Zweig-lettre-inconnue

Ça fait longtemps que je voulais découvrir un classique germanique, mais je n’avais pas réussi à m’y résoudre. J’étais attirée par Zweig parce qu’il était ami de Romain Rolland qu’on ne lit je crois plus du tout et c’est un tort – j’ai adoré Jean-Christophe. Il a aussi connu Strauss, Freud, Verhaeren, bref je me suis dit : quel homme ! Comme je ne suis hélas pas germaniste, j’avoue que j’étais cependant un peu effrayée, ne serait-ce que par ce nom, pourtant court mais qui possède un z et un w dans le même mot ! Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Claudel-arbre-toraja

Ce court roman de Philippe Claudel raconte une petite tranche de vie, parsemée de réflexions sur la condition humaine. Le narrateur est un réalisateur parisien d’une cinquantaine d’années qui a du mal à vieillir et à voir la mort approcher. Il raconte alors ses difficultés et son envie de faire un nouveau film. Sa relation avec Eugène, son producteur et ami de longue date sur laquelle repose essentiellement le roman, nous est présentée au moment où Eugène apprend qu’il est atteint d’un cancer et où le narrateur doit l’accompagner dans cette épreuve. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Autissier soudain seuls

Ce beau roman vraiment très intéressant est composé de deux parties. Il m’a été recommandé par une amie il y a déjà plusieurs mois et lorsqu’elle m’en avait parlé, le sujet m’avait paru assez attirant. Autant je connaissais le parcours assez exceptionnel de navigatrice d’Isabelle Autissier, autant j’ignorais tout de son activité littéraire, n’ayant encore jamais rien lu d’elle. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Azzeddine Bilqiss

C’est encore mon amie Sandrine, toujours de bon conseil, qui m’a recommandé cette lecture. Dans ce roman intense, Saphia Azzeddine s’attaque à un sujet aussi terrible que délicat et hélas encore parfaitement d’actualité. L’histoire s’ouvre sur le procès de Bilqiss, jeune femme musulmane dans un pays gouverné par des fondamentalistes. Ce procès est apparemment perdu d’avance puisque la salle d’audience réclame à grands cris la lapidation de l’accusée. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

 

Otages intimes Benameur

Etienne est reporter de guerre et a été fait prisonnier pendant plusieurs mois lors d’un événement qu’il couvrait. Le roman commence au moment de sa libération à laquelle il n’ose croire. Nous suivons le long cheminement du journaliste qui retrouve les siens et se remet peu à peu : cette terrible expérience lui fait découvrir alors beaucoup sur lui-même et sur la nature humaine. Écrit au présent, on sent combien les questions soulevées dans ce roman sont intemporelles et universelles. L’écriture, rude et intense au départ lorsqu’il est encore otage suit le chemin d’Etienne vers la liberté, et devient de plus en plus poétique au fil des pages.

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail