La vérité sort de la bouche du cheval, de Meryem Alaoui

J’ai choisi ce roman pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’il s’agit encore une fois d’un premier roman, écrit par une femme, marocaine de surcroît. Ensuite, il se passe à Casablanca où je vis aujourd’hui, et j’avais donc à cœur de découvrir ce que peut bien écrire une Marocaine d’aujourd’hui sur ma ville d’adoption. Et enfin j’étais très intriguée par le titre… Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Zazie dans le métro, de Raymond Queneau

Pour mon classique du mois, je souhaitais relire du Queneau. J’avais aimé certains de ses poèmes, et bien sûr ses Exercices de style lus et relus abondamment. Mais étonnamment, je n’avais jamais lu son roman phare, Zazie dans le métro. C’est désormais chose faite et je ne regrette absolument pas ma lecture, bien au contraire, kèskeujmeusuimarée ! Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Le Lambeau, de Philippe Lançon

Le Lambeau vient de recevoir le Prix Femina. Quand ce livre est sorti, je n’ai pas souhaité le lire tout de suite car j’avais un peu peur : pour une fois je savais de quoi il traitait et je ne voulais pas me sentir « voyeuse » du drame horrible qu’a vécu Philippe Lançon. Puis, peu à peu, je me suis laissé prendre au jeu (médiatique ?) et j’ai fini par le lire. Je n’ai pas regretté ce choix. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Le lion, de Joseph Kessel

Je n’avais jamais encore lu ce pourtant très célèbre roman. Est-ce le fait de vivre maintenant en Afrique qui m’a poussée à le découvrir ? Je ne saurais vous dire. Toujours est-il que j’ai dévoré assez vite Le Lion de Joseph Kessel. Je me doutais bien que l’histoire tournerait autour du roi de la jungle, mais c’est tout ce que j’en savais, n’ayant pas vu les adaptations cinématographiques qui en ont été faites ensuite. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Un monde à portée de main, de Maylis de Kérangal

Juste avant de commencer mon blog, j’ai lu Réparer les vivants de Maylis de Kérangal. J’ai énormément aimé ce roman pour plusieurs (bonnes) raisons, je l’ai trouvé bouleversant tant du point de vue du thème que de l’écriture. C’est pourquoi lorsque j’ai vu que sortait un autre livre de la même écrivaine pour cette rentrée littéraire, je me suis jetée dessus. Comme souvent, je n’ai pas voulu savoir de quoi parlait cette œuvre, pour avoir la surprise. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Dix-sept ans, d’Éric Fottorino

Pour cette rentrée littéraire, j’avais repéré Dix-sept ans d’Éric Fottorino. Pourquoi ? D’abord parce que le titre m’évoquait bien sûr le célèbre vers de Rimbaud : « On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans » et aussi parce que j’avais déjà lu un roman du même auteur, il y a fort longtemps : Un territoire fragile, que j’avais beaucoup apprécié. Dès que j’ai pu avoir une connexion fiable (je n’ai toujours pas Internet, c’est pourquoi je suis très en retard dans me réponses aux messages et mails, pardon !), j’ai installé ce livre dans ma petite liseuse, sans savoir de quoi il parlait. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail