Flaubert Salammbo, roman historique

J’ai lu plusieurs fois Madame Bovary à différentes époques de ma vie et j’ai trouvé ce roman très intéressant à chaque lecture. Je me souviens avoir lu le début de Salammbô il y a longtemps mais ne l’avais pas fini. J’ai donc souhaité recommencer cet ouvrage avec la ferme intention de me laisser emporter par la beauté de la langue. En effet, la première phrase que je connais par cœur depuis longtemps m’avait subjuguée : Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Zola-assommoir

L’Assommoir est assurément un roman majeur de la littérature française. Pourtant, le titre d’emblée pourrait accabler le lecteur qui imaginerait ce livre comme un excellent somnifère. Il n’en est rien, au contraire. Dès les premières pages, on est happé par la vie de Gervaise. L’héroïne de ce roman a une vingtaine d’années au début de l’histoire. C’est une jeune et jolie blonde, boiteuse, qui travaille comme blanchisseuse à Paris. Elle s’occupe de ses deux enfants et attend Lantier, leur père, jeune homme inconstant et paresseux. Lorsqu’il quitte Gervaise, celle-ci, courageusement tâche d’avancer dans la vie, et s’établit bientôt avec le zingueur Coupeau.

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

musset-badine

Pour le classique du mois, j’ai choisi cette fois-ci une pièce de théâtre. J’ai relu avec un plaisir toujours aussi grand cette pièce de Musset que j’avais découverte il y a longtemps au lycée. C’est un court drame romantique en prose et en 3 actes, dont l’intrigue est assez simple. Le Baron veut marier son fils Perdican avec la cousine du jeune homme, Camille, qui sort du couvent. Mais très vite, le Baron est déçu : autant Perdican semble heureux de retrouver Camille qui fut sa partenaire de jeux lorsqu’ils étaient enfants, autant la jeune fille affiche une froideur et une dureté incompréhensible à l’égard de son cousin. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Balzac Père Goriot

Ce célèbre roman maintes fois commenté est un des nombreux tomes de l’ensemble que l’on appelle La Comédie humaine. Balzac voulait nous peindre la société de son époque de manière réaliste. Même si la vie a bien changé depuis ce temps, c’est un roman très intéressant pour des lecteurs d’aujourd’hui, car il dépeint surtout la nature humaine et donc des caractères intemporels et universels. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail