propreté

On entend souvent que le Japon est un pays très propre, et c’est vrai. Les touristes s’en étonnent car il y a sans doute assez peu de pays aussi propres. Moi-même, lorsque je suis arrivée, j’ai été (très agréablement) surprise de monter dans des rames de métro immaculées, de marcher sur des trottoirs sans la moindre déjection canine etc. Et pourtant, il y a très rarement des poubelles dans les rues. Alors comment font les Japonais pour parvenir à maintenir Tokyo dans un tel état de propreté ?

D’abord, il semble que tout vienne de l’éducation reçue. Dès l’enfance, on apprend aux petits à respecter leur cadre de vie et à nettoyer après soi. Je vous avais mis un lien dans mon billet sur les enfants vers une vidéo montrant de jeunes écoliers nettoyer leur classe à la fin des cours. Ici, ça ne choque personne que les enfants lavent ce qu’ils ont pu salir dans la journée, ce serait le contraire qui pourrait choquer ! De même, on voit les gens nettoyer les espaces communs en pleine journée : les employés des transports publics, bien sûr, mais également chaque habitant qui balaie devant sa porte, au sens propre.

Nettoyage-metro-japon

Par exemple lorsqu’il y a du vent, toutes les petites mamies de mon quartier (j’habite un quartier de vieux) sortent leur balai et s’appliquent consciencieusement à ne laisser aucune feuille morte devant chez elles. Parfois, je trouve cela complètement vain puisque dix minutes après, il faut recommencer : de nouvelles feuilles ont atterri devant chez soi…

Même les chantiers, très fréquents à Tokyo puisque l’on ne cesse de démolir et de reconstruire des maisons, sont d’une propreté incroyable. Les ouvriers ne laissent rien traîner, des toilettes mobiles sont installées le temps des travaux, et chaque soir, tout est parfaitement nettoyé (et rangé).

Nettoyage-chantier-japon

Ensuite, les Japonais sont habitués à garder sur eux un déchet dans leur sac à mains, et ils le mettent à la poubelle une fois arrivés chez eux. Les ordures sont ramassées par de minuscules camions-poubelles bleus et il n’existe pas de container pour mettre ses ordures dehors. Je ne vous dis pas les odeurs dans les maisons quand vient l’été et qu’on ne dispose pas de bacs fermés pour déposer ses poubelles !… Il existe un tri des déchets, et même là, on ne dirait pas qu’il s’agit de poubelles tant les Japonais disposent avec soin leurs ordures et attachent par paquets ce qui peut l’être. Voyez par exemple ma voisine qui a déposé sa poubelle « papiers-cartons ». C’est à vous filer des complexes ! Moi, j’entassais tout le papier d’une manière un peu bordélique, maintenant, je classe soigneusement et pas un papier ne dépasse, je me japonise sacrément 😉 !

Poubelle-papier-rangee

Cependant, si vous cherchez vraiment une poubelle, vous pourrez en trouver : regardez du côté des distributeurs de boissons ou des combinis, il y en a très souvent à côté.

Dans la rue, les maîtres nettoient toujours derrière leur toutou préféré, rappelez-vous la douche pour animaux que je vous avais présentée dans un précédent billet sur les chiens. Ils ont toujours un sac en plastique et une bouteille d’eau pour rincer après leur animal. Et dans certains immeubles où les animaux sont autorisés, ils n’ont toutefois pas le droit d’être par terre dans les parties communes (d’où les fameuses poussettes à chiens) !

La propreté est visible aussi dans les endroits publics : des distributeurs de solution hydro-alcoolique et de lingettes sont à disposition partout, comme par exemple à l’entrée de certains magasins, dans les banques, dans les écoles etc. Ainsi, lorsque vous faîtes vos courses au supermarché, avant et/ou après avoir emprunté un caddy, vous pouvez vous désinfecter les mains, les essuyer et jeter le papier absorbant dans une poubelle placée juste en dessous. Regardez plutôt : 

Proprete-japon

Il n’y a pas que les lieux qui doivent être nettoyés, mais aussi, bien sûr, les corps. L’hygiène est capitale, comme dans la plupart des pays. Il faut dire que dans un pays riche comme le Japon (ou la France), c’est facile d’avoir accès à de l’eau propre etc. ce qui évidemment n’est pas le cas partout dans le monde. Dans les onsen par exemple, il est impératif de se nettoyer très consciencieusement avant de s’immerger avec les autres. Ce qui est vraiment normal, je trouve. Je n’ai jamais compris comment on pouvait barboter dans sa crasse, alors dans celle des autres encore moins 😉 ! Les seules personnes que j’ai vues et qui étaient sales au Japon étaient de malheureux SDF. Évidemment, ils n’ont pas la possibilité de se laver dans la rue.

Les Japonais ne sentent jamais mauvais, à croire qu’ils ne transpirent pas comme les autres individus. Même en été quand il fait très chaud et qu’ils ruissellent littéralement, ils ne dégagent jamais d’odeurs nauséabondes, contrairement aux occidentaux. Mais comment font-ils ? J’ai testé leur déodorant, et franchement, ça n’a pas été une réussite, c’est pire qu’avec un déo normal ! Du coup je ramène les miens de France… et je ne connais toujours pas leur secret.

Comme tout le monde, j’aime les choses et les gens propres. Mais parfois, je me dis que les Japonais sont vraiment obsédés par la propreté, un peu maniaques sur les bords. Les gants blancs de certains chauffeurs de taxi, le masque au moindre éternuement, l’inconvenance de se moucher en public, c’est peut-être un peu obsessionnel. 

すごい, non ? Et vous, ne trouvez-vous pas que la propreté au Japon, c’est un tout petit peu trop ?

Facebooktwitterpinterestmail

20 commentaires sur “La propreté au Japon

  • 7 mars 2018 à 10 h 18 min
    Permalink

    C’est carrément un autre monde ! Si je comprends bien la propreté fait partie intégrante de l’éducation Japonaise. Je me demande ce qu’ils pensent de nous quand ils viennent en France.

    Réponse
    • 7 mars 2018 à 13 h 36 min
      Permalink

      Tu as vu ça ? Je me pose exactement la même question que toi, et je crains fort que les Japonais ne soient très choqués par la saleté qu’ils peuvent trouver dans certains endroits de France…

      Réponse
  • 7 mars 2018 à 14 h 59 min
    Permalink

    Je passe peu en ce moment mais je decouvre avec plaisir ce billet qui me rappelle plein des petites habitudes de mes amis japonais 🙂 …
    J’en profite car j’avais une question sur l’inconvenance de se moucher en public… Que font les gens, du coup, en cas d’urgence?… En Thailande, se moucher etait tres mal vu mais du coup tout le monde reniflait. En est-il de meme « chez toi »?
    Une belle journee 🙂

    Réponse
    • 7 mars 2018 à 15 h 38 min
      Permalink

      C’est gentil de passer tout de même, je sais que tu es en plein changement et que tu as sans doute beaucoup à faire (c’est ce qui m’attend aussi bientôt, j’appréhende déjà). Alors pour répondre à ta question, oui, les Japonais reniflent (c’est insupportable !) et se mouchent dans les toilettes. Passe une très bonne journée !

      Réponse
  • 7 mars 2018 à 15 h 41 min
    Permalink

    Tout est donc rangé, trié, nettoyé .. et dans leur tête sont-ils pareils ? 😉 Je ris mais je sais que j’aimerai vivre dans un pays aussi clean car je suis un peu accro à l’hygiène et à la propreté !!

    Réponse
    • 7 mars 2018 à 18 h 40 min
      Permalink

      😀 ! Oui, je pense que dans leur tête aussi, tout est parfaitement classé. Même si je trouve que c’est parfois un peu too much, je reconnais que j’apprécie beaucoup de vivre dans un univers propre… mais aseptisé, faut pas exagérer 😉 Belle journée Brigitte !

      Réponse
  • 7 mars 2018 à 20 h 06 min
    Permalink

    clairement un autre monde
    les pauvres le choc qd ils sont en France
    le choc doit être rude sortie de Roissy
    la France pays du raffinement lool

    Réponse
    • 8 mars 2018 à 8 h 44 min
      Permalink

      Ah oui ! Bon, il faut admettre qu’en France, la propreté dans certaines villes laisse parfois à désirer. Je me souviens que la première fois que je suis rentrée après une année au Japon, on avait loué une voiture et sur la route, les gens devant nous ont ouvert leur vitre et jeté un paquet vide de biscuits. Avec mes enfants et mon mari, on est restés estomaqués ! Si peu de savoir vivre chez certains… C’est pour ça que je parlais de l’éducation : aucun enfant japonais ne pourrait faire une chose pareille !

      Réponse
  • 8 mars 2018 à 13 h 10 min
    Permalink

    Publier un article avec un retard d’un jour, c’est du propre ! De quoi bouleverser le rythme biologique de (certains de) tes lecteurs 😀 ! Qu’on se rassure, c’était juste pour le jeu de mot 😀 !
    C’est vrai que vu de France, une telle propreté fait rêver. Cela dit, je ne pense pas que la France soit le pays le plus sale au monde (on ne peut pas être champion partout non plus 😀 ). On a encore un certain nombre de progrès à faire. Je te rejoins sur l’éducation. Pour moi, c’est fondamental, et malheureusement elle ne semble pas la chose la mieux partagée (Descartes va rougir en lisant ce blog).
    Très bonne journée !

    Réponse
    • 8 mars 2018 à 23 h 31 min
      Permalink

      Hahaha ! En ce moment, j’ai un peu de mal à m’occuper du blog (il n’y aura pas d’article mardi, pas le temps car en déplacement) mais évite d’en faire des insomnies 😉
      Oh je suis bien d’accord avec toi, la France est un pays propre… si on ne la compare pas au Japon 😀 ! Ici, c’est l’obsession de la propreté. Je suis actuellement dans un autre pays asiatique et… ça n’a rien à voir (et j’ai vu bien pire) ! Bonne soirée !

      Réponse
  • 9 mars 2018 à 15 h 37 min
    Permalink

    Bon, allez avoue maintenant: tu es sponsorisée par l’office de tourisme de Tokyo! C’est impressionnant ce que tu nous décris! J’aurais des complexes à avoir un japonais comme voisin avec nos poubelles qui débordent! Les pauvres doivent halluciner lorsqu’ils viennent en France!

    Réponse
    • 11 mars 2018 à 23 h 35 min
      Permalink

      Oui, je crois qu’ils doivent trouver que la France est un beau pays…mais pas très propre, selon leurs critères. Et comment as-tu deviné que j’étais sponsorisée pour l’office du tourisme ? #rire

      Réponse
  • 13 mars 2018 à 8 h 41 min
    Permalink

    Tout cela me plairait beaucoup car j’aime aussi la propreté et je trouve qu’en France dans beaucoup de lieux elle laisse à désirer. Pour les poubelles il y a une amélioration très nette dans les villages où les bacs sont enterrés. C’est vrai que cela oblige les gens à amener leurs poubelles mais le fait que cela ne soit plus dans la rue change les choses. En ce qui concerne la transpiration je crois que la nourriture saine avec beaucoup de légumes, de céréales et peu de produits carnés doit y faire pour beaucoup…Non ? Mais ce n’est que mon avis.
    Bon mardi et merci pour ce reportage très intéressant

    Réponse
    • 15 mars 2018 à 13 h 18 min
      Permalink

      C’est vrai que c’est très agréable, et d’ailleurs les touristes sont souvent surpris et admiratifs de voir une ville aussi grande et aussi peuplée rester propre alors qu’il y a très peu de poubelles.
      Peut-être que la nourriture plus saine a une incidence sur la transpiration, mais les Japonais mangent beaucoup moins de légumes que nous (ou du moins que moi !). En revanche, ils consomment très peu de sucre et mangent beaucoup moins en quantité que les occidentaux. Cela influe sans doute sur leur métabolisme et donc leur transpiration, je ne sais pas trop.

      Réponse
  • 16 mars 2018 à 2 h 57 min
    Permalink

    Purée, j’avais raté cet article !!! What ?! En tout cas, c’est très intéressant la façon dont tu le racontes, et j’ai bien rigolé sur le recyclage de ta voisine… je crois qu’elle n’aimerait pas venir chez moi ! Comme tu dis, y’a de quoi te filer des complexes !
    Je pense que tu es en déplacement en ce moment, on essaie de papoter à ton retour ? Y’a du nouveau pour nous (et non, je ne dirai rien ici, même sous la torture !) et j’ai hâte de savoir pour vous !!! Des bisous ma Sandra !

    Réponse
    • 17 mars 2018 à 13 h 20 min
      Permalink

      Tu as vu juste, je viens de rentrer et j’ai très hâte de savoir ce que tu as à me raconter !! Je t’écris un mail très vite, bisous ma Sophie !

      Réponse
  • 17 mars 2018 à 18 h 42 min
    Permalink

    Je te confirme que les Japonais sont assez choqués par la saleté en France comparé à leur pays : quand j’étais étudiante, j’ai croisé quelquefois des étudiants japonais et un des rares reproches qu’ils avaient à faire à la France, c’était celui-là ! Sachant qu’ils sont assez pudiques et qu’ils n’ont pas dit ça méchamment, je ne veux pas savoir ce qu’ils en pensent réellement…

    Mais je trouve leurs principes de propreté plutôt sympa ! Au-delà de l’obsessionnelle, ça serait pas mal d’éduquer nos enfants comme ça (ce n’est pas près d’arriver…). L’exemple le plus frappant, c’est le fait que les petits Japonais nettoient eux-mêmes leur classe… Ca éviterait peut-être un certain mépris de la part des nôtres envers le personnel qui nettoie ! Ca leur éviterait peut-être aussi de faire n’importe quoi parce que « de toute façon, la femme de ménage est là pour ça »… Ils y réfléchiraient peut-être à deux fois avant de faire une connerie !

    Réponse
    • 21 mars 2018 à 10 h 43 min
      Permalink

      Ah je suis bien d’accord avec toi sur les principes éducatifs. Mais imagine qu’on impose ça en France, ce serait le tollé : « on exploite les enfants, ils sont trop petits pour faire le ménage » et j’en passe. Et pourtant, ici, ça fonctionne, et vraiment bien, même ! Je suis sûre que les Japonais sont très choqués quand ils voient les crottes de chiens, les poubelles qui débordent, les gens qui s’en moquent éperdument… mais ils sont trop polis pour nous critiquer ouvertement 🙂 !

      Réponse
  • 1 avril 2018 à 11 h 32 min
    Permalink

    c’est sans doute assez obsessionnel. mais mais mais! que ce doit être agréable de déambuler dans un telle propreté. sans être japonaise ni obsédée, je pratique certaines choses que tu décris et ça ne me paraît pas si compliqué : je ramasse tout papier et/ou déchet qui serait arrivé devant chez moi par le vent par exemple; je pratique le tri sélectif depuis un bail, bien avant les bacs; pas question de jeter quoi que ce soit par terre dans la rue, il m’arrive même de ramasser un emballage si je suis près de ma voiture par exemple et je le jette chez moi, bref, de tout petits gestes. pour l’apprentissage par les enfants je trouve ça très bien, outre le propreté ça créerait sans doute un esprit de groupe, d’appartenance qui ne serait pas de trop surtout en ces temps de tentation communautaire. bon, j’ai lu que tu allais partir du Japon et ça m’embête beaucoup! 🙂 « heureusement » j’ai du retard dans la lecture des article sur ce pays, j’aurai de la réserve; et ensuite je découvrirai??? un autre pays; la France peut-être? 😀

    Réponse
    • 5 avril 2018 à 5 h 53 min
      Permalink

      Merci pour ton long commentaire ! Oui, il est très agréable de vivre dans une atmosphère propre. Comme toi, je pratiquais déjà avant bon nombre de petits gestes qui sont autant de façons de participer à un environnement sain. Le fait d’éduquer les enfants à cela est pour moi aussi primordial, ce sont eux, les adultes de demain !
      Pour ce qui est de la suite de mes aventures, c’est pour l’instant top secret, mais ce que je peux déjà te dire, c’est que ce sera une autre expatriation… Je suis cependant encore au Japon pour quelques mois et j’ai encore plein de choses à partager. À suivre 😉

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.