais où, je vous rassure, je n’ai goûté que la nourriture locale), au Coconut Garden etc. ; des jus de fruits frais sont vendus à chaque coin de rue, profitez-en ! À cent-cinquante mètres de la Lotus Villa, (sur la rue, à droite en sortant de l’hôtel, on entre par un jardin) j’ai testé le massage, il faut bien soutenir l’économie locale tout en se faisant plaisir !

Pour en savoir plus sur Luang Prabang sur le site de l’UNESCO

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

17 commentaires sur “Luang Prabang, Laos

  • 23 février 2016 à 11 h 17 min
    Permalink

    Wow ça donne envie… Mais juste un week-end ? Tu habites dans le coin ?

  • 23 février 2016 à 11 h 27 min
    Permalink

    Tant mieux si ce billet t’a fait rêver ! C’était pour un déplacement professionnel dans la capitale que je n’ai même pas pu visiter (une autre fois peut-être…), mais j’habite en effet au Japon, pas très loin. Je n’avais pas beaucoup de temps mais je me suis échappée un week-end.

  • 23 février 2016 à 13 h 25 min
    Permalink

    Magnifique! Je pensais arriver sur un blog littéraire uniquement et BAM je tombe sur ça en première page ;p
    Ca donne envie, c’est vraiment magnifique, beaucoup de choses se dégagent de ces photos

  • 23 février 2016 à 13 h 30 min
    Permalink

    Merci c’est très gentil, contente que ça te plaise. Les prochains billets porteront sur la Tunisie du nord, si ça te tente…

  • 29 février 2016 à 19 h 32 min
    Permalink

    Tes photos sont très jolies et me rappellent bien les couleurs de Luang Prabang, même si cette ville est touristique, j’y ai également trouvé du calme et grâce au fait qu’elle soit inscrite au patrimoine de l’Unesco, normalement, elle ne devrait pas connaître un développement trop anarchique. C’est marrant de voir dans ton article des phrases que j’aurai pu écrire car j’ai ressenti ce même bien être que toi dans cette petite ville.

  • 29 février 2016 à 22 h 30 min
    Permalink

    Merci pour ton commentaire ; c’est vrai que c’est une ville qui a un côté un peu magique par la sérénité qu’elle dégage. J’ai beaucoup aimé ce calme, la gentillesse des gens et la beauté du lieu.

  • 9 mars 2016 à 1 h 35 min
    Permalink

    Superbe !
    Je suis une grande fan de l’Asie 🙂

  • 9 mars 2016 à 1 h 57 min
    Permalink

    Merci pour ton commentaire. Si tu es une grande fan de l’Asie, d’autres billets devraient te plaire prochainement…

  • 9 mars 2016 à 2 h 01 min
    Permalink

    J’y suis allée plusieurs fois (tu peux retrouver les billets sur mon blog si ça t’intéresse rubrique « Pérégrinations de globe-blogueurs ») mais je ne m’en lasserai jamais !
    Vivement le prochain voyage !

  • 9 mars 2016 à 2 h 09 min
    Permalink

    Je vais aller voir cela de près. Je ne sais pas encore si je vais programmer l’Asie pour le mois d’avril ou de mai, j’hésite encore, mais a priori, j’essaierai de publier un billet voyage tous les mardis.

  • 11 mai 2016 à 12 h 55 min
    Permalink

    Nous nous rendrons très bientôt au Laos,
    du coup je garde ton article sous la main pour notre passage là-bas ! Les cascades sont vraiment splendides, bravo pour les photos !

  • 11 mai 2016 à 13 h 22 min
    Permalink

    Merci beaucoup ! Le Laos est magnifique. Je vous souhaite de bien profiter de votre séjour là-bas, je vous suivrai par le blog 😉

  • 3 juin 2016 à 10 h 13 min
    Permalink

    Hello! Merci pour cet article intéressant.
    Tu sais me dire si les taxis/tuk tuk sont chers?
    J’aimerais également aller aux cascades, mais je me demande ce qui est mieux: aller en tuk tuk ou louer un scooter?
    Merci d’avance pour ta réponse 🙂
    Laura

  • 3 juin 2016 à 10 h 25 min
    Permalink

    Si tu prends un tuk-tuk directement, ça ne te coûtera pas trop cher. passer par une « agence » sur place revient plus cher, on a demandé à plusieurs d’entre elles. Moi, j’étais avec une copine, alors ça permet de diviser les frais. Mais pour toute la journée (le conducteur t’attend pendant ta balade pour te ramener ensuite), c’était franchement raisonnable. Nous sommes parties assez tôt le matin et heureusement qu’on avait un gilet car il faisait un peu frais à tous vents dans le tuk-tuk. Nous n’avons pas cherché à louer de scooter, mais les routes ne sont pas toujours en très bon état, on y a croisé des animaux de labour sur la voie et on a trouvé très bien de s’en remettre à notre chauffeur ! Bonne visite 🙂

  • Pingback: Vientiane - Bibliblog

  • 29 novembre 2017 à 10 h 25 min
    Permalink

    Oh la la les souvenirs pour moi! J’y suis allée en 2008 et j’ai adoré cette ville que j’ai effectivement trouvée très paisible et sereine! Nous sommes allés aux chutes en kayak et nous nous y sommes baignés! Merci pour le retour dans le temps!

  • 30 novembre 2017 à 12 h 59 min
    Permalink

    Avec plaisir ! Tes messages étaient tous dans mes spams !! Certains d’entre nous se sont baignés mais l’eau était terriblement froide. Et comme il faisait très chaud, la différence de température était criante 🙂 Je suis allée deux fois dans cette ville et j’ai adoré mes deux (courts) séjours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *