Key Biscayne Miami

En fait il existe deux villes distinctes : Miami et Miami Beach. Nous avons passé deux jours dans la capitale de la Floride. 

Miami

Nous logeons dans le quartier d’affaires, le financial district. Les buildings sont immenses et beaucoup sont en construction. Pas grand monde dans les rues. En même temps, c’est compréhensible, la ville n’est pas belle, du moins dans ce quartier, et il n’y a rien à voir ici de particulier, exceptés les reflets de gratte-ciel sur d’autres buidings.

Comme ce coin-là nous déçoit un peu, nous décidons de partir dans le quartier cubain, Little Havana. Nous choisissons de partir à pied malgré la chaleur, pour sentir l’atmosphère de la ville, et passons par les quartiers plus populaires. On aperçoit les buildings au loin, mais ici on est dans la vraie vie, loin du monde de paillettes. Les gens nous dévisagent, peu habitués à voir des touristes perdus dans ces coins-là. Certains vivent dehors, les maisons me semblent grandes et les allées sont bordées d’arbres. 

Little Havana

Heureusement qu’il y a les palmiers pour faire diversion, mais je trouve que « cela ne casse pas trois pattes à un canard » comme on dit par chez moi. Arrivés dans Little Havana, nous assistons à un regroupement de quartiers où les habitants jouent aux dominos dans une atmosphère plutôt joyeuse et festive. Même la télé est là pour filmer. J’aime ces ambiances où l’on vit dehors, on discute le bout de gras dans la rue, même avec des inconnus. Mais si vous étiez venu là pour améliorer votre anglais, la Floride n’est certainement pas la bonne destination : ici on vous accueille et vous aborde en espagnol de préférence.

joueurs rues Miami Little Havana

L’emblème du quartier est le coq, on en voit tout au long de la fameuse rue Calle Ocho, ils sont magnifiquement décorés et tous différents.

coq little havana

Et ils ne sont pas les seuls à fumer le cigare :

Les murs de certaines rues sont parés de tags plus ou moins beaux et il existe un walk of frame dédié aux personnalités exclusivement cubaines (mais je n’en connais aucune). On a l’impression que les gens ne sont pas malheureux, ils semblent détendus mais il ne nous a pas été possible de parler vraiment avec eux.

Nous déambulons longtemps dans le quartier, le dépassons et dénichons un petit restaurant qui ne paie pas de mine mais qui s’avèrera très bon. Évidemment on mange cubain, je ne connaissais pas cette cuisine et je me suis régalée de fajitas de poulet : c’est sain, diététique et délicieux. 

Key Biscayne

De retour à l’hôtel, nous prenons la voiture et décidons d’aller voir la mer. Direction Key Biscayne ! 

key biscayne arrivée plage

Il s’agit d’une île en face de Miami (à un quart d’heure de route), qui propose une plage de sable blanc très belle et peu fréquentée — du moins comparativement à Miami Beach. On a pu se baigner (attention ce n’est pas surveillé) l’eau n’est pas très profonde et les palmiers qui bordent la plage sont majestueux. Nous arrivons en milieu d’après-midi, la lumière est très belle et la température douce.

Nous arpentons la plage, l’air est doux, le sable tiède et c’est très agréable. comme on le voit sur les clichés, peu de monde à part les oiseaux et quelques familles ; c’est très calme et reposant : j’adore !

plage Key Biscayne3

Miami Beach

Le lendemain, nous voilà partis à Miami Beach. Le temps est très couvert, même s’il fait toujours chaud. On trouve un parking pas cher (1$/h) et nous voilà au bord de l’eau. Mais sincèrement, j’ai été déçue, je n’ai pas trouvé ça terrible. D’abord, l’accès à la plage est flanqué d’un panneau pour le moins accueillant. Ensuite, rien pour se rincer après la baignade, pas de toilettes, des transats payants, bref, bof, bof. Bien sûr, la plage est immense, la mer turquoise, le sable très blanc et doux, mais les buildings tout le long gâchent le paysage. Franchement, la côte atlantique a des plages aussi longues, avec la forêt au lieu de barres de béton… Oui, je sais, je fais ma difficile, mais bon, même pas un beau maître-nageur en vue ! Quand je vous dis qu’il ne faut pas croire ce qu’on voit à la télé ! En revanche, je n’ai jamais vu autant de gens refaits d’à peu près partout où peut passer un bistouri. C’en est presque drôle. Je me suis rattrapée avec les mouettes. Je crois que c’est finalement ce qui m’a le plus plu à Miami Beach ! Le gros avantage est tout de même que l’on peut se baigner ici toute l’année car la température est toujours agréable.

Alors on profite tout de même de Miami beach, parce qu’évidemment, on se dit que cette plage que l’on a vue tant de fois dans des reportages ou des séries, ça y est, on y est, mais c’est de tout notre voyage ce que j’ai le moins apprécié. Ensuite on est partis faire un peu de shopping dans les rues (Collins Street notamment), mais nous n’avons pas fait « d’affaires ». En revanche, les flics à Miami, ce n’est pas que dans les séries ! On les a vus et entendus, toutes sirènes hurlantes.

Je suis peut-être difficile, mais je m’attendais à mieux. Peut-être que si le soleil avait été de la partie ce jour-là, j’aurais trouvé la plage plus belle et la journée plus agréable, mais sincèrement, j’ai préféré très largement Key Biscayne et ses palmiers à Miami Beach et ses buildings. Sauf la nuit, c’est vraiment impressionnant.

vue hotel1 nuit

Notre petit périple est terminé, nous reprenons l’avion demain matin très tôt. Nous en avons bien profité et ce séjour en Floride restera un excellent souvenir.

Informations pratiques : 

Nous avons loué un appart de luxe à Miami dans le quartier des affaires, 1451 Brickell by Miami Vacations Corp Rentals. Idéal pour une famille ou deux couples. 2 chambres, un salon, une vraie cuisine bien équipée, 2 salles de bains et 2 dressings. Vive les promos sur Internet ! 

Au pied de l’immeuble, un très bon resto cubain très copieux et abordableHavana 1957ainsi qu’une épicerie pour remplir le frigo, très pratique. Derrière l’immeuble, un resto plus chic le Novecento, qui était délicieux mais avec une musique un peu forte et une addition plus salée. 

Et vous, connaissez-vous la ville de Miami ? Qu’en avez-vous pensé ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

7 commentaires sur “La Floride : Miami

  • 26 avril 2016 à 14 h 42 min
    Permalink

    J’ai beaucoup appréciée cette série d’article qui m’a permis de redécouvrir certains lieux très agréables à voir. Malheureusement, je n’avais pas tellement apprécié Miami en raison de la chaleur insupportable – c’était en été – mais aussi parce que j’étais très jeune et que c’est davantage une ville avec des activités réservées aux adultes. Mais je reconnais que la plage était magnifique! 😀

  • 26 avril 2016 à 14 h 52 min
    Permalink

    Merci pour ton message ! Moi non plus ce n’est pas Miami qui m’a le plus marquée, malgré la longueur de la plage et la douceur de la mer, mais ce voyage en Floride était vraiment très sympa, et une pause soleil au coeur de l’hiver était bien appréciable. J’espère que les prochains billets « voyage » te plairont aussi… Bisous !

  • 26 avril 2016 à 21 h 29 min
    Permalink

    Moi j ai beaucoup aimé les Keys ….et ses coquillages …..Bonne route et merci pour l info pour l appart ….

  • 27 avril 2016 à 1 h 38 min
    Permalink

    Merci Caro ! Moi aussi j’ai préféré les Keys. Si vous allez à Miami, l’appart est vraiment extra, avec une vue sur Miami la nuit absolument imprenable. Gros bisous !

  • 10 octobre 2016 à 20 h 05 min
    Permalink

    Je suis très tentée par Miami (mon chéri pas du tout) car, parait il, l’architecture art déco est assez présente, mais je t’avoue, j’ai peur d’être déçue car contrairement à New York, je ne sais pas trop s’il y a des quartiers comme Brooklyn qui sont un peu plus chaleureux. A vrai dire, je ne sais pas vraiment qu’est ce qu’on peut y faire mais comme tu le dis, cette ville a réussi à véhiculer une image sympa alors que la réalité peut être décevante. Je pense que si j’y vais, ça sera plus un passage avant de visiter les Keys.

  • 11 octobre 2016 à 7 h 18 min
    Permalink

    Disons que tu pourras toujours te baigner, quelle que soit la saison, c’est le gros privilège de la Floride. Après, j’ai largement préféré Key Biscayne qui est juste à côté, beaucoup moins bling-bling et où l’eau est tout aussi chaude. Pour les quartiers sympas, je ne suis pas restée assez longtemps à Miami pour te conseiller, mais Little Havana est sans doute beaucoup moins tape-à-l’oeil, plus authentique et festive. Très honnêtement, je me doutais que Miami ne m’enchanterait pas, mais si tu vas dans les Keys, tu vas en prendre plein les mirettes, c’est vraiment très beau.

  • Pingback: La Floride : Les Everglades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *