maui-volcan

Voici la suite de nos aventures à Hawaii ! Nous quittons Big Island dont je vous ai parlé la semaine dernière pour nous rendre dans une toute petite île un peu plus au nord. Après une demi-heure d’avion à hélice, nous arrivons en soirée. Là, nous louons une jeep (2h d’attente montre en main chez Budget que je ne recommande donc pas alors que tout a été réservé et payé sur Internet), nous arrivons donc au coucher du soleil. Direction la plage. Il n’y a pas grand monde, c’est très calme. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Hilo, Big Island, Hawaii

Pour sortir du froid hivernal de Tokyo, nous avons voulu partir au soleil. Hawaii n’était pas ma destination favorite, je voulais aller en Nouvelle Zélande mais des tracasseries administratives nous en ont empêchés. Nous voici donc, à la dernière minute, en train de nous demander où nous pourrions bien aller. Des collègues me parlent d’Hawaii, archipel très prisé par les Japonais. Je m’en faisais une image très touristique qui ressemblait à Miami en Floride : un côté très surfait et superficiel. Mais j’ai été très agréablement surprise de découvrir des îles magnifiques, des endroits sauvages et préservés. Pourtant, nos n’avons eu que des galères pendant ce voyage, mais la beauté des lieux a escamoté nos ennuis. Je vous raconte. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Steinbeck-souris-hommesJ’ai lu ce roman pour la première fois lorsque j’étais au collège, en classe de troisième. C’est mon prof de lettres, l’excellent monsieur C. qui l’avait fait connaître à la classe. Je me souvenais de l’histoire, mais pas de la toute fin, et comme j’en avais gardé un bon souvenir, j’ai eu envie de le relire. Bien m’en a pris. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Lee-harper-oiseau-moqueurCe roman me faisait de l’œil depuis longtemps. C’est ma Sophie du fin fond de son Texas qui m’a décidée en me suggérant de le lire. Je n’avais aucune idée du thème (je ne lis jamais les critiques avant, quand je suis certaine de lire le livre un jour). Mais je partais avec un bon a priori puisque l’auteure était une amie de Truman Capote dont j’ai adoré De sang froid.

Bien m’en a pris (toujours écouter les copines). Ce roman est vraiment intéressant. Il raconte, du point de vue d’une très jeune narratrice de 6 à 8 ans surnommée Scout des événements du quotidien d’une famille américaine qui vit à Maycombe en Alabama dans les années 30.

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

On the road again

On ne peut pas évoquer un road trip sans parler de la route. Celles que nous avons prises étaient impressionnantes. D’abord par leur longueur : le ruban d’asphalte se déroule au milieu des forêts immenses, longe des lacs sublimes sur des distances énormes. Mais les routes elles-mêmes sont assez abimées.

Il faut dire que des camions dont on ne voit pas le bout circulent pour transporter le bois. Ils peuvent faire jusqu’à 44 tonnes et ont des remorques d’une longueur infinie. Et ça, ça ne doit pas arranger le bitume.

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Voici le programme après la visite de la si belle ville de Québec. D’abord visite d’une communauté amérindienne, ensuite halte sur l’île d’Orléans, et enfin arrêt à Baie Saint-Paul.

Rencontre avec des Hurons à Wendake

Nous avions hésité à y aller car le principe des « réserves » d’êtres humains nous déplait. Cependant, après diverses recherches sur des guides, nous avons voulu aller à la rencontre des premiers habitants d’Amérique du Nord. Et bien nous en a pris !

Une surprenante amérindienne (blonde aux yeux bleus) nous accueille avec une joie non dissimulée ; elle est fière et heureuse de nous faire partager l’histoire des Hurons. Elle nous explique comment fonctionnait sa communauté et comment elle vit aujourd’hui. Cette rencontre a été passionnante et très instructive, nous ne regrettons pas d’y être allés malgré nos réticences initiales !

entree-wendake

Société matriarcale et matrilinéaire, les femmes ont la part belle, même si ce sont elles qui doivent porter les peaux d’animaux qui servent à dresser les tipis, car les hommes doivent être prêts à tuer un bison à tout moment.

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail