Bourdeaut-en-attendant-bojangles

C’est un roman très vif, très enlevé qui a connu un grand succès en France l’an dernier puisqu’il a été primé à plusieurs reprises. Je suis parfois méfiante devant un trop grand engouement, mais cet été, mon amie Hélène m’a dit qu’elle l’avait bien aimé. C’est pourquoi j’ai fini par le lire. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

rousseau-reveries

Une fois n’est pas coutume : je n’ai pas aimé ce classique. Bon, c’est vrai, je partais avec des a priori, à cause d’extraits des Confessions qui ne m’avaient pas beaucoup plu. Eh bien ça s’est confirmé ; je crois que je ne ferai jamais partie des fans de Rousseau… Les Rêveries du promeneur solitaire ne sont pas un roman, mais une autobiographie et un ensemble de réflexions philosophiques divisées en 10 chapitres, faites par l’auteur lors de promenades, alors qu’il se trouve exclu de la société. Ses réflexions portent sur sa vie et sa conception du bonheur.

Commençons par le positif, parce qu’il y en a tout de même (un peu) : d’abord, le style de l’auteur est vraiment élégant : il aime les phrases amples et longues, mais (je ne peux pas m’empêcher de critiquer…) parfois, je les ai trouvées un peu ampoulées. Ensuite, lorsqu’il évoque la nature, surtout dans les dernières Rêveries, on trouve de beaux passages qui annoncent le romantisme qui éclora vraiment au XIXe siècle. En ce sens, Rousseau est un précurseur, il met le « moi » et la nature au centre de l’intérêt littéraire, ce qui était assez novateur à son époque, il faut bien le lui reconnaître.

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Ogawa-restaurant-amour-retrouve

J’ai trouvé que pour un roman dont le thème principal était la cuisine, il manquait de saveur, m’a paru bien fade et pas assez relevé. Pourtant, le menu était plutôt appétissant. Ce roman japonais raconte l’histoire d’une jeune femme de 25 ans, Rinco, qui rentre un jour de son travail et trouve son appartement entièrement vide : son petit-ami, ses meubles, ses affaires, tout a disparu. La seule chose qu’elle retrouve, c’est une jarre oubliée près du compteur à gaz qui contient une saumure faite par sa grand-mère. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Claudel-arbre-toraja

Ce court roman de Philippe Claudel raconte une petite tranche de vie, parsemée de réflexions sur la condition humaine. Le narrateur est un réalisateur parisien d’une cinquantaine d’années qui a du mal à vieillir et à voir la mort approcher. Il raconte alors ses difficultés et son envie de faire un nouveau film. Sa relation avec Eugène, son producteur et ami de longue date sur laquelle repose essentiellement le roman, nous est présentée au moment où Eugène apprend qu’il est atteint d’un cancer et où le narrateur doit l’accompagner dans cette épreuve. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Check-point de Rufin

Le début est sympathique : un convoi humanitaire composé de cinq personnes (une jeune femme et quatre hommes) à bord de deux vieux camions, s’élance de Lyon pour venir en aide aux victimes de la guerre en Yougoslavie. Les protagonistes ne s’entendent pas, la tension est palpable et le lecteur sent bien que des secrets pèsent sur leur mission. L’ensemble est plutôt bien écrit, le plus souvent du point de vue de la jeune femme et on est d’abord pris par le suspens. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail