La semaine dernière, petit coup de nostalgie en rentrant de France, je vous avais parlé des choses qui me manquaient de mon sol natal. Mais depuis maintenant 3 ans et demi que je vis au Japon, je dois reconnaître qu’il y a des aspects de la vie japonaise qui me séduisent. Voici le top 10 de ce qui ne me manque pas du tout :

1 ) La pluie quasi permanente du Sud-ouest (amis palois ou bordelais, vous savez de quoi je parle, je crois…) Ici, il fait très humide l’été, mais alors trèèèès humide, mais il ne pleut pas autant que dans mon sud-ouest chéri ! À Tokyo, les hivers sont très secs ; le soleil et le ciel bleu sont constamment au rendez-vous, et ça, ça me met une pêche d’enfer dès le matin pour toute la journée. Comparez avec chez vous ! 

meteo-tokyo-hiver

2 ) Les rues sales, les papiers gras et autres déjections canines dans les villes. Au Japon, il n’arrive jamais que l’on trouve des crottes de chien. Jamais, parce que les Japonais nettoient derrière leur animal. Je ferai un billet sur les animaux au Japon un de ces quatre.

affiche-chien

 

3 ) L’agressivité ou la stupidité des gens au volant qui sont évidemment les meilleurs conducteurs au monde et qui n’ont donc pas besoin de respecter le code de la route, eux. Plus de voiture au Japon = plus de stress 🙂 Quand nous sommes rentrés pour Noël nous avons loué une voiture et été klaxonnés par le type de derrière car nous n’avions pas démarré au feu vert dans la milliseconde. Idem l’été dernier, une femme a failli me rentrer dedans parce qu’elle envoyait un texto à 130 sur l’autoroute. C’est quoi le problème, les gens ? Faut se calmer et s’inscrire au yoga illico !

conducteurs-agressifs

4 ) Certains commerçants, rares heureusement, du genre Rottweiler qui vous aboient dessus si vous avez le malheur de demander, pourtant poliment, quand votre plat que vous attendez depuis une heure et demie sera servi (vécu il y a trois semaines en France). Au Japon, cela n’arrive jamais : le commerçant reste poli et aimable, quoi qu’on lui dise ou demande. Et il est très embêté s’il ne peut satisfaire le client. Voici une anecdote qui m’est arrivée : dans un magasin, après avoir cherché en vain, je demande dans mon excellent japonais 😉 s’il y a des chaussons. Le malheureux employé du supermarché cherche dans le rayon idoine que j’avais déjà arpenté, et d’un air dépité, m’annonce que non, il n’y en a pas. Il s’incline au moins 3 fois en répétant sumimasen (je suis désolé/excusez-moi) comme s’il était personnellement responsable d’une tragédie et je crains pour lui : il semble risquer le licenciement immédiat voire un hara-kiri. Du coup, depuis, j’hésite toujours à demander un produit…

5 ) Les reportages passionnants et inédits du style : Hollande couche-t-il avec Gayet ? ou encore, mon préféré parce qu’on y a droit tous les ans : C’est l’hiver, il fait froid, y a même de la neige qui tombe ! (Cet été j’aurai sans doute droit à : c’est l’été, attention, la canicule menace !) Ça vole haut, quels scoops ! En plus, on a la chance d’avoir les superlatifs adéquats, histoire de bien dramatiser l’info. J’imagine que ça existe aussi au Japon, mais comme je suis incapable de lire la presse, je suis sauvée. Parfois il y a du bon à être analphabète…

marronnier-meteo

6 ) La prise électrique qui manque ou qui n’est jamais au bon endroit. Ici, il y en a partout et 2 à chaque fois. Les prises ont des fiches plates comme aux USA mais dans les logements, ils ne sont pas radins avec le nombre !

7 ) La wi-fi nulle part ailleurs que chez soi et avec un débit lamentable. Ici à Tokyo c’est tout le temps, partout, dans le métro et dans les rues, et ça va à fond. Au pire on a la 4G, et elle marche vraiment bien. Je sais, je suis une geek, mais je me soigne, j’assume.

8 ) Les magasins qui ferment à 19 h, ou 20 h quand on a de la chance. A Tokyo, les combini, ne ferment jamais ; vous pouvez aller à 2 h du matin acheter le pack de lait que vous avez oublié, un en-cas, ou même, si l’insomnie vous guette, faire l’acquisition d’aiguilles et de fil, de piles, de dentifrice etc. On peut aussi y payer ses factures d’eau, de gaz, de téléphone (en pleine nuit pourquoi pas ?). Il y en existe un tous les 200 mètres environ. Ce sont les étudiants qui y travaillent le soir ou la nuit le plus souvent, ce qui leur permet de financer leurs études sans mettre en péril le sommeil des salariés habituels. Voici « mon » Family Mart, dans lequel je passe régulièrement en sortant du métro pour acheter une bouteille d’eau, ou autre babiole. Bon, je reconnais que j’y vais en journée, mais il m’est arrivé de m’y rendre assez tard parce que j’avais oublié du lait par exemple pour le petit-déjeuner. Idem quand vous rentrez de vacances par un vol tardif, vous pouvez trouver juste à côté de chez vous de quoi remplir le frigo pour le lendemain matin. Super pratique !

combini-tokyo

9 ) Les gens qui vous doublent alors que vous faites patiemment la queue, ou qui resquillent sans aucun scrupule. Au Japon, les gens sont TOUS bien élevés et jamais au grand jamais ils ne se permettraient de vous doubler impunément. Ici, on fait même la queue pour entrer dans le métro, et comme on est civilisés, on attend d’abord que les voyageurs soient sortis, on ne se rue pas dans le wagon en bousculant tout le monde et en créant un bouchon. Le civisme et la politesse, ça rend la vie tellement plus agréable !

queue-metro-tokyo

10 ) Le harcèlement téléphonique des appels commerciaux. Quelle joie de n’être plus dérangée constamment par des gens qui veulent absolument me vendre une subliiiime véranda (même si j’habite en appartement), un nouveau forfait Internet imbattable (mais puisque je vous dis que je suis chez Free !) ou une assurance forcément géniale ! Au Japon, je n’ai pas de téléphone fixe et personne ne m’enquiquine sur mon portable.

J’avais dit « le top 10 » mais il y a un prix spécial du jury, le top du top, le must, le nec plus ultra : c’est la tête de Pujadas que je voyais tous les soirs, Pujadas qui s’est donné pour mission de détruire absolument et irrémédiablement le moral de tous les Français de France et de Navarre. Et la voix d’outre-tombe de Charles Enderlin « envoyé spécial depuis la bande de Gaza » ; sûr et certain, si un jour on nous prédit la fin du monde, c’est Charles Enderlin qui fera l’annonce dans le monde entier, et Pujadas hochera la tête gravement, je vois d’ici le tableau, regardez !

Pujadas et Enderlin, même combat, et ex aequo pour la palme qu’ils remportent haut la main ! Bon, cela dit, ce pauvre Charles, je lui reconnais ses indéniables et grandes qualités journalistiques et son immense connaissance de régions du monde où il ne fait pas bon vivre, et j’imagine bien qu’il ne pouvait décemment pas en parler d’un ton léger. Mais ne plus voir/entendre les infos, ça enlève du stress. Bien sûr, je continue de m’informer et les nouvelles sont rarement réjouissantes, hélas, mais les lire dans la presse ne fait pas le même effet, et je n’ai pas besoin d’images pour imaginer l’horreur d’Alep. C’est anxiogène et démoralisant. Quand je rentrerai en France, je ne rachèterai pas de télé, on vit tellement mieux sans ! 

すごい, non ? Bref un pays propre et zen où les gens sont très polis, c’est vraiment très agréable ! Et vous, quelles sont les choses que vous avez du mal à supporter en France ?

Découvrez aussi :

C’est mieux au Japon : mon top 10 !
Facebooktwitterpinterestmail
Étiqueté avec :    

28 commentaires sur “C’est mieux au Japon : mon top 10 !

  • 17 janvier 2017 à 9 h 28 min
    Permalien

    ah les gens qui resquillent c est insupportable c est un vrai sport national en France
    j en ai encore été témoin il y a peu
    un pb sncf qui devient la routine malheureusement du coup obligé de se rabattre sur les bus mais les gens faisaient comme si plus de queue et vla qu’ils te passaient devant alors nous étions tous dans la même galère
    tu vois le genre
    qd je pense à mes 2 semaines en Californie c ‘était le luxe
    et les commerçants ou gens en face de public pas aimables ça craint un max
    c est svt, tu te demandes si tu les déranges
    je ne savais pas qu’il pleuvait autant dans le sud ouest ??

  • 17 janvier 2017 à 9 h 41 min
    Permalien

    C’est malheureusement vrai, ce que tu écris. Ici, la vie est plus simple parce que tu sais que les gens ne vont pas chercher à te faire du tort, mais au contraire ils vont essayer de t’être agréable. Du coup, tu n’es pas sur le qui-vive ou la défensive, c’est très apaisant.
    Quant au sud-ouest, il y pleut souvent mais j’adore quand même (#enmodechauvine), c’est très vert (ceci explique cela), très beau.

  • 17 janvier 2017 à 17 h 17 min
    Permalien

    Les français et les japonais n’ont rien en commun on dirait 😉
    Ce que je supporte le moins chez les Français c’est qu’ils sont toujours en train de râler , ils ne sont jamais contents et pointent plus le négatif que le positif dans toute situation !!
    Petite question : as-tu réussi à avoir des amis japonais malgré le barrage de la langue ?
    A bientôt.

  • 17 janvier 2017 à 18 h 17 min
    Permalien

    Ah c’est sûr, je trouve les Français bien râleurs et souvent maussades, à voir plus souvent le verre à moitié vide qu’à moitié plein. Je me demande si j’étais pareille avant mon départ…
    Pour ce qui est de se faire des amis japonais, c’est très difficile pour moi, d’autant que j’ai peu de Japonais parmi mes collègues. J’en ai une que j’aime beaucoup, mais elle parle couramment français et a longtemps vécu en France, alors je ne sais pas si ça compte, parce qu’en fait, elle connaît parfaitement les deux cultures. Sinon, à part elle, la barrière de la langue, hélas, ne simplifie pas les choses !

  • 17 janvier 2017 à 19 h 18 min
    Permalien

    Le point numéro 4 de ta liste m’a bien fait rire !

  • 17 janvier 2017 à 22 h 21 min
    Permalien

    😉 J’apprécie vraiment de faire mes courses ici parce que je sais que l’on ne va pas me traiter comme un chien. Un soir, j’étais dans un grand magasin et c’était l’heure de la fermeture : tous les employés saluaient les derniers clients en s’inclinant très bas pour nous remercier et nous dire au revoir ! Incroyable, non ?

  • 18 janvier 2017 à 3 h 32 min
    Permalien

    C’est fou comme le Japon me fait penser aux US ! Les serveurs hyper polis, le climat chaud et humide, les magasins ouverts 24/7, etc… Si tu savais comme tout ça ne me manque pas non plus de la France, voire me faire très peur si on doit rentrer un jour… On verra bien !

    En tout cas, mention spéciale pour le point bonus de Pujadas à la fin, j’ai trop rigolé ! Bon je n’avais pas la télé en France, mais j’avais accès aux journaux. Ici je n’ai ni la TV ni les journaux, et je choisis donc les informations que je veux voir. Quel stress en moins !

  • 18 janvier 2017 à 10 h 25 min
    Permalien

    Heu, pour le climat chaud et humide, c’est seulement en été car en ce moment, ça caille, même si on a un très beau soleil ! Comme toi, je me demande parfois comment je ferai pour me ré-adapter quand je quitterai le Japon…
    Concernant la télé, j’en avais une en France que j’utilisais très peu, mais essentiellement pour voir les infos. C’est en arrivant à Tokyo que je me suis rendue compte à quel point c’était finalement source de stress et de morosité. Exit la télé ! Bonne journée, Sophie !

  • 18 janvier 2017 à 12 h 29 min
    Permalien

    malheureusement, concernant la courtoisie, je ne peux pas dire la même chose de la Chine ! Parcontre il est vrai que certains restaurants sont ouverts H24 et qu’on trouve des 7 eleven ouverts jusqu’à très tard si ce n’est parfois toute la nuit !

  • 18 janvier 2017 à 13 h 08 min
    Permalien

    Je n’ai fait que deux brèves incursions en Chine mais effectivement, je n’ai pas trouvé que la courtoisie était autant de mise qu’au Japon. Je ne savais pas que les 7 eleven existaient aussi chez toi 😉

  • 18 janvier 2017 à 13 h 44 min
    Permalien

    Je suis bien d’accord avec toi pour les files d’attente, ici on est vraiment les rois du chacun pour soi (mais j’ai été en Inde et là bas c’est bien pire). Par contre j’ai parfois l’impression qu’on est souvent sacrément durs avec nous même et l’image qu’on renvoi. Je pensais qu’on passait mal à l’étranger et pour l’instant la plupart des gens à qui j’ai demandé avec plutôt une bonne opinion des français (un peu moins lorsqu’ils avaient visité la France, en fait on a une bonne image en tant que touristes mais moins les commerçants français).

  • 18 janvier 2017 à 14 h 05 min
    Permalien

    Tu as raison à propos de notre image : les Japonais – et personnes d’autres nationalités – que j’ai rencontrés ont une bonne opinion des Français (ou alors ils sont très polis ^^). Et ceux que j’ai vus qui avaient visité la France (c’est-à-dire Paris) ont beaucoup aimé la ville (en même temps, faudrait être difficile pour ne pas trouver Paris belle, surtout par rapport à Tokyo !)
    Ce sont les Français eux-mêmes qui, les premiers, disent qu’ils râlent tout le temps etc. Ce qui n’est pas inexact… Pour ce qui est des commerçants en France, certains sont absolument adorables mais d’autres devraient changer de métier.
    Le seul point noir, c’est la sécurité : pour les Japonais, les attentats à Paris ont fait peur et ont obligé certaines de leurs compagnies aériennes à limiter les vols vers la France 🙁
    Pour les files d’attente, je n’ose imaginer les pays comme l’Inde où c’est l’anarchie totale… Je me suis bien japonisée et je pense que j’aurais du mal à supporter les gens qui ne pensent qu’à eux et doublent sans vergogne…

  • 18 janvier 2017 à 14 h 59 min
    Permalien

    Tout à fait d’accord avec toi : la saleté des Français ne cessera jamais de m’horripiler et de m’exaspérer. On dirait des animaux parfois, et encore, certains animaux sont bien plus propres. La dernière fois, en voiture, en sortant du MC DRIVE, on voit la voiture devant nous balancer par terre son sachet! Je te jure! Comme ça! Ma mère, n’écoutant que son sang, sort de la voiture, ramasse les déchets, toque à la portière de la voiture et dit à la conductrice: « Excusez-moi, je crois que vous avez oublié ça! » Et elle leur balance le sachet à la figure!
    Elle est comme ça ma mère. La conductrice, hébétée, à fermer sa vitre, redémarré prompto et balancé derechef le sachet par la fenêtre, pour avoir le dernier mot…
    Dans quel pays vit-on?

  • 18 janvier 2017 à 17 h 00 min
    Permalien

    C’est hallucinant ! Quelle goujaterie et quel petit esprit ! Et si elle avait des enfants dans sa voiture, quel bel exemple elle leur a donné là ! C’est super qu’il y ait encore des gens comme ta mère pour avoir l’audace d’aller voir ces débiles pour leur faire la leçon. Même si la femme a recommencé pour ne pas perdre la face et avoir le dernier mot, il faut espérer que la leçon fera malgré tout son chemin. Surtout si d’autres lui font le même genre de remarques, peut-être finira-t-elle par remettre en question son comportement ? (je sais je suis une éternelle optimiste, mais il faut toujours avoir espoir en l’homme)

  • 18 janvier 2017 à 17 h 44 min
    Permalien

    Tout cela fait rêver ! Je suis de Pau et la pluie… enfin voilà ! J’ai un collègue qui va au Japon tous les ans, ça se comprend. J’ai hâte d’avoir assez économisé pour y aller à mon tour. Les commerçants et les incivilités, j’en vois souvent, parfois cela va de pair. La dernière en date, c’est une collègue de la coiffeuse de mon fils, qui parlait vraiment à ses clientes (et d’eux dans leur dos) comme si c’était tous des cassos. Mais bon, c’est très franc on va dire.^^ (perso, j’irai pas chez elle, en plus une nana très à cheval sur les formules de politesse mais la politesse est aussi -surtout- dans l’attitude, le ton et le respect) J’ai vraiment passé un mauvais quart d’heure dans mon siège d’attente à entendre toutes ces critiques… et les crottes de chien, Bayrou essaie de faire des trucs mais ça ne fonctionne pas toujours. Il y a un chien qui laisse son cadeau (souvent mou et étalé) chaque jour à côté de l’école maternel, c’est presque du harcèlement. Mais il y a des villes de France où ça va, c’est vrai que très agréable.

    Pour la tv, j’ai très rarement regardé les infos dans ma vie et je m’en porte mieux. Puis je crois que le grand sujet du moment c’est le grand froid, il est censé neiger partout. A Pau, on attend toujours.

  • 18 janvier 2017 à 22 h 06 min
    Permalien

    Oh je connais la pluie paloise, j’ai vécu plusieurs années à Pau ! Au début je trouvais ça très beau toute cette verdure aux alentours, mais j’ai vite compris pourquoi la végétation poussait si bien 😉
    Pour les crottes de chiens, si des populations comme les Japonais y arrivent ça veut bien dire qu’il est possible de les éradiquer, c’est une question d’éducation. De même pour la politesse : si les gens se rendaient compte à quel point il est plus agréable de vivre dans un univers où chacun est poli, civilisé, ça ferait avancer le monde et les gens seraient bien plus heureux !

  • 19 janvier 2017 à 12 h 55 min
    Permalien

    Finalement le Japon a un truc en plus que l’on n’a pas trop en France… le savoir vivre. C’est clair que j’aimerais bien en trouver un peu plus ici… et du wifi aussi tiens ! 🙂

  • 19 janvier 2017 à 13 h 20 min
    Permalien

    C’est tout à fait ça ! Mais je pense que c’est vraiment une question d’éducation et que donc les choses pourraient changer… à condition que chacun s’y mette et fasse un effort 😉 Pour la wifi/4G, c’est vrai qu’au Japon c’est le top, mais comparativement à d’autres pays, la France n’est pas trop mal lotie.

  • 19 janvier 2017 à 13 h 27 min
    Permalien

    Ce qui me gène c’est le manque d’hygiène de beaucoup de gens. Pour beaucoup la savonnette est une option. Et puis les déjections canines, on marche dedans. Je me suis vu une fois mettre une pair de chaussure à la poubelle car hélas inlavable et écœurante.
    J’ai ri lorsque tu a parlé de la météo, mais c’est tellement ça, on dirais qu’il on découvert un truc sensationnel, bref on nous prend pour des jambon.

  • 19 janvier 2017 à 14 h 14 min
    Permalien

    Pour le manque d’hygiène, je ne sais pas, j’avais l’impression que beaucoup de gens se lavent quand même un minimum, mais en revanche, ils laissent leurs chiens sans nettoyer derrière, ce qui me semble inconcevable ! Au Japon, les propriétaires de chiens ont tous une bouteille d’eau pour rincer le pipi de leur toutou ! Alors tu imagines bien que les matières solides, ils ne laissent pas sur le trottoir ! On a des exemples à suivre sur certains points ! 😉

  • 20 janvier 2017 à 22 h 17 min
    Permalien

    Tout à fait d’accord avec la saleté, les crottes de chiens, les chewing-gum,les mégots, les papiers partout etc… en France c ‘est de pire en pire je trouve, aucun respect ou aucune éducation je sais pas…
    Idem en voiture, les gens font d’importe quoi en France. Je ne dit pas que je suis une super conductrice mais jamais je n’ai eu le temps de klaxonné ni même le réflexe, si les gens ont le temps de klaxonné ils ont donc le temps de ralentir ou de faire attention.
    Pour ça j’admire les japonais pour la propreté des lieux publics et la politesse.

  • 21 janvier 2017 à 11 h 09 min
    Permalien

    La propreté et la politesse sont tellement agréables au quotidien. Par exemple dans le métro, personne n’aurait l’idée de mettre ses pieds sur les sièges. Les seus qui le font sont les enfants très jeunes, et ils enlèvent toujours leurs chaussures !

  • 21 janvier 2017 à 23 h 02 min
    Permalien

    Je ne doute pas qu’il existe pas mal de points positifs à vivre au Japon.
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

  • 22 janvier 2017 à 1 h 00 min
    Permalien

    Oui mais c’est comme partout, il ne faut pas idéaliser : quand on part vivre à l’étranger il y a toujours des avantages et des inconvénients, des choses que l’on préfère chez soi et d’autres que l’on préfère dans son pays d’adoption. À bientôt !

  • 26 janvier 2017 à 17 h 18 min
    Permalien

    ça y est, je veux vivre au Japon maintenant 😉
    Je plussoie tout ce que tu dis, nos vilaines habitudes latines sont exécrables !

  • 2 février 2017 à 8 h 12 min
    Permalien

    Haha ! C’est vrai qu’il y a plein de choses très agréables quand on vit au Japon 😉

  • 4 mars 2017 à 11 h 02 min
    Permalien

    J’habite en Bretagne donc je crois que je serai plutôt d’accord avec le numéro 1 !

    Qu’est-ce que ça doit rendre zen de ne pas avoir de gens agressifs, qui essaient de gruger ou qui poussent… Même si je suis une grande râleuse je suis sûre qu’avec un meilleur environnement je le serai beaucoup moins (oui oui, c’est la faute des autres si je suis de mauvaise humeur quasi-permanente aha).

    La wi-fi partout, le rêve !! Et les magasins ouverts à n’importe quelle heure aussi 😀

    J’ai (encore) ri pour Pujadas, je n’ai pas la télé chez moi et je crois que ça ne me manque pas du tout ^^

  • 4 mars 2017 à 11 h 07 min
    Permalien

    Haha, tu vois, c’est sympa de vivre au Japon ! Pour la télé, tu as bien raison, ne l’achète pas, ça rend le plus souvent bête, ou aigri, ou stressé (ou les trois 😉 ). Et là avec les élections en France, je n’ose même pas imaginer ce que doit en dire Pujadas…
    C’est vrai que l’agressivité des gens n’aide pas à rester zen, moi je suis beaucoup plus détendue au Japon, car les gens sont toujours calmes et maîtres d’eux-mêmes, tout en étant polis et respectueux, ce qui est très agréable. Bon après, il ne faut idéaliser aucun pays, il y a des points positifs et négatifs dans tous les pays, bien sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *