Sidi Bou Saïd, le petit paradis blanc et bleu

sidi-bou-said

Sidi Bou Saïd est une petite ville magique qui se trouve à une vingtaine de minutes de Tunis en voiture. Elle mérite vraiment le détour ; d’ailleurs de grands écrivains comme Flaubert, Lamartine ou Simone de Beauvoir s’y sont rendus, et y ont sans doute trouvé la sérénité propice à l’écriture. Je crois que c’est la ville que j’ai préférée de ce voyage dans le nord de la Tunisie. C’est pourquoi aujourd’hui je ne parlerai que de ce petit village qui ne compte même pas 10 000 habitants (du moins quand on enlève les touristes qui s’y pressent plus nombreux chaque année). Le temps était parfait : il faisait chaud mais une légère brise marine rafraîchissante permettait de se sentir vraiment bien. Et quelle vue ! La mer s’étale en contrebas de la falaise sur laquelle le village est niché.

 

sidi-bou-said-mer

Toutes les maisons traditionnelles sont blanches tandis que les fenêtres ainsi que les moucharabiehs sont peints dans un bleu turquoise rappelant celui de la mer qui se trouve juste au pied des hauteurs. Cela donne une unité, une harmonie et surtout un charme fou à ce petit village. Les ombres des grilles créent sur les murs blancs peints à la chaux des dessins d’arabesques magnifiques qui s’allongent au fil de la journée.

sidi-bou-said-moucharabieh

 

Des ruelles tortueuses parcourent la ville et çà et là on voit de minuscules boutiques remplies jusque sur le trottoir de devant d’objets hétéroclites qui débordent littéralement du magasin, formant une sorte de souk très agréable.

sidi-bou-said-marchand

 

Beaucoup de touristes se pressent ici pour la vue et en profitent pour déguster un jus d’orange exceptionnel au Café des Délices, immortalisé dans une chanson. Toutefois, les prix sont vraiment exorbitants et excessifs, même si le panorama est unique à cet endroit, il faut le reconnaître.

café-délices-tunisie-sidi

 

Une multitude de bougainvillées (surtout de couleur violette) poussent le long des murs et donnent une troisième couleur à la ville. On trouve aussi des figuiers de barbarie et leurs fleurs rouges, des orangers et des jasmins très parfumés. Un pur délice pour les yeux et les narines !

Qui ne rêverait pas d’acheter une maison ici, et de s’installer sur le toit-terrasse pour contempler la mer ?… Des passages de romans de Le Clézio me reviennent à l’esprit, lui qui la raconte si bien. Il semble que le temps pourrait s’arrêter, que le printemps ou l’été pourrait ne jamais finir. Cet endroit ressemble à l’image que je me fais du bonheur.

tunisie-sidi-bou-said

 

Loin de l’agitation touristique et de la foule cosmopolite qui vagabonde dans les ruelles, le bruit et la chaleur, deux hommes bavardent calmement devant un restaurant. J’aime l’habit traditionnel qu’a revêtu le plus âgé. On se sent emporté dans les contes des Mille et une nuits

sidi-hommes

 

Les portes closes, bleues elles aussi, ont un charme extraordinaire. Richement décorées, elles font partie intégrante de la beauté de l’architecture arabo-andalouse. Elles rendent les maisons mystérieuses : que peut-il bien se cacher à l’intérieur, dans la fraîcheur et le silence ?

sidi-bou-said-portes-bleues

 

J’ai trouvé le paradis sur Terre. Et vous, où est votre paradis ?

sidi-bou-said-vue

 

À la semaine prochaine pour d’autres sites de la Tunisie du nord !

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

13 commentaires sur “La Tunisie du Nord : Sidi Bou Saïd

  • 15 mars 2016 à 15 h 42 min
    Permalink

    Sidi Bou Said m’a toujours fait revé. Des maisons blanches et bleues comme en Grèce mais qui semblent tellement différentes !
    J’espère pouvoir y aller un jour !

  • 15 mars 2016 à 16 h 21 min
    Permalink

    Je te le souhaite, c’est vraiment une ville à découvrir !

  • 15 mars 2016 à 17 h 50 min
    Permalink

    Superbe endroit que j’ai découvert avec ma mère lors d’un voyage il y a … oula… 15 ans ! Outch, coup de vieux !
    Je garde un excellent souvenir de cette ville. Les couleurs, les portes… C’est vraiment très très beau !

  • 15 mars 2016 à 22 h 24 min
    Permalink

    Oui, c’est une ville qui a un charme extraordinaire ! J’espère qu’elle conservera son côté pittoresque malgré l’afflux de touristes…

  • 16 mars 2016 à 19 h 04 min
    Permalink

    Merci pour ton commentaire ! 🙂 Et la semaine prochaine, ce sera encore la découverte de sites tunisiens merveilleux…

  • 16 mars 2016 à 21 h 05 min
    Permalink

    Je vis à 5 min de Sidi Bou Saïd et c’est vraiment l’un des endroits que je préfère en Tunisie. Une fois qu’on quitte la rue principale, c’est sympa de se perdre dans les ruelles loin de l’agitation…

  • 16 mars 2016 à 23 h 03 min
    Permalink

    Oh quelle chance !! Tu as donc trouvé ton paradis 😉

  • 19 mars 2016 à 10 h 32 min
    Permalink

    La luminosité me rappelle celle des îles grecques et tes belles photos donnent envie de partir en vacances illico 🙂 J’aime particulièremet la photo de la ruelle avec les grilles ouvragées.

  • 19 mars 2016 à 11 h 00 min
    Permalink

    Merci pour ton commentaire 😉 C’est vrai que ces maisons, cette lumière et ces couleurs sont typiques de la Méditerranée et donnent envie de partir au soleil !

  • 28 mars 2016 à 15 h 51 min
    Permalink

    J’adore ce bleu !

  • 28 mars 2016 à 23 h 44 min
    Permalink

    Oui, il est exceptionnel, encore plus bleu qu’en Grèce, c’est dire ! 🙂

  • Pingback: La Tunisie du Nord : Tunis et Carthage - Bibliblog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *