maui-volcan

Voici la suite de nos aventures à Hawaii ! Nous quittons Big Island dont je vous ai parlé la semaine dernière pour nous rendre dans une toute petite île un peu plus au nord. Après une demi-heure d’avion à hélice, nous arrivons en soirée. Là, nous louons une jeep (2h d’attente montre en main chez Budget que je ne recommande donc pas alors que tout a été réservé et payé sur Internet), nous arrivons donc au coucher du soleil. Direction la plage. Il n’y a pas grand monde, c’est très calme.

Maui-sunset

Je me réjouis d’avoir réservé un appart-hôtel car bien que nous soyons arrivés très tard, il y a une permanence et l’accueil est chaleureux. Aloha !

L’île de Maui, Hawaii

Le lendemain matin aux aurores, nous allons de Wailea en remontant la côte vers Lahaina, petite ville balnéaire très touristique. De là, nous partons pour une expédition en bateau : nous espérons que la pub n’est pas mensongère car le dépliant nous promet monts et merveilles. Le paysage est très beau depuis le pont supérieur : nous naviguons entre différentes îles, le ciel est constellé de nuages, le vent souffle assez fort mais il fait bon.

Maui-ile

Le vent souffle tellement que le bateau tangue, tangue, tangue, si bien que certains passagers ont le mal de mer. Dont mon mari. Du coup, il est descendu et a passé la journée entière accroché au bastingage sans profiter de rien, malade comme un chien. Pauvre de lui ! Mais ne pouvant rien pour abréger son supplice (sinon le noyer, mais on hésite un peu), avec ma fille, nous nous sommes éclatées !

Maui-croisiere

Nous avons eu beaucoup de chance : nous avons pu voir un dauphin et plein de baleines. C’était extraordinaire ! Les animaux étaient vraiment près du bateau, on a bien pu les voir, mais pour ce qui est de les prendre en photos… ça nage vite, ces p’tites bêtes-là ! En plus, comme ça tanguait pas mal, les 3/4 de mes photos sont floues ou tellement penchées qu’on pourrait croire que j’ai trop bu. Voici la seule que je peux vous montrer, vous ne verrez que le dos de l’animal mais nous avons vu les queues des baleines bien mieux qu’à Tadoussac au Québec.

hawaii-baleine

Ensuite, nous nous sommes arrêtés pour faire du snorkelling pendant deux bonnes heures. Mon mari était tellement blanc que dans l’eau on aurait pu le prendre pour un beluga, du coup il a préféré rester à bord, ce qui n’était pas la meilleure idée, parce que même à l’arrêt, le bateau valsait toujours. L’eau était très bonne (mais on avait tout de même mis des combis, je me connais, #frileuse). Les fonds étaient vraiment beaux, nous avons vu des poissons de toutes les couleurs et de toutes tailles (mais pas de tortues !). J’avais mis mon harnais avec la Go Pro bien rechargée, mais la caméra a précisément choisi ce moment pour rendre l’âme. Quand je vous dis que ce voyage était marqué par la chance 😉 !

Maui-port

De retour au port, mon mari reprend des couleurs et de l’appétit. Nous dégustons une glace pantagruélique américaine et repartons. D’un côté, nous admirons les plages qui se succèdent toutes plus belles les unes que les autres :

Maui-plage

Et de l’autre, nous voyons les montagnes boisées dont les sommets sont parfois recouverts de brumes, signalant l’activité volcanique.

Maui-nature

La variété des paysages est étonnante, on se régale ! Le lendemain, nous décidons de longer la côte ouest à nouveau, mais d’aller plus loin vers le nord avant de retourner à l’aéroport. Ma fille râle car la route sera plus longue, mais d’après ce que j’ai vu sur la carte, la côte est très découpée, la route la borde exactement, ça promet d’être superbe. Et c’est au-dessus de nos espérances. Le paysage est à couper le souffle, mais les photos ne lui rendent pas justice.

cote-ouest-maui

Et là c’est moi qui commence à avoir le tournis : les lacets sont hyper serrés, c’est heureusement mon mari qui conduit la jeep. Ça tourne sans arrêt, le vent souffle très fort, nous sommes en hauteur, et lorsque je vois le vide et l’étroitesse des routes, je prie pour qu’on ne rencontre personne.

Maui-route-cote-ouest

Evidemment, on croise des voitures, et là, je commence à me demander si j’ai eu raison de proposer un détour aussi sinueux. Mais oui, le spectacle vaut le coup ! Ça nous rappelle l’Irlande ou la Bretagne et je crois n’avoir jamais vu un paysage aussi beau, aussi sauvage.

Maui-route

Mais pour les petites natures (comme moi), je me permets un conseil : faites la route comme nous du sud au nord et pas dans l’autre sens, sinon, vous serez du côté du vide et c’est franchement super flippant même du « bon » côté. Nous repartons en soirée. Direction : l’île la plus célèbre de Hawaii !

L’île d’Oahu

Là encore, nous avons loué un véhicule à l’aéroport. Mais comme je vous l’ai dit, Mme Chance s’est absentée pendant ces vacances, nous n’avons pas pu l’emmener avec nous cette fois-là. Alors quand nous voulons récupérer la voiture, impossible. Mon mari n’a qu’une photocopie de son permis français + son permis japonais (mais périmé, il ne dure que deux ans au Japon pour les étrangers). Moi, j’ai bien mon permis français mais la carte bleue est au nom et au prénom de mon mari et comme vous l’imaginez, il ne s’appelle pas Sandra. Or depuis que nous vivons au Japon, comme on paie très rarement avec la carte bleue, nous n’en n’avons plus qu’une… au seul nom de mon mari. (D’ailleurs, pourquoi ? En France, il y avait nos deux noms dessus…)

Le gars ne veut rien savoir. On a beau lui expliquer que sur les autres îles, on n’a eu aucun problème, il s’agace et refuse. Voilà où mène la société machiste qui dans un couple ne met que le nom de l’homme sur la carte bancaire ! Obligés de prendre un taxi, une autre surprise nous attend à l’hôtel, la carte bleue refuse (à nouveau) de fonctionner. Comment payer les chambres ? On retire en liquide (ça au moins ça marche), mais on a un plafond vite atteint. Va appeler ta banque avec un décalage horaire de malade pour savoir ce qui se passe ! Bon, heureusement, l’hôtelier est arrangeant, on trouve une solution. Du coup, sans voiture, on a tout fait à pied ou en bus. On commence par la plage, la fameuse plage de Waikiki.

waikiki-beach

C’est vrai qu’elle est belle, juste au bord de la ville, ça fait tout drôle de voir  des buildings en fond. On se baigne mais je la trouve fraîche et ne reste pas longtemps. Plus loin on trouve un lagon dans lequel certains s’essaient au paddle ou autres types d’embarcations.

Honolulu-lagon

Il y a beaucoup de monde (notamment des Japonais !) on trouve les lieux vraiment plus beaux qu’on les avait imaginés et très propres. On se balade pendant des heures, c’est plus sympa que je ne l’aurais cru, moins artificiel que Miami beach nous a-t-il semblé. Une embarcation traditionnelle est posée là, n’attendant que les photographes.

Waikiki-lagon

Nous partons ensuite visiter le site de Pearl Harbor. Nous avions vu la ville de Hiroshima au Japon, et il me semble intéressant de voir cette terrible guerre de points de vue différents. Le site est assez grand et composé de plusieurs salles d’exposition. On y trouve par exemple des machines pour coder et décoder les messages, des maquettes des bateaux de guerre de l’époque etc. Une salle obscure nous propose un film émouvant qui raconte la journée tristement célèbre du 7 décembre 1941.

Pearl-harbor-hawaii

Puis un bateau nous emmène au dessus du vaisseau Arizona qui a coulé là. Un mémorial a été édifié au-dessus, mais en raison du vent fort, nous ne pouvons y accoster. C’est dommage car nous n’avons donc pas pu bien voir les restes du navire.

Pearl-harbor-vestiges

Un sous-marin est là qui attend la visite des touristes.

Pearl-harbor

Et un énorme vaisseau de guerre aussi :

Pearl-harbor-vaisseau

Cet endroit est émouvant comme l’est aussi Hiroshima. Que de souffrances de chaque côté ! Que de vies détruites pour… rien ! Du coup, après cette expédition, nous décidons pour notre dernier soir d’assister à un luau. C’est une fête hawaïenne avec des danses traditionnelles, des cracheurs de feu etc. Mon mari et moi n’avions pas franchement envie d’y aller, mais ma fille nous a convaincus, arguant que c’était le seul endroit au monde où on pourrait voir un tel spectacle. C’est vrai, et comme nous ne retournerons probablement pas à Hawaii, nous avons cédé. Bon. C’était tout à fait ce que nous avions imaginé : un attrape-touristes. Nous avons tout de même bien mangé, bien rigolé aussi et vu des danses du ventre impressionnantes. Bref, nous avons tout de même passé une bonne soirée, soyons honnêtes. Les danseurs étaient vraiment très bons et infatigables. 

Luau-hawaii

Mais ce que j’ai aimé dans ce voyage, c’est surtout la nature magnifique et les paysages somptueux. Et vous ?

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

12 commentaires sur “Hawaii Maui & Oahu

  • 27 mars 2018 à 17 h 34 min
    Permalink

    Encore une belle balade que tu nous présentes, ça fait envie !! Je suis pour quelques jours au bord de la Méditerranée, je savoure un temps plus clément et ensoleillé. Je manquais de soleil

    Réponse
    • 31 mars 2018 à 16 h 26 min
      Permalink

      Oh je suis contente pour toi, profite bien ! Ici, nous avons de la chance il a fait un temps magnifique toute la semaine, et pour la période de floraison des cerisiers, c’était idéal. Bon week-end !

