À la ligne, Feuillets d’usine, de Joseph Ponthus

Le titre m’intriguait, j’ai vu ce titre passer plusieurs fois sur la Toile, alors j’ai décidé de le lire. Je n’avais pas vu le sous-titre, Feuillets d’usine. Comme à mon habitude, j’ignorais tout de l’histoire (et de l’auteur dont je n’avais jamais entendu parler, ce qui est logique puisqu’il s’agit de son premier roman). Et d’ailleurs, si j’avais su de quoi il était question, je n’aurais peut-être pas eu envie de lire ce livre. Et ç’aurait été bien dommage… Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La vraie vie, d’Adeline Dieudonné

On peut dire que ça commence fort, très fort, même ! Je suis tombée un peu par hasard sur l’incipit de ce roman. J’ai aussitôt téléchargé et dévoré ce livre. Je ne connaissais pas du tout l’autrice et je suis ravie de l’avoir découverte. C’est un premier roman très prometteur. L’histoire est écrite à la première personne par une narratrice qui a une dizaine d’années au début de l’intrigue. Je ne peux pas résister, voici la première phrase. Vous comprendrez ainsi pourquoi je n’ai pas pu lâcher le roman. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

La vérité sort de la bouche du cheval, de Meryem Alaoui

J’ai choisi ce roman pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’il s’agit encore une fois d’un premier roman, écrit par une femme, marocaine de surcroît. Ensuite, il se passe à Casablanca où je vis aujourd’hui, et j’avais donc à cœur de découvrir ce que peut bien écrire une Marocaine d’aujourd’hui sur ma ville d’adoption. Et enfin j’étais très intriguée par le titre… Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle

Pour cette rentrée littéraire, j’ai souhaité encore une fois m’intéresser à un premier roman, et j’ai choisi un livre qui nous vient des îles, de la Guadeloupe en particulier, où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle. Je trouvais le titre assez amusant. Concernant la littérature antillaise, on parle souvent du concept de négritude, de la poésie admirable d’Aimé Césaire ou d’Édouard Glissant, mais moins, me semble-t-il des romans. J’ai découvert Patrick Chamoiseau il y a quelques années avec son roman autobiographique Une Enfance créole, que j’ai trouvé magnifique et que je ne peux que vous recommander. J’ai donc voulu poursuivre ma découverte avec ce nouveau titre d’une jeune autrice. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Ça raconte Sarah, de Pauline Delabroy-Allard

Comme chaque année au moment de la rentrée littéraire, j’essaie de lire un premier roman. Cette fois, j’ai jeté mon dévolu sur Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard parce que j’ai vu qu’il était conseillé par plusieurs sites. De plus, il était écrit par une femme et elles ont souvent moins de visibilité que les hommes en littérature (même si ça s’arrange, j’en conviens). Je n’avais aucune idée du thème, mais j’ai foncé. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail

Désorientale, de Négar Djavadi

Désorientale est un roman a connu un grand succès car je l’ai vu maintes fois sur les blogs ou des sites culturels. Je m’étais promis de le lire car j’aimais beaucoup le titre étrange et polysémique et c’est désormais chose faite. C’est un roman étonnant à plusieurs égards, qui ne m’a pas laissée indifférente, même si j’en attendais davantage. Lire la suite

Facebooktwitterpinterestmail