Les gratitudes, de Delphine de Vigan

J’avais déjà lu No et moi et Rien ne s’oppose à la nuit de la même autrice, romans que j’avais appréciés. C’est pourquoi lorsque j’ai vu qu’elle avait publié un nouvel ouvrage et que plusieurs personnes m’en ont dit du bien, j’ai décidé de me le procurer. Pourtant, je n’aime pas trop le titre que je trouve assez racoleur : sur la Toile, on ne parle que de bienveillance et de gratitude, et j’avoue que ce genre de mode m’agace : comme s’il fallait toujours tout voir de manière positive. Alors au pluriel… ! Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Les Misérables de Victor Hugo tome 4 : l'idylle rue Plumet et épopée rue Saint-Denis

Voici enfin l‘idylle rue Plumet et l’épopée rue Saint-Denis, la suite de Fantine, Cosette et Marius ! Nous en étions restés à l’apparition de l’amour entre Cosette et Marius, et nous assistons ici à une véritable métamorphose de l’adolescente en jeune femme sur une toile de fond historique mouvementée. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Les amandes amères, de Laurence Cosse

 

C’est l’article de Manou (dont je vous recommande le blog pour ses bonnes recettes, les découvertes de sa région et ses lectures) qui m’a donné envie de lire ce roman. Je ne connaissais pas l’autrice (seulement de nom) mais les thèmes m’intéressaient, alors je me suis procuré ce roman que j’ai lu très rapidement. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Einstein, le sexe et moi, d’Olivier Liron

C’est en voyant à plusieurs reprises ce titre intrigant sur la Toile que j’ai décidé de lire ce roman. Je n’avais aucune idée des thèmes abordés mais me suis laissé prendre par l’incongruité du titre. Il s’agit en fait d’une sorte d’autobiographie, une tranche de vie réellement vécue par l’auteur dont c’est le second livre.

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Les Misérables, de Victor Hugo (partie 3 : Marius)

Après Fantine et Cosette, voici la troisième partie des Misérables qui est consacrée à Marius. Ce personnage est le centre de tout ce tome, on le voit évoluer de l’enfance à l’âge adulte. Si au début, on ne sait pas le lien qui rapproche Marius des deux précédentes parties, on voit les histoires se rejoindre au fur et à mesure. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail