De la clémence, de Sénèque

Dans le cadre du challenge Au fil des siècles que j’ai organisé sur Livraddict, j’avais proposé deux classiques de l’Antiquité, un grec et un romain. J’ai choisi pour le romain un texte philosophique de Sénèque intitulé De la clémence. L’avantage de Sénèque, c’est qu’il est assez clair et donc accessible même aux non-philosophes comme moi.

Cet essai s’adresse à Néron, dont Sénèque a été le précepteur, avant de tomber en disgrâce et d’être contraint au suicide par l’empereur lui-même. C’est donc assez ironiquement que l’on peut lire ce texte a posteriori, quand on sait ce qu’a fait Néron pourtant si bien conseillé par le philosophe dans le domaine de la clémence ! Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Parthénon, Athènes, Grèce

Athènes est une ville que j’adore, dans laquelle j’ai vécu quelques mois il y a longtemps et dans laquelle je suis retournée plusieurs fois. Elle a, je trouve, un charme extraordinaire. Mon mari et mes enfants ne connaissaient pas, nous y sommes donc allés en famille l’été dernier. Nous avions emmené aussi la meilleure amie de ma cadette et je crois que tout le monde s’est retrouvé sous le charme de cette belle capitale. Ma dernière visite remontait à 2001, autant dire une éternité, et j’ai pris un plaisir fou à retrouver cette cité. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Venise Grand Canal et pont Rialto

Venise fait rêver le monde entier, c’est une ville très particulière avec ses canaux, son carnaval et ses gondoles. Avec mon mari, on a décidé un peu à la dernière minute de partir 4 jours à Venise cet été. Je partage avec vous quelques endroits magiques de la Sérénissime. Un prochain billet vous parlera d’autres quartiers de Venise.

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

gers

Pendant nos vacances en France, nous aimons voir du vert, retrouver la nature, pour changer un peu de la ville. Cet été, nous avons loué un gîte dans le Gers dans un endroit ravitaillé par les corbeaux vraiment très calme. Pour vous dire, non seulement Internet noté sur l’annonce du gîte n’était pas accessible, mais en plus, il n’y avait même pas la 3G ! J’ai cru que je n’allais pas survivre car, à part converser avec mes plus proches voisines ci-dessous, la vie sociale ne s’annonçait pas des plus épanouies…

Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail