picto-toilettes-japon

Oui je sais. Un article sur les toilettes japonaises c’est bizarre. Je vais même vous mettre des photos et une vidéo, si, si ! Vous vous posez sans doute des questions sur ma santé mentale. Je vous rassure : même si je suis névrosée comme tout le monde, je vais très bien, merci ! Si j’ai décidé de consacrer un article sur les toilettes au Japon, c’est parce que ça ne fonctionne pas comme chez nous, mais alors pas du tout. C’est sûr, c’est trivial, mais cela fait partie de mon quotidien comme du vôtre.

Les toilettes publiques

D’abord, il faut savoir qu’on trouve des toilettes publiques absolument partout : dans toutes les stations de train ou de métro, dans un grand nombre de combinis, dans les centres commerciaux etc. Aucun risque de se trouver avec une envie pressante sans solution rapide. Ce qui est différent de la France, c’est que ces toilettes publiques extrêmement nombreuses sont toutes gratuites et la plupart du temps propres. Très propres. On y trouve toujours du papier et très souvent du savon. Ce n’est que dans les très grandes stations qui voient défiler plusieurs millions de personnes par jour (oui oui, vous avez bien lu) que parfois, la propreté n’est pas au top. Mais par rapport à la France, c’est incomparable.

Il existe deux sortes de toilettes publiques, l’une à la mode japonaise et l’autre à la mode occidentale, même si cette dernière prend le pas sur la traditionnelle. Quelle différence les sépare ? Les toilettes japonaises sont basses, un peu comme les toilettes « à la turque ». Voici à quoi ça ressemble (j’ai pris cette photo dans une station de métro) : 

toilettes-japon-japanese-style

La première fois que j’en ai utilisé, je ne savais pas trop dans quel sens il fallait se mettre, car le papier était sur le bord latéral. Heureusement, on trouve des tutoriels pour les gens comme moi pas très dégourdis.

tuto-wc-japon

Mais le plus drôle, c’est de voir les tutoriels pour les toilettes occidentales qui me sont évidemment familières. Jugez plutôt ! Ça m’a fait mourir de rire !

tutoriel-WC

Sérieusement, il y a des gens qui auraient l’idée de s’accroupir sur la lunette comme sur la dernière photo ??? J’imagine le gars qui a posé pour ces clichés… Lui aussi a dû bien rigoler !

Dans les toilettes publiques, il est fréquent de trouver un distributeur de produit désinfectant pour nettoyer la lunette avant de poser son auguste derrière dessus. Dans celles des restaurants, on peut aussi trouver des serviettes hygiéniques, des cure-dents, et même des cotons-tiges à disposition. Incroyable, non ?

Une partie est réservée, côté femmes, pour se repoudrer le nez et croyez-moi, les Japonaises s’en donnent à coeur joie pour se remaquiller dans ce boudoir où souvent tout est prévu, même la place pour poser son sac à main et son parapluie. À l’intérieur des cabines pour femmes, on voit également presque toujours un porte-bébé, ce que je trouve vraiment utile et bien pensé. 

porte-bebe-wc-japon

Les toilettes privées

On sait que les Japonais sont amateurs de haute technologie et cela vaut aussi pour les toilettes. Aussi dingue que cela puisse paraître, c’est limite s’il ne faut pas bac + 12 pour comprendre à quoi servent tous ces boutons. Non, non, vous n’êtes pas dans le cockpit d’un A 380, mais juste dans mes toilettes :

boutons-toilettes-japon

Lorsque vous vous asseyez la première fois, quelle surprise de sentir vos petites fesses… au chaud ! La lunette est chauffée, quel luxe ! Prenant mes toilettes pour une playstation, la première fois j’ai appuyé partout pour voir ce que ça donnait (je vous rappelle que mes capacités en japonais sont limitées et que par conséquent, les indications dessus ne m’aident pas vraiment). Mais on trouve parfois des notices dans certaines toilettes publiques : 

notice-toilette

Premier essai, un bouton permet de faire le bruit d’une cascade d’eau. En effet, au Japon, il est très impoli et gênant que l’on puisse vous entendre faire pipi (et je ne parle pas du reste). Du coup, un bruit assez fort de chasse d’eau peut être déclenché. Il paraît que les Japonaises, lorsqu’elles vont en France, ne trouvant pas l’équivalent, tirent la chasse pendant qu’elles font pipi.

