La joie, de Charles Pépin

Lorsque j’ai vu ce titre, La joie, j’ai tout de suite eu envie d’acheter ce roman ; pourtant, je n’en avais jamais entendu parler et je ne connaissais pas l’auteur, même de nom. S’agirait-il d’un roman feel good ? Oui mais pas seulement, c’est aussi d’un certaine façon un roman philosophique. Je ne regrette pas de l’avoir téléchargé. Je l’ai lu en une soirée, complètement emportée. Il s’agit d’une réécriture moderne de l’Étranger de Camus, divisée en plusieurs parties aussi. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La Louve de Paul-Henry Bizon

Pour cette rentrée littéraire j’avais choisi un premier roman d’une écrivaine dont j’ai été très déçue. Pour ne pas rester sur un échec, j’ai alors tenté un autre premier roman d’un nouvel écrivain. Comme d’habitude, je n’ai pas lu la 4e de couverture, je ne savais donc à quoi m’attendre et j’imaginais, en raison du titre, un roman de terroir ou sur une mère-poule. Mais ce roman ne correspond pas à ce à quoi je m’attendais et m’a bien surprise. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La disparition de Josef Mengele, d'Olivier Guez

J’avais mis ce roman de la rentrée littéraire 2017 sur ma petite liste parce que comme beaucoup de lecteurs, je suis fascinée par les méchants. Toutefois, je n’aime pas spécialement le gore et je pensais donc que le titre évoquant une disparition, je n’aurais pas à lire le contenu exact et exhaustif des horreurs perpétrées par le nazi mais ce qu’il est advenu de lui après la guerre. Et j’avais raison. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

3 jours et une vie dePierre Lemaitre

Je n’avais jamais lu de roman de Pierre Lemaître dont j’ai pourtant entendu grand bien. Lorsque mon amie Sandrine m’a donné celui-ci, je l’ai ouvert avec un a priori très positif, en raison des louanges que j’avais entendues au sujet de l’auteur. Je n’ai pas réussi à le lâcher et l’ai dévoré. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail