Duras Barrage contre le Pacifique

Enfin un livre de Duras que j’ai pris plaisir à lire ! Après avoir lu deux fois l’Amant il y a longtemps et plus récemment Moderato Cantabile, je n’avais pas une très bonne image de cette auteure. Mais, si je n’ai pas aimé les deux précédemment cités, j’ai apprécié celui-ci, roman à la fois sociologique et d’apprentissage, sans doute d’inspiration largement autobiographique. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

viel-article-353-du-code-penal

Quand vous lisez « Article 353 du code pénal », il y a plusieurs solutions : soit vous êtes étudiant en droit, et vous pensez « ça va être génial ». Soit vous n’êtes pas étudiant en droit. Ce qui est mon cas. Passée ma première surprise (s’agirait-il d’un truc aussi indigeste que le vrai code pénal ?) je me suis dit que l’auteur et l’éditeur avaient finalement bien réussi leur coup : j’avais très envie de savoir de quoi un tel roman pouvait bien parler avec un titre pareil… Je n’avais jamais entendu parler de l’auteur et sincèrement, ce fut une très belle découverte. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

echenoz-envoyee-speciale

Je n’avais jamais rien lu de cet auteur que j’ai donc découvert parce qu’on m’a prêté ce roman. Je n’ai pas la possibilité de discuter souvent littérature de vive voix ici, alors je m’étais dit que ce serait l’occasion puisque c’est un Français de Tokyo qui me l’a proposé. Une de mes grandes amies, Hélène, l’avait bien aimé aussi, alors je pensais qu’il pourrait me plaire. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Benacquista-romanesqueRomanesque. Encore un étrange roman. En ce moment, j’ai l’impression d’être abonnée à des écrits très particuliers. Romanesque est un roman double, fait de dualités souvent antithétiques. Deux personnages unis puis séparés tentent de se retrouver. Deux conceptions de la vie : ceux qui font partie du groupe et ceux qui s’en excluent. Deux ennemis : Dieu et le Diable. Deux époques : aujourd’hui et le Moyen-Âge. Deux histoires qui s’entremêlent mais en même temps ne font qu’une. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail