shinkansen

Heureusement pour la planète que les transports en commun sont extrêmement développés au Japon ! Moins polluants que la voiture personnelle, nombreux et d’une fiabilité remarquable, les trains sont très plébiscités. Ils permettent de circuler partout au Japon, ce qui est très pratique. À Tokyo, la plupart des gens utilisent le train ou le métro pour se rendre à leur travail, voire les deux quand ils doivent faire un changement. Mais le train au Japon diffère assez du train en France. Voyons un peu…

Le train à Tokyo

Aérien et souterrain, il fonctionne comme le métro dont je vous avais parlé ici, sauf que les lignes sont symbolisées, non pas par un cercle mais par une bande de couleur verticale. La ligne la plus connue est la Yamanote qui fait le tour de Tokyo et de ce fait, se retrouve très souvent bondée car très fréquentée.

Gare d'Ikebukuro, Tokyo, Japon

Comme dans le métro, de très nombreuses affiches indiquent comment se comporter dans ces transports en commun. Si vous voyagez dans le shinkansen, vous êtes autorisé à manger et boire parce que les trajets sont longs. Mais dans les trains de banlieue équivalents à notre RER, c’est très mal vu. De ce fait, les trains, comme le métro, sont très propres. Des employés « cleaning staff » nettoient avec application les barrières de sécurité, la rampe de l’escalator et les couloirs.

Et comme pour tout ici au Japon, on ne se précipite pas sur le premier wagon venu, on attend patiemment en faisant la queue pour éviter toute bousculade. Et vu le monde, heureusement que les gens sont disciplinés.

Gens faisant la queue en attendant le train ou le métro à Tokyo

Le shinkansen

Ça, c’est le top des trains ! Sa forme très aérodynamique à l’avant est caractéristique, je le trouve magnifique ! Il s’agit de l’équivalent de notre TGV à quelques différences près. D’abord, il est toujours à l’heure. Quand je dis toujours, je n’exagère pas puisqu’on compte 6 secondes de retard annuelles en moyenne quelle que soit la raison. Gloups. de quoi en faire rêver certains. À quand un stage de la SNCF au Japon ? Les raisons qui peuvent entraîner un retard sont le plus souvent les séismes (on vérifie alors que rien n’a été endommagé) et les accidents. Accident original, récemment on a lu sur les affiches que le shinkansen était entré en collision avec… un ours !

Deuxièmement, il est très confortable. Il y a beaucoup plus de place pour les jambes qu’en France, on n’est pas serré comme des sardines. Un système de levier permet de faire tourner les sièges, si bien qu’on est toujours dans le sens de la marche. Cela dit, si l’on veut faire un « carré » avec des amis ou sa famille, on peut tourner soi-même les sièges sans la moindre difficulté.

shinkansen intérieur

Troisièmement, il est très propre. Un personnel nombreux et consciencieux s’applique à tout nettoyer en un temps record. Les gens étant bien élevés au Japon, ils ne mettent jamais les pieds sur les sièges sans s’être déchaussés auparavant. Et je précise que les Japonais ne puent pas des pieds, c’est un gros avantage ;).

Quatrièmement, un service est assuré à bord : pas besoin de vous déplacer pour aller chercher de quoi manger ou boire, une personne vient à vous et passe dans les rangs. Vous pouvez aussi bien sûr (on est au Japon !) connecter tous vos appareils à des prises pour les recharger. Enfin, il va plus vite que notre TGV : le shinkansen roule habituellement à environ 250 km/h en moyenne mais peut pousser à 320 km/h en toute sécurité sur certains tronçons. Pour aller par exemple à Hiroshima qui se trouve tout de même à 800 km de Tokyo, on met 4h. 

L’inconvénient, il faut bien qu’il y en ait un, c’est qu’il coûte un bras. On achète le ticket dans les grandes gares et on peut y ajouter une réservation (payante elle aussi mais qui vous assure une place assise). Il existe d’autres types de trains spéciaux, le Romantic train pour aller à Hakone, le Skyliner ou le Narita Express (Nex pour les intimes) pour aller à l’aéroport de Narita etc. mais c’est le Shinkansen qui est le plus connu. Pour avoir essayé les autres, ils sont tous aussi propres et fiables les uns que les autres. À noter qu’il n’existe pas de contrôleur comme chez nous : on ne vérifie jamais votre ticket une fois que vous êtes montés à bord. Comme vous avez dû passer par un portique à l’entrée, on vous fait confiance. Le contrôleur japonais est juste là si vous avez besoin d’un renseignement ou si vous avez un problème particulier.

Comment prendre le train au Japon ?

D’abord, il faut savoir quel train choisir pour vous rendre à tel endroit. Et croyez-moi, vu le nombre de lignes qui existent, ne serait-ce qu’à Tokyo, il est impossible de retenir toutes les lignes existantes. Vous pouvez installer sur votre mobile des applications pour savoir quel train prendre pour aller du point A au point B. Beaucoup de personnes utilisent HyperDia (une des versions est en anglais, ce qui est bien pratique). Personnellement, je préfère Google Map, très fiable et très simple à utiliser.

Google-map

Pour les touristes, je conseille d’acheter depuis votre pays de résidence le Japan Rail Pass. On peut désormais l’acheter depuis le Japon, mais plus cher. Ce pass vous permet de circuler pendant 7, 14 ou 21 jours sur tout le réseau ferroviaire du pays. Rendez-vous dans une grande gare pour faire valider votre Japan Rail Pass. Attention, les shinkansen express (Nozomi) ne sont pas éligibles avec le Pass (15 minutes d’écart de Kyoto à Tokyo entre les express et les autres). Si vous ne restez qu’à Tokyo, cela ne sert à rien, mais si vous faites un aller-retour à Kyoto, il sera largement rentabilisé. Pour ceux qui ne voudraient visiter que la capitale nippone, je vous recommande alors la carte Pasmo ou Suica dont je vous ai parlé dans un article précédent.

Si vous arrivez en avance à la gare n’ayez crainte, vous ne vous ennuierez pas. De nombreux restaurants, bars, boutiques de souvenirs vous occuperont agréablement. Et certaines gares comme celle de Kyoto ont une architecture originale que vous ne vous lasserez pas d’observer.

gare Kyoto

Avec les fréquents problèmes de RER à Paris, la France peut en prendre de la graine 😉 Alors, le train au Japon, すごい, non ? 

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

21 commentaires sur “Le train au Japon

  • 14 novembre 2017 à 11 h 08 min
    Permalink

    Très bel article, il y a juste un point qui me dérange, c’est de dire que le Shinkansen est plus rapide que le TGV, ce qui est faux. En France le TGV roule sur toutes les lignes à grandes vitesse à 300 km/h et sur certaines portions à 320 km/h. Par exemple pour faire Paris- Marseille, trajet d’une distance de 750 km, il faut seulement 3 heures, c’est plus rapide que le trajet pris en exemple dans l’article entre Tokyo et Hiroshima où il faut 4 heures pour faire 800 km.

  • 14 novembre 2017 à 11 h 14 min
    Permalink

    Merci pour le compliment et pour la précision. 😉 J’ai arrondi parce qu’en fait, le shinkansen met un peu moins de 4 h pour faire un peu plus de 800 km. Mais vous avez raison, depuis que j’ai quitté la France, le TGV a progressé, on peut par exemple faire Paris-Bordeaux en 2h je crois, depuis peu. Du coup, j’ai l’impression que leur vitesse de pointe est sensiblement la même. Reste que pour la ponctualité et la propreté, la France a encore une bonne marge de progression. Et je ne mets pas en cause le travail des agents qui nettoient le métro ou le RER à Paris, mais plutôt le manque de civisme et de savoir-vivre de certains usagers…

  • 14 novembre 2017 à 11 h 37 min
    Permalink

    Oui on peut faire Paris-Bordeaux en 2 heures depuis juillet, et je pense en effet que leurs vitesse de pointe est la même c’est à dire 320 km/h. Pour la ponctualité je suis d’accord même si il y a une difference majeure entre les deux, c’est que, si je ne dis pas de bêtise, le shinkansen à un réseau entièrement dédié qu’il ne quitte jamais, contrairement au TGV qui pénètre très souvent sur le réseau « classique » ce qui l’expose au aléas des trains régionaux et parfois à la saturation du réseau. Bon après vous allez me dire que sur le réseau classique japonais il n’y a pas de retard non plus..:). Pour la propreté, je suis d’accord, mais c’est à l’image du pays et de la société, il suffit de comparer la propreté des rues dans les deux pays, même si je trouve que les TGV en règle générale sont assez propres quand même, c’est plutot les trains de banlieue et régionaux qui le sont moins.

  • 14 novembre 2017 à 12 h 07 min
    Permalink

    Tout à fait, le réseau du shinkansen est spécifique. Sur le réseau local, il y a parfois des retards en raison de vérification après un séisme relativement fort, et aussi en raison de suicides : de nombreuses personnes se jettent hélas sous les rails. Mais le personnel est beaucoup plus nombreux qu’en France, c’est sans commune mesure, si bien que le service, la maintenance sont assurés et très efficaces.
    Concernant la propreté, le TGV est plutôt propre, mais j’ai vu plusieurs fois des gens mettre leurs chaussures par exemple sur les sièges ou laisser des détritus par terre parce que la mini-poubelle déborde. Dans le shinkansen, les poubelles sont à chaque bout de wagon, et si elle débordait, un Japonais garderait ses déchets pour les jeter chez lui mais ne les laisserait certainement pas traîner. Dans les trains équivalents à notre RER, il n’y a carrément pas de poubelles du tout mais les gens les laissent propres. J’ai d’ailleurs prévu un billet prochainement sur la propreté au Japon 😉

  • 14 novembre 2017 à 12 h 37 min
    Permalink

    Le shinkansen, meilleur train du monde! Mention spéciale pour l’interdiction de téléphoner depuis l’intérieur du wagon, qui évite de suivre les péripéties de la vie de la moitié des autres voyageurs pendant les 4 heures du trajet…
    Par contre, pas évident de s’y retrouver dans les grandes gares quand on ne connaît pas du tout, quand même. Petite astuce pour les réservations de places: y aller tard le soir quand il n’y a plus personne, sinon c’est la queue assurée…

  • 14 novembre 2017 à 13 h 02 min
    Permalink

    Il est très agréable en effet, ne serait-ce que par la place que l’on a à ses pieds par rapport au TGV français. Le téléphone est proscrit, dans les trains locaux ou le métro, il arrive qu’un téléphone sonne mais la personne (très gênée) répond très brièvement qu’elle rappellera son interlocuteur. Du coup, cela ne perturbe pas les autres voyageurs. Ta remarque sur la queue me fait sourire, je me rends compte que j’accepte beaucoup mieux de faire la queue au Japon car le personnel est très nombreux et on voit bien qu’il fait son possible pour satisfaire le client. Du coup, ça m’a appris la patience… 😉

  • 14 novembre 2017 à 13 h 27 min
    Permalink

    Franchement, tous tes articles sur le Japon me donneraient presque envie de m’expatrier! Mais c’est tellement loin! As-tu réussi à travailler encore ton japonais? Ca doit pas être évident…

  • 14 novembre 2017 à 17 h 45 min
    Permalink

    C’est vrai que c’est vraiment loin, c’est ce qui me déplait le plus dans cette expatriation !…
    Non, je ne travaille plus trop mon japonais, hélas, car je sais que je ne vais probablement plus rester très longtemps à Tokyo, donc ça ne me motive pas trop…#HonteÀMoi

  • 14 novembre 2017 à 19 h 31 min
    Permalink

    Ce que je retiens surtout dans ton billet c’est le civisme des japonais, ça fait envie !! Prends-tu souvent le train .. pour ton travail peut-être ?

  • 14 novembre 2017 à 20 h 49 min
    Permalink

    Pour me rendre à mon travail, j’utilise plutôt le métro, mais il fonctionne exactement comme les trains locaux. Je le prends tous les jours et dès que je pars me promener ou visiter, j’utilise aussi le train. Je n’ai pas eu de mauvaises expériences dedans. Mais il m’est arrivé (pour aller prendre justement le shinkansen) que ma rame soit à l’arrêt (après un séisme qui pourtant n’avait pas été très fort). Les annonces dans les haut-parleurs n’étaient qu’en japonais et je ne comprenais pas si je devais attendre qu’il redémarre ou pas. Finalement, je suis sortie et j’ai pris un taxi pour être sûre de ne pas manquer mon shinkansen !