      Réponse
  • 27 mars 2018 à 20 h 06 min
    Permalink

    et bien que d aventures
    tu fais bien de me prévenir pr les routes sinueuses
    à Majorque j étais en bus et franchement j avais peur à chaque virage
    me dire que si le chauffeur se loupait on se retrouver dans le fossé oui je sais je dois être la seule à penser à ce genre de choses
    les boules pr la cb c est vrai qu on pense pas à ce genre de choses
    intéressant de voir les côtés d un tel évenement : Pearl Harbor pr vs qui vive au JAPON

    Réponse
    • 31 mars 2018 à 16 h 29 min
      Permalink

      Ah non tu n’es pas la seule à avoir peur de tomber dans le fossé : ça m’est arrivé en Corse, d’autant que les falaises étaient vraiment abruptes… et qu’on voyait des voitures explosées au fond !
      Pour Pearl Harbor, oui c’est vraiment instructif, je te conseille cette visite si tu vas à Hawaii. Bon week-end Tania !

      Réponse
  • 29 mars 2018 à 3 h 45 min
    Permalink

    Waouh encore une fois !!!! Que la nature est belle !!! Bon par contre tu diras à ton mari que je compatis, j’ai eu le mal de mer rien qu’en te lisant… quand je te dis que la mer et moi ça fait 10 000 !!!
    Bises from texas 🙂

    Réponse
    • 31 mars 2018 à 16 h 38 min
      Permalink

      Oui, c’est vraiment très beau !
      Je ne pensais pas que tu étais aquaphobe à ce point, dis donc ! Mais ça ne se commande pas. Et concernant mon mari, d’habitude, il aime bien la mer et c’est bien la première fois qu’il est malade ! Il paraît que ça peut arriver à n’importe qui, même aux gens qui ont l’habitude de la mer… Mais pour ceux comme toi qui appréhendent, le stress ne doit pas arranger les choses ! Bisous ma Sophie !

      Réponse
  • 29 mars 2018 à 7 h 31 min
    Permalink

    Toujours un plaisir de lire cette rubrique :).
    Deux billets sur Hawaii à la suite, peut-on en déduire que le prochain premier prix des trois ans de ce blog est une virée sur cette île 😀 ?
    Très bonne fin de semaine !

    Réponse
    • 31 mars 2018 à 16 h 40 min
      Permalink

      Hahaha ! J’aimerais bien avoir les moyens d’offrir un tel cadeau 😉 Je ne pensais pas avoir la chance de visiter des îles aussi loin de la France, mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve… Bon week-end aussi Vincent !

      Réponse
  • 31 mars 2018 à 18 h 22 min
    Permalink

    Bon mon meSsage d hier ne paraît pas être passé , classique pour ma pomme !
    Alors je recommence 🙂

    Réponse
    • 1 avril 2018 à 10 h 18 min
      Permalink

      Ça arrive aussi, mais j’ai vérifié dans mes spams, je n’avais rien. Bisous Nanette !

      Réponse
  • 8 avril 2018 à 11 h 05 min
    Permalink

    Alors d’abord je tiens à dire qu’il ne faut pas t’étonner de voir ton blog boycotter par les lecteurs du Groenland si tu t’ acharnes à tease les pauvres habitants du froid avec des billets exotiques ! :p

    Ensuite, hum, même si je boude je dois dire que c’est fort joli tout ça. Humpfr.

    Et enfin, c’est ridicule pour ta CB je te rejoins, vraiment pas de bol et les gens sont stupides, mais de là à parler de « société machiste » alors que de ce que j’en ai compris le Japon est même plutôt une société matriarcale où c’est la femme qui est reine du domaine familial et choisit comment dépenser l’argent durement gagné par le mari (il parait notamment que la plupart des hommes adultes n’achètent pas eux-mêmes leur propre smartphone, voiture, etc, et qu’ils ont de l’argent de poche si ils sont sages !) c’est peut-être un peu rapide.
    Enfin bref drôle de pays en tout cas ^^

    Réponse
    • 10 avril 2018 à 11 h 03 min
      Permalink

      Ah mais c’est tout à fait vrai : les Japonais reçoivent leur argent de poche de leur femme (qui bien souvent ne travaille pas) ! Mais tu vois, ma carte bleue est française ! Alors ça en dit long sur la façon dont les femmes sont perçues, même chez nous (bonnes qu’à dépenser mais pas à gagner leur vie). Le pire c’est que c’est un compte joint et je ne figure même pas sur la carte ! Cet été, je change de banque ! 😉
      Contente en tout cas si l’article t’a donné un peu de soleil ; comme quoi même s’ils ont un président plus naze que jamais, les Américains ont un beau pays !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.