Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle

Pour cette rentrée littéraire, j’ai souhaité encore une fois m’intéresser à un premier roman, et j’ai choisi un livre qui nous vient des îles, de la Guadeloupe en particulier, où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle. Je trouvais le titre assez amusant. Concernant la littérature antillaise, on parle souvent du concept de négritude, de la poésie admirable d’Aimé Césaire ou d’Édouard Glissant, mais moins, me semble-t-il des romans. J’ai découvert Patrick Chamoiseau il y a quelques années avec son roman autobiographique Une Enfance créole, que j’ai trouvé magnifique et que je ne peux que vous recommander. J’ai donc voulu poursuivre ma découverte avec ce nouveau titre d’une jeune autrice. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Ça raconte Sarah, de Pauline Delabroy-Allard

Comme chaque année au moment de la rentrée littéraire, j’essaie de lire un premier roman. Cette fois, j’ai jeté mon dévolu sur Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard parce que j’ai vu qu’il était conseillé par plusieurs sites. De plus, il était écrit par une femme et elles ont souvent moins de visibilité que les hommes en littérature (même si ça s’arrange, j’en conviens). Je n’avais aucune idée du thème, mais j’ai foncé. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Désorientale, de Négar Djavadi

Désorientale est un roman a connu un grand succès car je l’ai vu maintes fois sur les blogs ou des sites culturels. Je m’étais promis de le lire car j’aimais beaucoup le titre étrange et polysémique et c’est désormais chose faite. C’est un roman étonnant à plusieurs égards, qui ne m’a pas laissée indifférente, même si j’en attendais davantage. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Le titre « Dans l’eau je suis chez moi » m’a intriguée, je me suis demandé si c’était l’œuvre d’une sirène ( 😉 ) alors je me suis lancée dans cette lecture. Je trouve qu’il est important de donner sa chance à de nouveaux écrivains et en particulier aux femmes. Il s’agit d’un premier roman d’Aliona Gloukhova, une jeune biélorusse mais qui s’exprime en français. Déjà, chapeau ! C’est aussi une autobiographie qu’elle a réalisée dans le cadre d’un master de création littéraire. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Giboulées de soleil, de Lenka Horňáková-Civade

Je ne me souviens pas pourquoi j’ai choisi de lire ce roman. Sans doute le titre m’a-t-il paru assez poétique avec cet oxymore ? Je l’avais noté dans ma liste de livres à découvrir un jour, liste que je ne cesse de modifier au gré du temps et de mes envies. Comme toujours, j’ignorais totalement de qui parlait ce livre. J’ai découvert une étrange saga familiale où les femmes sont à l’honneur. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La Louve de Paul-Henry Bizon

Pour cette rentrée littéraire j’avais choisi un premier roman d’une écrivaine dont j’ai été très déçue. Pour ne pas rester sur un échec, j’ai alors tenté un autre premier roman d’un nouvel écrivain. Comme d’habitude, je n’ai pas lu la 4e de couverture, je ne savais donc à quoi m’attendre et j’imaginais, en raison du titre, un roman de terroir ou sur une mère-poule. Mais ce roman ne correspond pas à ce à quoi je m’attendais et m’a bien surprise. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail