Les faux-monnayeurs d'André Gide

J’ai lu ce roman dans des conditions un peu particulières, c’est-à-dire de manière fractionnée et irrégulière et si je peux me permettre un conseil, ne suivez pas mon exemple. En effet, ce roman foisonnant de personnages, aux intrigues diverses et nombreuses n’est pas toujours facile à suivre : mieux vaut le lire d’une traite ou du moins de manière très régulière. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Supplément au voyage de Bougainville de Denis Diderot

Cela faisait longtemps que je voulais relire cet essai. Je n’en avais gardé à peu près aucun élément et pour une relecture, à quelques rares passages près, j’ai eu l’impression de découvrir complètement une œuvre. Dans le cadre de mon challenge « Au fil des siècles », j’en ai fait mon livre du XVIIIe siècle. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La 7e fonction du langage de Laurent Binet

J’avais beaucoup entendu de La 7e fonction du langage mais n’avais pas eu l’occasion de lire ce roman à sa sortie. Mieux vaut tard que jamais, j’ai fini par le découvrir. Outre le fait que ce roman m’a rappelé mes lointaines années d’études au cours desquelles j’ai eu l’occasion d’étudier Barthes et un peu de linguistique, j’ai sincèrement pris plaisir à me plonger dans une Histoire pas si lointaine et dans une histoire agréable pleine de rebondissements et de réflexions sur la matière du roman. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

L'ordre du jour, d’Éric Vuillard

Je n’avais jamais rien lu de cet auteur. Lorsque les résultats du Goncourt sont tombés, je me suis dit que j’allais lire ce roman dont j’ignorais tout. Loin de la France, j’ai parfois l’impression de vivre dans une grotte ; je ne savais pas du tout quel était le sujet de l’intrigue, puisque comme à mon habitude, quand je pense que je vais lire un roman, je me garde bien de lire la quatrième de couverture et les critiques qui ont été faites pour ne pas me laisser influencer. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La joie, de Charles Pépin

Lorsque j’ai vu ce titre, La joie, j’ai tout de suite eu envie d’acheter ce roman ; pourtant, je n’en avais jamais entendu parler et je ne connaissais pas l’auteur, même de nom. S’agirait-il d’un roman feel good ? Oui mais pas seulement, c’est aussi d’un certaine façon un roman philosophique. Je ne regrette pas de l’avoir téléchargé. Je l’ai lu en une soirée, complètement emportée. Il s’agit d’une réécriture moderne de l’Étranger de Camus, divisée en plusieurs parties aussi. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La Louve de Paul-Henry Bizon

Pour cette rentrée littéraire j’avais choisi un premier roman d’une écrivaine dont j’ai été très déçue. Pour ne pas rester sur un échec, j’ai alors tenté un autre premier roman d’un nouvel écrivain. Comme d’habitude, je n’ai pas lu la 4e de couverture, je ne savais donc à quoi m’attendre et j’imaginais, en raison du titre, un roman de terroir ou sur une mère-poule. Mais ce roman ne correspond pas à ce à quoi je m’attendais et m’a bien surprise. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail