La Peste d’Albert Camus

camus-la-peste

Comment parler d’un tel monument de la littérature ? C’est ce roman, ainsi que deux autres œuvres qui ont conduit Camus à se voir décerner le prix Nobel de littérature, et on comprend bien à quel point ce prix était mérité.

L’histoire se déroule en Algérie, à Oran, dans les années 40. La peste s’abat progressivement sur la ville, ce qui oblige les autorités à la fermer complètement pour éviter la propagation de l’épidémie. Nous suivons alors le quotidien de plusieurs personnages et notamment du docteur Bernard Rieux qui se retrouve séparé de son épouse partie suivre des soins à l’extérieur. Rieux soigne les malades, tente des vaccins au départ inefficaces et décide de créer des formations sanitaires avec l’aide d’autres habitants. Pendant plusieurs mois, ils vont lutter, unis, pour sauver ceux qui peuvent encore l’être et accompagner ceux qui sont hélas condamnés.

(suite…)

Facebooktwitterpinterestmail

C’est mieux en France : mon top 10 !

Et voilà, je reviens de France où j’ai passé les fêtes de fin d’année : c’était super de retrouver les gens que j’aime, ma famille et mes amis qui me manquent très souvent. Je bénis donc l’inventeur d’Internet qui permet de s’envoyer des mails et celui qui a eu l’idée de Skype surtout ! Mais même si ma vie au Japon me plait beaucoup par certains côtés, outre les gens, il y a aussi des choses que je serai RAVIE de retrouver en France lorsque je retournerai y vivre un jour. Les vacances en France permettent de bien se rendre compte de ces manques. Voici mon top 10 du moment !

(suite…)

Facebooktwitterpinterestmail

Un enfant plein d’angoisse et très sage de Stéphane Hoffmann

Hoffmann-enfant-plein-angoisse

Je trouvais la couverture de ce livre très sympa, le titre accrocheur. Je ne connaissais pas cet auteur qui est aussi critique littéraire. Et comme plusieurs personnes m’ont parlé de ce roman sans l’avoir lu, je me suis précipitée dessus. Malheureusement, c’est un roman étrange, sorte d’OVNI auquel je n’ai pas du tout accroché. Antoine Griggs a 13 ans ; il est pensionnaire dans un collège suisse où il n’aime pas grand-chose à part le latin. Pendant les vacances, il se rend chez sa grand-mère dans un chalet perdu près de Chamonix. Antoine n’a jamais vu son père Rudyard, un Anglais qu’il ne connaît donc pas. Quant à sa mère, Baladine, jeune femme brillante, ambitieuse et carriériste, elle ne s’occupe pas de lui, trop occupée à signer des contrats et à manœuvrer pour obtenir un poste dans un ministère.

(suite…)

Facebooktwitterpinterestmail