Des jours d'une stupéfiante clarté, d'Aharon Appelfeld

C’est l’abominable meurtre antisémite récent, celui de la malheureuse Mireille Knoll qui m’a donné envie de lire cet auteur. Pour ne jamais oublier à quoi peut conduire la haine de l’autre, de celui qui est différent, celui qui n’est pas comme nous en raison de sa couleur, de sa religion, de son handicap, que sais-je encore. La mort récente d’Aharon Appelfeld aussi m’a poussée à lire Des jours d’une stupéfiante clarté. J’ai pensé que c’était le bon moment de le découvrir. Enfin, la traductrice dont j’avais aimé l’écriture dans Jacob, Jacob et que j’ai eu l’occasion de rencontrer le temps d’une conférence est très sympathique, alors je n’ai pas hésité, j’ai acheté le roman. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Supplément au voyage de Bougainville de Denis Diderot

Cela faisait longtemps que je voulais relire cet essai. Je n’en avais gardé à peu près aucun élément et pour une relecture, à quelques rares passages près, j’ai eu l’impression de découvrir complètement une œuvre. Dans le cadre de mon challenge « Au fil des siècles », j’en ai fait mon livre du XVIIIe siècle. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La Louve de Paul-Henry Bizon

Pour cette rentrée littéraire j’avais choisi un premier roman d’une écrivaine dont j’ai été très déçue. Pour ne pas rester sur un échec, j’ai alors tenté un autre premier roman d’un nouvel écrivain. Comme d’habitude, je n’ai pas lu la 4e de couverture, je ne savais donc à quoi m’attendre et j’imaginais, en raison du titre, un roman de terroir ou sur une mère-poule. Mais ce roman ne correspond pas à ce à quoi je m’attendais et m’a bien surprise. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Ma part de Gaulois, de Magyd Cherfi

C’est encore mon amie Sandrine qui m’a suggéré ce roman. Il raconte une tranche de vie du jeune Magyd, un arabe des cités nord de Toulouse. On plonge dans la vie de la cité au début des années 80, au moment où Giscard va laisser sa place à Mitterrand. Cette année-là, le héros passe son bac et c’est le premier beur de la cité à le faire. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Le temps est assassin, de Michel BussiMa copine Laurence m’avait conseillé Nymphéas Noirs que j’ai lu juste avant de commencer mon blog. J’avais été assez bluffée par la construction très originale du roman. Je m’étais dit que je lirais bien une autre œuvre de cet auteur. Puis, ma fidèle lectrice Brigitte (dont vous pouvez admirer les photos ici) m’avait recommandé Le temps est assassin. Et hop, dans ma liseuse !

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail