Burano, Venise, Italie

Après vous avoir présenté le plus célèbre quartier de Venise, San Marco, je vous parle aujourd’hui d’autres endroits qui m’ont bien plu. Les ponts et canaux m’ont enchantée, de même que l’île de Burano (pas Murano, Burano !) Par ici la visite !

Les canaux

Nous avons souvent décidé de nous perdre dans les ruelles, sans savoir exactement où nous allions, juste pour voir. Certaines rues sont extrêmement étroites, les autres de véritables boulevards, les unes désertes, les autres noires de monde, bref il y en a pour tous les goûts.

canaux Venise

Et très souvent, bien sûr, nous tombons sur un canal plus ou moins large.

canaux-venise

Les reflets des maisons, des barques ou des gondoles sont très beaux.

canaux-venise-3

La présence de l’eau est partout et dans l’entrée en sous-sol de l’appartement que nous avions loué, ça sentait l’humidité. Heureusement, pas à l’intérieur. Ce que j’adore dans cette ville, c’est que c’est un labyrinthe : il est facile de se perdre dans ses ruelles qui débouchent sur l’eau, nous obligeant à rebrousser chemin pour trouver un passage.

canaux-venise

Bien sûr nous avons arpenté le Gran Canal à maintes reprises, sur un vaporetto. Il y a parfois des embouteillages entre les vaporetti et les gondoliers…

gran-canal

Une sculpture représentant deux mains sortant du canal et s’accrochant aux façades faisait l’attraction. Elle symbolise la montée des eaux et cherche à attirer notre attention sur le respect de la nature et de la planète ainsi que sur le danger du réchauffement climatique.

Venise-grand-canal-mains

Les gondoles et les gondoliers sont évidemment très nombreux. Ça crie, ça chante, bref, c’est l’Italie !

gondolier Venise

On trouve des ponts absolument partout, et si vous avez de jeunes enfants, prévoyez un porte-bébé mais pas de poussette : nous avons vu un nombre de jeunes parents incroyable galérer avec leur poussette qu’il fallait porter tous les 200 m afin de gravir les marches sur les ponts ! Avec la chaleur, ils ont souffert, croyez-moi !

Pont Venise

Nous avons franchi le Rialto, le pont le plus célèbre plusieurs fois par jour. D’en haut, on n’aperçoit presque plus l’eau tellement il y a de perches à selfies 😉

Pont-Rialto

On en profite aussi, bien sûr pour admirer les façades et le paysage. Ici, San Giorgio Maggiore :

San Giorgio maggiore, Venise

Là, les mosaïques exceptionnelles du Ca’ d’oro (13 euros l’entrée quand même, mais avec ça, vous pouvez voir aussi le musée dont je n’ai pas spécialement apprécié les oeuvres) :

Ca' d'oro Venise

Ou encore des édifices religieux en grand nombre, comme celle la Basilique Santa Maria della Salute :

Venise

Au fil des rues 

J’adore l’atmosphère qui règne ici : ça grouille de monde mais les gens prennent leur temps, flânent le long des devantures, s’attardent à la terrasse d’un café, s’agglutinent autour des kiosques etc.

Venise-place-san-polo

Nous sommes un bon nombre – d’étrangers et d’Italiens, car j’entends beaucoup plus parler italien que je ne l’avais supposé tellement on m’avait dit que Venise était assaillie de touristes et désertée par la population locale – à visiter la Sérénissime, le nez en l’air et l’appareil photos en bandoulière. Nous arpentons le quartier du ghetto juif, le plus ancien et le plus authentique paraît-il. Là, c’est nettement plus calme, point de boutiques de souvenirs à l’horizon.

Venise ghetto juif

De retour dans les rues plus animées, de nombreux magasins proposent toujours un peu les mêmes choses, notamment des costumes et masques pour le carnaval.

Ce que j’adore aussi, ce sont les places et les cafés. Il y en a un tas incroyable, avec des terrasses où l’on peut boire un Spritz, manger une glace, ou déguster une pizza !

trattoria-venise-canal

Ou d’autres cafés plus confidentiels et dans un style très différent :

Café place Saint-Marc

Bref, vous aurez reconnu la gourmande de service, mais je suis folle de la cuisine italienne ! Evidemment, je ne pouvais quitter Venise sans manger des glaces, des pizzas et sans boire du cappuccino !

Venise cappuccino

Burano

Nous décidons de quitter l’île principale de Venise pour un petit tour dans la lagune. Après une quarantaine de minutes de vaporetto, nous voici arrivés à Burano que je souhaitais vraiment découvrir. Cette île est célèbre pour ses maisons très colorées. Elles s’étendent le long du canal, lumineuses :

Burano, Italie

Mais les légendes sur l’origine de ces couleurs éclatantes varient : les femmes repeignaient leur demeure pour que leurs marins de maris puissent les voir de loin lorsque la brume descend sur la lagune, ou pour éloigner les moustiques (sérieusement ?). 

Burano, Italie

Moi, je pense que cette île a voulu rivaliser avec l’île principale de Venise et attirer les touristes 😉

Burano Venise Italie

En tout cas, c’est très beau, très gai. Certaines rues très étroites n’en sont pas moins colorées.

burano-ruelle

Nous faisons un tour tranquillement avant de rentrer à Venise. Cette visite nous a énormément plu, le temps était idéal et au retour nous nous sommes arrêtés à Murano que nous avons trouvé moins intéressante et que je ne vous présenterai pas, na !

Burano Venise Italie

Alors, cette seconde partie de la visite vous a-t-elle plu ? Qu’avez-vous préféré ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

26 commentaires sur “Venise #2

  • 31 octobre 2017 à 8 h 46 min
    Permalink

    Comme toi je suis amoureuse de Venise et je crois que jamais je ne m’en lasserai 😉
    L’italie est un pays que j’apprécie beaucoup, j’aime leur langue, leur cuisine, leur tenue raffinée aussi dans certaines villes comme Rome ou Florence.
    Tes photos sont très belles !

  • 31 octobre 2017 à 9 h 50 min
    Permalink

    Merci Brigitte pour ton commentaire ! Moi c’est pareil, j’adore absolument tout en Italie ! J’y suis allée très souvent mais Venise c’était la première fois depuis l’enfance (aucun souvenir de cette époque). Et franchement, ça valait le coup !

  • 31 octobre 2017 à 10 h 29 min
    Permalink

    Whaou ! Je voulais partir en Italie l’été prochain et après une longue hésitation j’avais privilégié Rome pour son côté culturel mais avec ton article, tout est remis en question ! x) Magnifiques photos comme toujours !
    Des bisouuuus
    Milleca

  • 31 octobre 2017 à 14 h 00 min
    Permalink

    Merci beaucoup ! L’Italie est un pays sublime. Si tu ne connais pas encore, Rome vaut le coup aussi, j’y suis allée une demi-douzaine de fois (mais avant de faire mon blog, je n’ai donc pas d’article dessus) et c’est une ville fascinante, à la fois pour le côté antique et Renaissance, pour la dolce vita etc. Quelle que soit ta destination en Italie, tu seras sans doute comblée !

  • 31 octobre 2017 à 16 h 46 min
    Permalink

    Merci pour ces jolis billets qui me rappellent la Venise que j’ai visitee il y a bien longtemps, et adore. Comme toi, j’avais adore me perdre encore et encore dans l’entrelas des rues et canaux, les plus etroits possibles!… C’etait en hiver en revanche, et j’ai souvenir d’une humidite glacante… Merci pour ce joli partage 🙂

  • 31 octobre 2017 à 17 h 03 min
    Permalink

    Avec plaisir ! Nous, nous avons eu vraiment très chaud, d’autant que les murs emmagasinaient la chaleur et la renvoyaient. Nous faisions donc souvent une petite pause dans l’après-midi et ressortions quand nous nous étions un peu rafraîchis. Je pense qu’en hiver, il doit y avoir moins de monde et que c’est sans doute plus agréable, à condition de bien se couvrir ! Je suis contente de voir que Venise est une ville qui plait beaucoup !

  • 31 octobre 2017 à 18 h 57 min
    Permalink

    belle destination
    tjrs très colorée dit
    j imagine les pauvres parents avec les poussettes
    ah maintenant les perches à selfies font parties du décor
    tu as retrouvé pas mal de japonais la bas non ??

  • 31 octobre 2017 à 20 h 10 min
    Permalink

    Oh oui, les jeunes parents ont souffert de porter à bout de bras les poussettes, les mouflets, le sac à langer, le pique-nique etc. Les pauvres ! Je pense qu’il y a d’autres destinations plus pratiques avec de jeunes enfants…
    Alors figure-toi que je n’ai entendu qu’une fois parler japonais ! En revanche, il y avait beaucoup de Coréens (j’ai reconnu leur écriture sur les guides qu’ils avaient) et de Chinois (idem).

  • 31 octobre 2017 à 21 h 49 min
    Permalink

    J’aimerais tellement y aller!

  • 1 novembre 2017 à 6 h 11 min
    Permalink

    Oh tu iras certainement un jour, ce n’est pas loin de la France ! Et j’espère que tu te régaleras autant que moi !

  • 1 novembre 2017 à 9 h 30 min
    Permalink

    Comme tu nous fais voyager avec ces récits et ces photos magnifiques! Cette île a l’air sublime! Comme tu le sais déjà, je rêve d’aller à Venise (mais pas d’y mourir 😉

  • 1 novembre 2017 à 12 h 07 min
    Permalink

    Je comprends que tu en rêves, ça vaut vraiment la peine d’y partir en amoureux si tu en as l’occasion. Mais évidemment, tu as le droit et le devoir de rester vivante après, sinon, qui va encore nous faire marrer, hein ?

  • 1 novembre 2017 à 16 h 19 min
    Permalink

    Tout ! Je ne suis allée qu’une seule fois à Venise et encore pour accompagner un voyage de classe, et je rêve d’y retourner. La lagune est superbe. J’ai comme toi adoré Burano et les ponts et les canaux sont d’un charme fou…Par contre lorsque j’y suis allée, les grandes mains blanches n’étaient pas encore installées. C’est un véritable problème que la lagune s’enfonce et j’avais été très choquée durant mon voyage de voir les gros paquebots de croisière passer si près de la ville quand on sait les dégâts que ça occasionne, entre autres… Merci de me rappeler de si bons souvenirs

  • 1 novembre 2017 à 18 h 35 min
    Permalink

    Je suis d’accord avec toi, la lagune est splendide… malgré les paquebots ! C’est vrai que je n’en ai pas parlé dans mes articles mais nous avons surtout vu des yachts privés (énormes ! Qui peut bien se payer des trucs pareils ? Faut que je revoie mon carnet d’adresse pour me faire inviter à bord) et pas tant de paquebots que ça. Peut-être y a-t-il des limitations de leur nombre l’été ou sommes-nous arrivés dans une période « creuse » ? J’y suis restée moins d’une semaine. Venise et le monde entier ont vraiment intérêt à se préoccuper de la pollution et de l’avenir de la planète…

  • 1 novembre 2017 à 19 h 19 min
    Permalink

    Quel plaisir, de (re)visiter Venise en ta compagnie ! Pour moi aussi, de sont de très bons souvenirs. J’avais été très agréablement surprise par l’atmosphère sans voiture. Cela ne veut pas forcément dire calme, mais pas de bruits de moteurs, à part près du Grand Canal, dans une grande ville, c’est assez étonnant 🙂
    J’avais aimé Murano, moi, et ses souffleurs de verre 🙂

  • 2 novembre 2017 à 1 h 59 min
    Permalink

    Oui tu as raison, une ville sans voitures, c’est le paradis ! Quand nous sommes revenus à la gare, je me souviens que ça nous a fait tout drôle de voir à nouveau des automobiles. Pour Murano, ce n’est pas que je n’ai pas aimé mais nous avons visité d’abord Burano et je pense que nous aurions dû faire l’inverse. Du coup, Murano m’a paru plus fade, mais nous n’en avons vu qu’une partie parce c’est finalement assez grand. J’avais déjà vu des souffleurs de verre ailleurs, et j’ai trouvé qu’on nous poussait un peu trop à la consommation. C’est une des facettes du tourisme, bien sûr, mais que je n’apprécie pas trop 😉

  • 2 novembre 2017 à 9 h 54 min
    Permalink

    Oui, je comprends parfaitement, j’avais trouvé, moi aussi, que ces multitudes de boutiques, cela faisait trop . Burano est nettement plus calme et plus colorée 🙂

  • 3 novembre 2017 à 12 h 40 min
    Permalink

    C’est l’inconvénient d’aller dans des endroits très touristiques. Mais Venise en vaut tellement la peine ! 😉

  • 4 novembre 2017 à 15 h 15 min
    Permalink

    Nous aussi nous avons largement préféré Burano à Murano. il faut dire que les maisons colorées sont magnifiques et surtout très photogéniques.

  • 5 novembre 2017 à 12 h 43 min
    Permalink

    Bienvenue dans mon petit univers ! Nous sommes bien d’accord, Burano mérite vraiment le détour et outre la beauté des lieux, on y trouve aussi un peu plus de calme qu’à Venise ou Murano 😉

  • 5 novembre 2017 à 23 h 54 min
    Permalink

    J’adore ! J’aime tout ! Qu’est-ce que j’aimerais y aller !!!

  • 6 novembre 2017 à 13 h 54 min
    Permalink

    Oh tu iras sans doute un jour, en tout cas je te le souhaite, mais dépêche-toi : je sais à quel point tu es sensible à ce problème mais la montée des eaux liée au massacre de la planète risque fort d’endommager cette cité magnifique ! Des bisous Sophie !

  • 7 novembre 2017 à 10 h 30 min
    Permalink

    Ah les bons souvenirs !!! Venise on avait a-do-ré ! Un vrai coup de foudre qui fait que cette ville fait partie de notre top 3 en Europe 😉

  • 7 novembre 2017 à 10 h 45 min
    Permalink

    Comme je vous comprends ! Nous aussi nous avons beaucoup aimé. Je regrette de ne pas avoir emmené mes enfants (occupées ailleurs). J’aimerais y retourner mais à une autre saison en espérant qu’il y ait un tout petit peu moins de touristes 😉 L’idéal serait pendant le Carnaval mais là, aucune chance !

  • 7 novembre 2017 à 10 h 49 min
    Permalink

    Pour notre part, on y était sans enfant et ravis de l’être ;D J’avoue que c’était également fin décembre, il faisait très beau la journée et brumeux à souhait le soir, juste comme il fallait. Le tout avec pas trop de monde… bref le rêve ! Je n’ose pas y retourner, j’ai trop peur d’être déçue !!!
    Pendant le Carnaval… cela doit être de la folie en effet !

  • 8 novembre 2017 à 1 h 09 min
    Permalink

    Ah oui, je suppose qu’en décembre, c’est une période plus creuse et la brume doit donner à la ville une atmosphère particulière. Je comprends que tu aies peur d’être déçue, quand on aime beaucoup un endroit, on se dit que ça ne peut pas être aussi bien la deuxième fois. Ça m’est arrivé (en Grèce notamment) et finalement, je ne l’ai pas été du tout, mais j’ai été au contraire très heureuse d’y retourner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *