Conduire au Japon ?

route-tokyo

Au Japon, la conduite, c’est quelque chose ! D’abord, on conduit à gauche et le volant est donc logiquement à droite ; les feux sont comme aux États-Unis, c’est-à-dire placés après les carrefours, et les panneaux indiquant les destinations sont généralement doublés en anglais (du moins à Tokyo). Mais comme partout, il faut un permis de conduire…

(suite…)

Facebooktwitterpinterestmail

10 idées cadeaux pour Noël !

idees-cadeaux-noel

Les villes se parent de guirlandes lumineuses et autres décorations de Noël, signe que les festivités approchent. C’est le moment d’aller faire ses achats, de préparer les cadeaux que l’on souhaite offrir à ses proches. C’est pourquoi je vous propose 10 livres à offrir parmi ceux que j’ai le plus aimés dans mes dernières lectures (même si tous ces livres, eux, ne sont pas nécessairement récents). En cliquant sur le livre ou sa couverture, vous pourrez voir ma critique.

(suite…)

Facebooktwitterpinterestmail

Nara et les biches du Japon

biches-japon-nara

Si vous aimez les animaux, ce billet va probablement vous intéresser. Lors de notre voyage dans le Kansai, nous avons pris le train depuis Osaka de bon matin. Enfin, tout est relatif quand il faut attendre mademoiselle ma fille. Lorsque l’on arrive dans la ville après une cinquantaine de minutes de trajet, on espérait voir quelques biches. En sortant du métro, on voit surtout un monde incroyable. Pourtant, on est hors week-end, mais de nombreuses familles sont venues voir les biches qui, paraît-il, vivent en parfaite harmonie avec les humains. On aperçoit également de nombreux touristes comme nous.

(suite…)

Facebooktwitterpinterestmail

Le fusil de chasse de Yasushi Inoue

inoue-fusil-de-chasse

Voici un minuscule roman épistolaire. Le narrateur qui avait écrit dans un magazine quelques vers sur un fusil de chasse reçoit une lettre d’un inconnu, Josuke Misugi, qui se reconnaît comme le chasseur du poème. Cet homme mystérieux annonce au narrateur qu’il va lui envoyer 3 lettres dont il a été le destinataire. Le narrateur va découvrir en même temps que le lecteur ces trois missives.

On apprend ainsi à connaître Josuke Misugi à travers le regard de trois femmes. On comprend qu’il a épousé Midori mais entretenait une liaison depuis treize année avec Saïko, qui vient de mourir et qui était l’amie de Midori. C’est Shoko, la fille de Saïko, qui prend la plume la première, suite au décès de sa mère. Elle a lu le journal de sa mère avant de le brûler et a découvert leur amour et leur liaison passionnée. Shoko souhaite rompre tout lien avec Josuke puisqu’après la disparition de Saïko, plus rien ne la relie à lui désormais.

(suite…)

Facebooktwitterpinterestmail