  • 14 novembre 2017 à 23 h 19 min
    Permalink

    Bravo pour cet article très intéressant, j’entends en effet souvent parler de cette incroyable efficacité ferroviaire au Japon ! (Pas que ferroviaire en fait, c’est un pays tout à fait exemplaire sur de nombreux points). La culture doit sans doute y jouer aussi pour beaucoup, car la patience n’est plus ancrée dans les moeurs des passagers depuis longtemps en France !

  • 15 novembre 2017 à 2 h 21 min
    Permalink

    C’est certain, les mentalités sont différentes. Ce qui m’agace en France, c’est que le personnel n’est pas assez nombreux pour le nombre de clients/d’usagers : par exemple souvent plusieurs caisses sont fermées dans les magasins et il y a une queue incroyable devant celles qui sont ouvertes. Les caissières font ce qu’elles peuvent, mais ne peuvent pas toujours suivre le flot de clients. Ici, toutes les caisses sont ouvertes, si bien qu’on est patient : on voit bien que le maximum est fait pour l’usager. Si à Tokyo un train est en retard, personne ne s’énerve, on sait que tout le monde s’affaire pour régler un problème et on l’admet. En France aussi le personnel fait ce qu’il peut, mais c’est plus long parce qu’il est moins nombreux.

  • 15 novembre 2017 à 12 h 34 min
    Permalink

    Encore un article très instructif :). C’est cool qu’il y ait plus de place :).

  • 15 novembre 2017 à 13 h 35 min
    Permalink

    Oui, c’est vraiment très agréable 🙂

  • 15 novembre 2017 à 14 h 18 min
    Permalink

    Tes articles sont en même temps géniaux parce que ça permet de découvrir comment vivent les japonais (et de se rendre compte que les manga sont assez fidèles à ce style de vie, ils prennent toujours des trains ahah !). Et aussi je veux un train aussi beau et stylé que le leur !!

    Mais en même temps c’est frustrannnnt, le Japon est une de mes trois villes que je veux visiter à tout prix et du coup en voyant tes photos et tes articles, j’ai trop envie d’y être (j’ai même l’impression d’y être, ce qui veut dire que tu écris vraiment bien) mais je n’y suis paaas !

    Je te souhaite de belles lectures

  • Pingback: Les enfants au Japon

  • 16 novembre 2017 à 10 h 43 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour ton adorable compliment. Ne sois pas déçue ou frustrée de ne pas avoir déjà découvert Tokyo, je suis sûre que tu as toute la vie devant toi pour aller au Japon. J’ignore quel âge tu as, mais il y a quelques années, si on m’avait dit qu’un jour j’irais là-bas, j’aurais éclaté de rire et si on m’avait dit que j’y vivrais quelques années, je me serais roulée par terre. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve 😉 Je te souhaite de réaliser ton rêve, sois patiente 😉 Très bon week-end !

  • 16 novembre 2017 à 13 h 00 min
    Permalink

    J’avoue, je suis surtout jalouse des fauteuils qui se tournent pour se mettre dans le sens de la marche ou faire des carrés de 4 :p
    Mince, vous partez bientôt ?
    En tous cas, merci pour toutes ces notes qui nous font découvrir ce beau pays qu’est le Japon – d’une autre manière que par les mangas et films d’animation 😉

  • 17 novembre 2017 à 0 h 09 min
    Permalink

    Oui, ce système pour tourner les sièges est très pratique ! Quant à nous, nous quitterons probablement le Japon l’an prochain, mais rien n’est encore sûr. Je vous tiendrai au courant sur le blog 😉 Mais en attendant, j’ai encore prévu plein de choses à vous raconter sur ce pays et ma vie ici !

  • 17 novembre 2017 à 0 h 54 min
    Permalink

    Article très intéressant et qui me rappelle de bons souvenirs du Japon ! Mention spéciale pour le Shinkansen of course, j’avais trouvé l’expérience très chouette ! Je me souviens que même les plats que tu pouvais acheter dans le train faisaient envie et étaient bien présentés !

  • 18 novembre 2017 à 12 h 46 min
    Permalink

    Merci Sophie ! Tu as parfaitement raison, les plats sont beaux et meilleurs que les sandwiches SNCF… 😉 J’apprends à l’instant qu’une compagnie ferroviaire japonaise vient de présenter ses plus plates excuses car un train était parti 20 secondes… en avance !! Ah, ces Japonais, ils sont vraiment incroyables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *