Casablanca-art

Et voilà, comme vous le savez si vous me suivez, j’ai déménagé cet été. J’ai quitté le Japon, suis partie me ressourcer en France, puis j’ai repris l’avion pour un pays qui m’est totalement inconnu. Pourtant, c’est un pays très touristique et très apprécié des Français, mais je n’avais pas encore eu l’occasion d’y mettre les pieds. La réaction de mon entourage quand je lui ai parlé de cette nouvelle destination a été quasi unanime : « oh là là, ça va vous changer !  » Et c’est vrai !

Beaucoup de différences entre les deux pays qui m’ont accueillie ou vont m’accueillir pour quelques années. Mais aussi des points communs, à commencer par le thé, que l’on boit à toute heure au Japon ou ici. Le goût n’est bien sûr pas le même, mais j’adore le thé, c’est déjà un bon début… On y mange aussi particulièrement bien, même si la gastronomie de chacun des deux pays est très différente. Encore un autre point commun : les chats ! Il y en a partout ici, mais ils sont bien plus câlins que ceux de Tokyo, et ça tombe bien, j’adooore les chats ! La condition de la femme dans ces deux pays est assez proche aussi, c’est-à-dire pas à égalité avec les hommes… même si cela ne se traduit pas du tout pareil dans les deux pays. Et c’est enfin une ville très contrastée comme l’est Tokyo…

Je suis un peu gênée d’écrire sur ma nouvelle ville d’adoption car je n’ai pour l’instant aucun recul. J’habite et travaille ici depuis à peine plus d’un mois, je ne connais pas les codes, ne comprends pas tout, j’ai tout à découvrir. En plus, il paraît que cette ville n’est pas du tout représentative du pays dans son ensemble. Je vais donc vous livrer mes toutes premières impressions, à l’état brut et il est fort probable qu’elles évoluent lorsque j’aurai appris à connaître ma nouvelle ville.

Je suis arrivée de nuit (encore !) et j’ai vu une foule immense, compacte à l’aéroport : c’était la veille d’une grande fête, et je l’ignorais, c’est le chauffeur de taxi qui me l’a expliqué. Un monde fou se pressait. Malgré l’obscurité, j’ai vu l’éclatante blancheur des murs de certains quartiers, tandis que le taxi nous amenait de l’aéroport au centre ville. La première chose qui m’a surprise, c’est de ne pas sentir l’odeur de l’iode alors que je suis si près de la mer. Lorsque nous sommes descendus de la voiture, j’ai trouvé qu’il faisait très doux, la température était vraiment agréable. Les propriétaires du AirbnB que nous avions réservé le temps de trouver un appartement nous ont accueillis avec une bonne humeur et une chaleur incroyables, alors que nous étions très en retard en raison de l’avion et du service d’immigration qui avait eu peine à juguler la foule. Des petites pâtisseries locales fabriquées pour la fête qui s’annonçait nous ont été offertes, ainsi que des fruits. Quelle chance d’être accueillis ainsi !

Le lendemain nous avons déchanté : tout était fermé ou presque, c’était férié pour plusieurs jours, presque la semaine. Pas de chance quand on cherche un logement ! Nous n’avions pas choisi nos dates et heures de vol, mais avions suivi les consignes de notre employeur… Ce qui m’a frappée lors de cette première journée, c’est la saleté des rues (les éboueurs étaient en grève, et je l’ignorais) : elles puaient les poubelles non ramassées et surtout l’urine : dans les 10 premiers jours que j’ai passés ici, j’ai vu trois hommes pisser dans la rue… Imaginez ma surprise et mon dégoût ! Depuis, j’ai changé de quartier, cela n’a rien à voir, mais j’ai pu observer qu’il n’existe pas de toilettes publiques. Je ne le ferai pas, bien sûr, mais j’avais très envie de m’accroupir et de faire mine de pisser aussi, histoire de choquer ces hommes comme j’ai été choquée moi-même. Les femmes se retiennent bien, elles !

Ce jour-là, voyant que nous ne pourrions visiter aucun logement, nous décidons d’aller visiter le plus beau monument de la ville et d’y aller à pied malgré le soleil qui tape fort. Découvrir une ville à pied, c’est toujours quelque chose qui nous plaît davantage que de prendre un taxi. Sur la route, nous voyons des rats et des cafards morts et au bord de la mer, des gens se baignent… au milieu de bouteilles en plastique et autres déchets qui flottent !… Gloups. Nous arrivons près de l’édifice et là, nous apercevons, en pleine ville, des dizaines de moutons bêlant à qui mieux mieux. C’est le marché : chaque famille achète le mouton qu’elle égorgera demain pour l’Aïd.

Casablanca, marché aux moutons

Dans la médina, au retour, nous voyons de nombreux hommes aiguiser la longue lame effilée de leur couteau…

Casablanca, Médina

Le soir en rentrant, je découvrirai sur le palier un nouveau voisin : le pauvre animal va bêler toute la nuit… Le lendemain matin, dans toutes les rues ou presque, on a installé des palettes sur lesquelles on fait brûler les têtes des moutons… que les enfants portent ensuite, par les cornes. La peau des animaux dépecés est posée dans ou à côté des poubelles. La chaleur est intense, l’odeur atroce et nous soulève l’estomac. Déjà que je mange peu de viande, je ne suis pas prête à manger du mouton de sitôt… Je suis cependant très contente d’avoir pu voir cet événement annuel si important pour le peuple avec lequel je vais vivre.

Nous nous régalons ensuite de la fabuleuse mosquée qui fait la fierté de la ville. Dire que c’est une splendeur ne suffit pas à la décrire… j’en reste sans voix ! Toute en finesse, en délicatesse, elle expose des arabesques dans des tons bleu-vert de toute beauté. Son immense minaret tendu vers le ciel donne une impression grandiose d’éternité. J’adore ! Nous visiterons l’intérieur une autre fois mais j’ai pris des tonnes de photos de l’extérieur et je ne sais lesquelles partager avec vous. J’en mettrai davantage sur Instagram prochainement.

Grande-mosquée-casablanca

 

 

Fontaine Casablanca grande mosquée

Quelques jours plus tard, après la fête de l’Aïd, la vie reprend ses droits et les gens semblent très différents. Je rappelle que mon avis est sans aucun recul et sans doute en changerai-je dans quelques temps. Mais pour l’instant, je dirais que les habitants ont deux caractéristiques essentielles : ils sont très, très bruyants, et tout aussi chaleureux. Ici, ils klaxonnent comme des fous, tout le temps, même lorsqu’ils savent que ça ne sert à rien car la voiture devant eux ne peut manifestement pas encore avancer. Ils s’interpellent d’un bout à l’autre de la rue, même sous vos fenêtres à 6h le matin. C’est incroyable et moi qui vient d’un pays si calme, ça me fait vraiment tout drôle. Je vous promets donc des cartes postales sonores de ma nouvelle ville, comme celles que j’avais faites de Tokyo et vous entendrez la différence ! La gentillesse, le sourire et la chaleur des gens sont extrêmement agréables et les caractérisent vraiment. Retrouver ces racines méditerranéennes me fait très plaisir, les gens discutent avec moi (le gros avantage c’est qu’ils parlent tous français !) sont aimables, serviables et très sympathiques dans l’ensemble. Regardez donc le magnifique sourire de ces deux enfants et ça vous donnera une idée de l’ambiance qui peut régner ici.

Mouton de l'Aïd, Casablanca

Bref voilà mes toutes premières impressions de ma nouvelle vie à Casablanca. Alors j’espère que vous aimerez découvrir avec moi cette ville (et toutes les autres que j’irai explorer dans le pays bien sûr !) ainsi que la vie au Maroc. Et vous, connaissez-vous ce pays ? Et Casablanca ? 

Je vous dis donc à bientôt Inch’Allah, comme on dit par chez moi 😉 

Découvrez aussi :

Facebooktwitterpinterestmail

27 commentaires sur “Ma nouvelle vie à …

  • 9 octobre 2018 à 10 h 07 min
    Permalink

    Te voilà donc installée dans un pays du Maghreb ! Waouh… quel changement quand même avec le Japon !
    Je vais retrouver un peu de l’Algérie dans tes écrits 😉
    Cette mosquée est magnifique, j’aime beaucoup ce bleu-vert.

    Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 15 min
      Permalink

      Oui, me voici au Maghreb et j’ai pensé à toi tout de suite quand j’ai su que nous partirions à Casablanca, et j’imagine que tu vas retrouver plein de choses que tu connais dans la culture marocaine. À très bientôt ! 😉

      Réponse
  • 9 octobre 2018 à 10 h 09 min
    Permalink

    Ah d’accord pas du tout ce que je pensais ! Alors moi je ne connais pas du tout le Maroc et je ne connais rien à la culture Marocaine. J’attends tes retours avec grande impatience.

    Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 16 min
      Permalink

      Moi non plus je ne connais rien au Maroc, mais j’ai très envie de voir, il paraît que c’est un pays extraordinaire… À bientôt !

      Réponse
  • 9 octobre 2018 à 13 h 27 min
    Permalink

    Ah, c’est donc le Maroc!! Je suis allée une fois à Marrakech, c’est ma seule expérience de ce pays. La mosquée de Casablanca a l’air magnifique en tout cas, et je serai très intéressée à en apprendre plus sur la vie là-bas!
    Je suis un peu curieuse de savoir quel travail tu fais qui t’emmène dans ces contrées exotiques… Je ne sais pas si tu en as déjà parlé, ou si tu envisages de le faire un jour, je comprendrais très bien que tu ne veuilles pas révéler ce genre de détail personnel, mais si jamais ça m’intéresserait!

    Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 24 min
      Permalink

      Eh oui, ça a failli être la Turquie ou le Mexique, mais finalement, nous avons choisi Casa ! Concernant mon métier, je n’en parle jamais sur le blog car j’ai très peur d’être reconnue… En fait, je suis une star mondialement connue : Madonna est ma meilleure copine et demain je dîne avec Georges (Clooney, of course) J’essaie de passer incognito car je me méfie des paparazzis comme de la peste. C’est aussi pour ça que tu ne verras pas de photos de moi, tu comprends bien;-).

      Réponse
      • 13 octobre 2018 à 20 h 26 min
        Permalink

        Ah je comprends, la célébrité, c’est dur à gérer! 🙂 Désormais je ferai quand même très attention quand je verrai des photos de Madonna ou de Georges, des fois que je t’apercevrais dans un coin de l’image;-)

        Réponse
  • 9 octobre 2018 à 13 h 37 min
    Permalink

    Ça doit être incroyable de passer ainsi du Japon au Maroc ! J’ai hâte d’en découvrir plus dans tes articles ! 🙂 Profite bien de ta nouvelle ville !

    Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 25 min
      Permalink

      Merci, oui c’est très étrange, il y a tellement de différences entre les deux pays ! Mais je vais essayer de bien en profiter… et de partager avec vous sur le blog ce que je découvrirai.

      Réponse
  • 9 octobre 2018 à 13 h 48 min
    Permalink

    Perso je ne connais pas du tout Casablanca et je pense qu’en effet passer de l’Asie à une destination méditerranéenne, cela va te changer ! Mais tu vas aimer j’en suis certaine. Quand on travaille sur place cela est tellement différent…rien à voir avec les balades en simple touriste. Bonne installation et à bientôt

    Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 26 min
      Permalink

      Merci Manou ! Oui, je pense que je vais aimer plein de choses ici et j’essaierai de partager l’essentiel sur le blog. À bientôt !

      Réponse
  • 9 octobre 2018 à 15 h 36 min
    Permalink

    Je lisais et je me disais tiens un pays connu!
    Je suis allée au Maroc et j’ai quelques amis marocains…Par contre je ne connais pas du tout Casablanca. Le changement est important. C’est deux cultures bien différentes.
    Heureuse de te suivre dans ces nouvelles aventures Sandra.

    Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 28 min
      Permalink

      Merci Marie ! J’ai aussi des amis marocains ou d’origine marocaine mais je ne connais pas vraiment leur culture, j’ai donc tout à apprendre… et à partager avec vous ! Belle soirée 🙂

      Réponse
  • 9 octobre 2018 à 18 h 57 min
    Permalink

    super contente de découvrir cette ville avec toi
    je suis allée au Maroc début des années 2000 à Marrakech
    je ne connais pas Casablanca
    Afrique et Japon quel grand écart
    je te souhaite pleins de bonnes choses
    tu sais combien de temps tu vas rester ? comment ça se passe c’est toi qui demandes à rester 1 période plus ou moins déterminé
    dsl pr ces questions bêtes mais je ne me suis jamais expatriée lool

    Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 31 min
      Permalink

      Merci Tania ! Il paraît que Marrakech est une très belle ville que j’ai hâte de découvrir aussi. Il n’y a jamais de questions bêtes : j’ai un contrat de travail de 3 ans, a priori renouvelable un peu mais on verra… Je suis donc là pour quelques années et après vous avoir bassiné avec le Japon, je vais faire pareil avec le Maroc 😀 À bientôt !

      Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 32 min
      Permalink

      Oui c’est vraiment très différent, mais tout aussi enrichissant je pense. Bonne soirée !

      Réponse
  • 11 octobre 2018 à 10 h 58 min
    Permalink

    Bonjour Sandra !
    En te lisant, on passe du Japon au Maroc en l’espace de quelques mois. Sans déménager, tu en conviendras sûrement, c’est on ne peut plus appréciable 😀 .
    J’espère que vous allez vous plaire dans ce pays et dans cette ville. A voir ces photos, c’est magnifique. Je ne suis jamais allé au Maroc, mais à écouter certains échos, il y a notamment des randonnées remarquables à faire. Je vais suivre avec joie tes pérégrinations. touristiques et littéraires 🙂 .
    Inch’Allah, même pas écrit en arabe ? Y a du relâchement ! 😀

    Réponse
    • 12 octobre 2018 à 19 h 38 min
      Permalink

      Oui, tu as bien de la chance de n’avoir pas eu à faire des cartons, et de pouvoir suivre mes voyages quand même 😉 ! J’espère aussi que nous nous plairons ici, mais déjà, j’apprécie le temps magnifique et chaud depuis mon arrivée en août. J’ai l’intention de découvrir le pays (mais ça va prendre des années) et je ne manquerai pas de rédiger quelques billets pour partager mes trouvailles.
      J’aimerais t’y voir, tiens, à écrire en arabe un mois après avoir posé tes valises dans un tel pays 😉 ! Cela dit je commence mes cours d’arabe mardi soir ! Je crois que j’ai la malédiction de tomber dans des pays avec des langues super difficiles ! Heureusement les gens parlent français à Casa mais pour la prochaine expat, je demande un pays anglophone 😀 À bientôt Vincent !

      Réponse
  • 11 octobre 2018 à 13 h 44 min
    Permalink

    Waouh, Casa ! Effectivement, comme te l’a dit (et te le redira) tout le monde : quel changement ! Mais quel charme aussi dans ce pays, et cette chaleur humaine (même quelque peu bruyante) est vraiment agréable. J’ai hâte de découvrir Casa à travers toi, je ne connais que Marrakech et Essaouira (que j’adore !). A bientôt !

    Réponse
    • 13 octobre 2018 à 11 h 00 min
      Permalink

      Oui, je pense que je vais m’y plaire, et j’ai hâte de pouvoir aller visiter les autres villes du Maroc, les villages, le désert etc. Que d’aventures en perspective ! À bientôt Tara 🙂

      Réponse
  • 12 octobre 2018 à 2 h 49 min
    Permalink

    Hello Sandra,
    merci pour ces premières impressions, on s’y croirait, c’est pittoresque ! Ah quel changement, le bruit, le bazar, la vie quoi, je suis sûre que tu vas te plaire au Maroc, et je vais te suivre avec plaisir. Profite bien des pâtisseries locales, le miel nous manque un peu ici!
    Bisous.

    Réponse
    • 13 octobre 2018 à 11 h 02 min
      Permalink

      Coucou Elyssa, oui, tu dois retrouver des choses connues dans mes premières impressions. Les pâtisseries locales sont un vrai délice et il existe ici toutes sortes de miels, même du miel de thym que je n’ai mangé qu’en Grèce et dont je suis folle. Je sais que vous viendrez nous voir, j’ai hâte de partager tout ça avec vous !! Bisous à toute la famille.

      Réponse
  • 12 octobre 2018 à 10 h 54 min
    Permalink

    Coucou ma belle, je suis tellement heureuse de connaître enfin cette nouvelle destination ! Effectivement je pense qu’on pouvait faire difficilement plus différent comme lieu de vie ! J’ai hâte que tu nous racontes tes ressentis, et comment tu vis cette nouvelle expérience. Est-ce que tes filles t’ont suivie ? Je t’embrasse.

    Réponse
    • 13 octobre 2018 à 11 h 08 min
      Permalink

      Pour mes filles, je les ai abandonnées à la DDASS, c’était plus simple et elles le méritaient bien :-D.
      Quand je disais que ma vie a beaucoup changé ces derniers temps, il n’y avait pas que l’expatriation. En fait, c’est un peu compliqué, nous sommes 4 sur trois continents différents, nos enfants nous manquent, heureusement, skype est mon ami, mon meilleur pote, même ! Bisous Frau et à bientôt !

      Réponse
  • 1 novembre 2018 à 15 h 27 min
    Permalink

    en lisant l’article, je n’imaginais pas te retrouver si près de la France; mais quand tu as dit que tout le monde parlait français… bon ben…. je ne sais pas trop quoi dire, tu l’as déjà écrit. bonne installation à vous (vous êtes combien dans ta famille?) et bonne adaptation au boulot (c’est quoi ce boulot? pareil pour toi et ton compagnon? tu dis « nous » alors…).

    Réponse
    • 9 novembre 2018 à 8 h 24 min
      Permalink

      Merci pour ton message, nous ne sommes plus que 2 au Maroc, mon mari et moi et on s’adapte ; certaines choses sont plus faciles qu’au Maroc, notamment du fait qu’il n’y a pas de barrière de la langue. Bon week-end Danielle !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.