Ensuite, la plupart des toilettes sont équipées d’un système de jet hygiénique pour vous laver avant de vous essuyer : vous pouvez régler l’orientation du jet (vers les fesses ou devant), la température, la puissance, bref, c’est tout un programme ! Un bouton sert même à désodoriser les toilettes, je vous assure, c’est hyper sophistiqué !

Lorsque vous tirez la chasse, un système ingénieux et écolo vous permet de vous laver les mains tout en remplissant la chasse pour la prochaine utilisation. Démonstration :

D’autre part, au Japon, toujours pour des raisons d’hygiène, on n’entre pas au petit coin avec ses chaussons, mais on utilise des pantoufles qu’on ne chausse que pour les toilettes. Voici une photo (prise pourtant dans un endroit public où des chaussons en plastique étaient à la disposition des usagers des toilettes). C’est assez rare dans les lieux publics mais chez les gens, c’est comme ça que ça se passe :

chausson-toilettes-japon

À noter que le papier toilette est une des choses qui manque le plus, paraît-il, en cas de catastrophe majeure. Dans la crainte d’un gros séisme, les gens font donc des provisions importantes, pour ne pas se trouver démunis. Enfin c’est le fabricant TOTO qui a le quasi monopole de fabrication des toilettes, elles sont toutes estampillées de ce nom assez drôle pour les Français que nous sommes.

Bon, un petit conseil pour terminer : si vous cherchez des WC au pays du soleil levant, voici la phrase à apprendre : sumimasen, toïre wa doko desuka ? (Où sont les toilettes s’il vous plaît ?)

Alors, ces toilettes japonaises, qu’en pensez-vous ? すごい, non ?

Découvrez aussi :

Les toilettes japonaises
Facebooktwitterpinterestmail
Étiqueté avec :    

29 commentaires sur “Les toilettes japonaises

  • 24 janvier 2017 à 9 h 03 min
    Permalien

    je suis admirative devant ces toilettes. Mais quelle classe ! Les notices explicatives valent de l’or. Par contre je ne suis pas fan pour passer les pantoufles des autres, je préfère garder mes chaussures si cela ne te dérange pas 😉 Merci pour ce super article, j’ai adoré. bonne journée à toi

  • 24 janvier 2017 à 9 h 13 min
    Permalien

    Koooaaa ??? Ne pas mettre les chaussures exprès aux toilettes ? N’y pense même pas ! De toute façon tu ne peux pas garder tes chaussures puisque tout le monde se déchausse en entrant dans une maison (et dans certains lieux publics) alors sous peine de voir ton hôte se faire hara-kiri, tu enfiles les chaussons s’il te plait 😉 Les Japonais ont un grand sens des zones propres et des zones moins propres d’une maison. 🙂
    Je suis tout émue car tu as écrit le 1000e commentaire de mon petit blog, alors un gros bisou Stéphanie !

  • 24 janvier 2017 à 9 h 14 min
    Permalien

    Han j’adore les toilettes japonaises ! Sérieusement je voudrais la même chose chez moi ! (Je parle des WC privés multi-fonctions bien sûr.) Quand j’étais à Kyoto, j’ai fait en sorte de pouvoir en essayer et qu’est-ce que c’est bien pensé je trouve. Le coup de la lunette chauffée alors qu’il faisait un froid de canard, c’était particulièrement magique ! 😀

  • 24 janvier 2017 à 9 h 37 min
    Permalien

    Ah moi aussi je suis fan de ces toilettes et je me demande comment je ferai pour m’en passer quand je quitterai le Japon… Surtout la lunette chauffée, j’adore aussi surtout en ce moment parce que ça caille sévère et vu que les maisons sont super mal isolées, il fait un tout petit peu moins froid aux toilettes 😉

  • 24 janvier 2017 à 9 h 55 min
    Permalien

    J’attendais avec impatience que tu nous parles des toilettes japonaises 🙂 C’est un sujet très intéressant !! On en parle souvent dans des documentaires. J’admire la propreté des japonais dans ces lieux tant fréquentés et leur discrétion côté « bruit ». Tout est bien pensé chez eux.
    En France, les toilettes ne sont pas toujours au top côté hygiène, et pour nous les femmes c’est compliqué 😉 Lorsque je travaillais, le cabinet de toilette était proche de mon bureau, souvent j’étais gênée pour la personne qui était dedans !! inévitablement on participait à l’action 😉
    La gratuité aussi est un plus au Japon !
    Quand est-il de leur hygiène corporelle : bain ou douche ?? 🙂
    A bientôt.

  • 24 janvier 2017 à 10 h 11 min
    Permalien

    Ah c’est sûr, ils ont pensé à tout ! Ils sont d’une telle pudeur et d’une telle discrétion que ça n’est pas étonnant. Pour ce qui est de l’hygiène, les Japonais prennent des douches pour se laver, et des bains pour se détendre après s’être parfaitement nettoyés de la tête aux pieds. Cela dit, je faisais déjà ça en France car j’ai toujours trouvé répugnant de macérer dans sa crasse (même si elle est très relative). Je ferai un billet sur les bains et les onsens un de ces quatre ! À bientôt !

  • 24 janvier 2017 à 10 h 25 min
    Permalien

    J’adore ! Et moi aussi je tire la chasse pendant que je suis aux toilettes pour ne pas qu’on m’entende. C’est très gênant ! Super cet article !

  • 24 janvier 2017 à 12 h 45 min
    Permalien

    Merci Frau ! Tu es toute japonaise alors 😉 Moi, la première fois que j’ai appuyé sur cette touche, c’était dans des toilettes publiques, ça a fait un boucan terrible, genre un barrage qui a cédé, et je me suis dit que les gens allaient s’imaginer plein de choses pour un simple petit pipi de rien du tout. J’étais super gênée en sortant et me suis promis de ne plus toucher à tous ces boutons avant de comprendre ce qu’ils signifiaient… 🙂

  • 24 janvier 2017 à 14 h 29 min
    Permalien

    Les Japonais ont tout compris. Très pratiques ces notices explicatives – dans certains cas ça peut aider.
    Par contre tous ces boutons ça me ferait un peu peur.
    La propreté des toilettes publiques est un luxe pour nous, Français!

  • 24 janvier 2017 à 15 h 09 min
    Permalien

    Tu as raison mais c’est bien dommage que ce soit un luxe. C’est tellement plus agréable et surtout plus sain d’utiliser des toilettes propres ! J’ai lu que certaines personnes en France, notamment les jeunes dans les établissements scolaires se retenaient d’aller aux WC quand c’est sale, ce qui entraîne des infections urinaires et autres problèmes de santé.

  • 24 janvier 2017 à 15 h 31 min
    Permalien

    Effectivement c’est une expérience unique d’aller aux toilettes au Japon même si personnellement j’ai horreur de poser mon derrière sur une lunette chauffée (ça doit être mon côté sparte, je préfère le frais aux fesses). Pour ce qui est du mode d’emploi pour les toilettes occidentales, ça ne m’étonne pas du tout : en Chine il y a les mêmes absolument partout tout simplement parce que dans les campagnes il n’y a que des toilettes à la turque et que quand les ruraux viennent en ville en général ils s’accroupissent sur le bord de la cuvette des toilettes faute d’imaginer comment faire autrement (on trouve d’ailleurs régulièrement des empreintes de pied en soulevant la lunette, même à Shanghai). La position est pourtant bien périlleuse, mais les chinois sont imbattables en acrobatie non ? 😉

  • 24 janvier 2017 à 16 h 03 min
    Permalien

    Hahaha ! Tu m’as bien fait rire avec les acrobaties chinoises ! Je pensais que la position à adopter sur des toilettes occidentales était évidente, mais je vois que non ! Ils doivent bien rire de nous qui ne savons pas forcément dans quel sens utiliser les leurs. Ça ne doit pas être très pratique quand même de s’accroupir si haut ! Comme quoi, les tutoriels sont très utiles, dans les deux cas 😉 !

  • 24 janvier 2017 à 16 h 21 min
    Permalien

    Je savais qu’on se déchaussait avant d’entrer dans une maison, mais j’ignorais qu’il y avait aussi des pantoufles « spéciales toilettes » !
    Merci de nous faire découvrir le Japon en tant qu’habitante, c’est toujours passionnant 🙂

  • 24 janvier 2017 à 18 h 37 min
    Permalien

    Merci pour ton message ! Je suis contente si cette expérience « de l’intérieur » t’intéresse. J’ai encore plein de choses à partager, si bien que parfois, je ne sais par où commencer 😉 Très bonne journée !

  • 24 janvier 2017 à 19 h 43 min
    Permalien

    Ha ha je vais potasser tout ça avant ma venue à Tokyo en juin!!! Les toilettes c’est tout un programme lorsque l’on est à l’étranger, je pense que c’est un point quand même important à aborder parce que on est tous obligé d’y passer. Les japonais sont vraiment soucieux de l’hygiène non? Je me demande comment ils se sente lorsqu’ils visitent la France et j’espère qu’ils ne croiseront jamais des toilettes indiennes! ^^

  • 24 janvier 2017 à 22 h 42 min
    Permalien

    Rhooo, tu viens à Tokyo bientôt ? Chouette ! Ben comme ça, tu sauras demander les toilettes et ne seras pas affolée en voyant tous ces boutons ! Oui, les Japonais sont très soucieux de l’hygiène et heureusement parce que comme ils sont très nombreux, les épidémies pourraient galoper très vite s’ils ne portaient pas de masque et ne se lavaient pas les mains 45 fois par demi-journée. 😉 Sur ce point, je me suis bien japonisée 😉 Bon séjour à Tokyo et n’hésite pas à me faire signe quand tu seras là si tu as besoin/envie !

  • 25 janvier 2017 à 1 h 42 min
    Permalien

    Pour ce qui est du squat sur les toilettes occidentales ne plaisante pas car beaucoup de Chinois le font n’étant pas habitué à ce genre de toilettes à l’extérieur, d’ailleurs cette notice est très souvent voire tout simplement à leur attention… Je rêve d’une notice qui dit de mettre le papier dans les toilettes ! Malheureusement en Chine, les canalisations sont tellement mauvaises que le papier doit être jeté dans la poubelle qui ne contient même pas de couvercle bref l’odeur est une vraie infection ! Non 8 mois plus tard je ne m’y fais toujours pas !
    Et moi je suis comme les Japonaises j’ai horreur qu’on m’entende aux toilettes. Au début je mettais mon pauvre Panda dehors car je ne supportais pas l’idée qu’il puisse m’entendre. Maintenant ça va mieux mais je me sens toujours pas bien quand je suis aux toilettes !

  • 25 janvier 2017 à 2 h 47 min
    Permalien

    J’ignorais que les Chinois avaient des toilettes basses et ne savaient pas utiliser les nôtres, c’est Tara et toi qui me l’apprenez. Pour ce qui est du papier, ici aussi les canalisations sont étroites, plus qu’en France en tout cas, mais on jette quand même le papier dans la cuvette. Mais aux Philippines, il fallait le jeter dans une poubelle, ce qui en plus de sentir affreusement mauvais, n’est pas hygiénique du tout !!
    Quant aux bruits, bien sûr personne n’aime être entendu mais là, c’est un bruit très fort qui sort de leur appareil, et vraiment, tu peux avoir une bonne tourista sans que personne ne s’en rende compte alentour !

  • 25 janvier 2017 à 9 h 19 min
    Permalien

    ah oui j ai en ai tellement entendu parler de ces toilettes japonaises
    c est une autre monde vraiment
    on moins y a des explications si tu n as pas compris
    les notices déjà pr des simples choses ça m fait peur

  • 25 janvier 2017 à 10 h 50 min
    Permalien

    Oui c’est dingue comme le Japon est devenu à la mode en quelques années : tous le monde mange des sushis et tout le monde a entendu parler des fameuses toilettes japonaises !
    Cela dit, concernant les notices je te comprends : je frémis à chaque fois que j’en ai une en japonais entre les mains : quand il y a des dessins, ça va, mais sinon, Google translate est mon ami, même si on ne peut pas lui faire entièrement confiance car parfois il traduit des trucs vraiment bizarres ! 😉

  • 25 janvier 2017 à 12 h 08 min
    Permalien

    Un article très marrant et intéressant! Je serai évidemment plus à l’aise dans ceux à l’occidentale mais les traditionnels ont l’air plus propres que ceux à la turque.
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

  • 25 janvier 2017 à 12 h 12 min
    Permalien

    Merci ! Oui, les toilettes sont toujours très propres qu’elles soient traditionnelles ou occidentales, les Japonais ont un grand sens de l’hygiène, ce qui est très appréciable ! À bientôt !

  • 25 janvier 2017 à 17 h 48 min
    Permalien

    Ah ah, la photo du gars qui s’accroupit sur les toilettes occidentales ! J’ai éclaté de rire !!!

    Je me souviens très bien de mon premier pipi dans des toilettes au Japon, c’était à l’aéroport de Tokyo. J’avais tellement halluciner sur tous ces boutons que j’en avais fait un film pour le montrer à mon mari qui m’attendait vers les bagages 🙂 Ici aussi il y a des toilettes de partout et toujours propres, ça me fait toujours drôle quand je vais en France d’ailleurs, moi qui ait toujours envie de faire pipi !

    A bientôt 🙂

  • 25 janvier 2017 à 23 h 33 min
    Permalien

    Moi aussi, quand j’ai vu cette photo prise un peu à l’extérieur de Tokyo, j’ai cru mourir de rire mais d’après les commentaires précédents, il semble qu’en Asie ce soit utile, car les gens sont plus habitués à des toilettes basses.
    C’est vrai que les toilettes, c’est plus ou moins sophistiqué mais c’est toujours propre et quand je rentre en France j’ai honte : les touristes qui viennent visiter notre terre natale doivent trouver qu’on est vraiment très sales… Cela dit, au Japon il y a toujours un personnel très nombreux pour nettoyer et personne ne méprise leur travail. La mentalité est très différente. À très bientôt !

  • 26 janvier 2017 à 13 h 42 min
    Permalien

    une cuvette chauffée !!! mon rêve !!! j’avoue :je mets les mains entre la cuvette et mes cuisses même lorsque je suis chez moi…… si seulement on pouvait importer ces toilettes en France… les pauvres japonais en visite à Paris ou en France doivent être horrifiés !

  • 26 janvier 2017 à 15 h 36 min
    Permalien

    Oui, je pense qu’ils trouvent la France très sale comparativement au Japon, où étonnamment il y a très peu de poubelles dans les rues. Cependant, ceux que je rencontre ont soit très envie d’aller visiter la France ou se déclarent enchantés s’ils y ont séjourné (mais est-ce vrai ou de la simple politesse, difficile à savoir…) En tout cas, je doute que l’on trouve des toilettes plus sophistiquées et plus propres ailleurs qu’au Japon 🙂

  • 27 janvier 2017 à 16 h 50 min
    Permalien

    j’ai adoré le porte-bébé car quando on sort toute seule avec notre progéniture, c’est pas toujours facil d’aller au toilette.

  • 27 janvier 2017 à 23 h 27 min
    Permalien

    C’est vrai, moi aussi j’ai trouvé ça bien pensé surtout que les mamans ont rarement une poussette avec elles (peu pratique dans le métro) alors elles utilisent des porte-bébés ventraux même jusqu’à tard et ne savent pas quoi faire de leur petit pour aller aux toilettes.

  • Ping : Trekking dans la jungle laotienne - Bibliblog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *