Zweig-lettre-inconnue

Ça fait longtemps que je voulais découvrir un classique germanique, mais je n’avais pas réussi à m’y résoudre. J’étais attirée par Zweig parce qu’il était ami de Romain Rolland qu’on ne lit je crois plus du tout et c’est un tort – j’ai adoré Jean-Christophe. Il a aussi connu Strauss, Freud, Verhaeren, bref je me suis dit : quel homme ! Comme je ne suis hélas pas germaniste, j’avoue que j’étais cependant un peu effrayée, ne serait-ce que par ce nom, pourtant court mais qui possède un z et un w dans le même mot ! Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Bondoux Mourlevat et-je-danse-aussi

Mourlevat et Bondoux nous proposent un roman épistolaire moderne et très sympathique. Un des deux personnages principaux s’appelle Pierre-Marie Sotto ; il est un auteur célèbre d’une soixantaine d’année, a écrit une douzaine de romans et a même reçu le prix Goncourt ; il se trouve dans une impasse créative. Il reçoit un jour une grosse enveloppe kraft et pensant qu’il s’agit d’un manuscrit, envoie un mail à l’expéditrice Adeline Parmelan, pour lui expliquer qu’il n’est pas éditeur, qu’il ne souhaite pas ouvrir l’enveloppe mais la lui renvoyer si elle accepte de lui donner son adresse postale. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail